Royaume d'Islam

réponses aux detracteurs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nask et non Abrogation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Nask et non Abrogation   Sam 13 Mai - 8:27

Explication du concept de Naskh (abrogation) dans l'Islam !

Le mot "abrogation" ou "nasskh" a 2 signification : a/ copier ou b*/ annulation voir lissan al arab ( langue arab ) en ce lien a*/
nasskh =photostating , transcription , copying , reproduction
calquage , calque , copiage , transcription
b*/
nasskh=abrogation , annulation , résiliation
http://qamoos.sakhr.com/idrisidic_1.asp?Sub=%e4%d3%ce

si le terme arabe "naskh" signifie uniquement aujourd'hui "abrogation", dans l'usage des musulmans des premiers temps, en revanche, il ne signifiait pas que cela. D'où malentendu.
"Dans la science du commentaire du Coran, relève des chapitres , qui sont causes de nombreuses discussions et divergences, la connaissance des versets abrogeants et des versets abrogés.
la question qui se pose :y t'il un hadith de mohamud sws qui a determiné les versets qui sont abrogés ??non .donc question de naskh ce n'est qu'UN IJTIHAD:c'est l'effort fait par le mujtahid pour découvrir la règle voulue par Dieu à propos d'une question donnée.
ou l'effort effectué par un juriste pour soit extraire une loi ou une prescription de sources scripturaires peu explicites, soit formuler un avis juridique circonstancié en l'absence de textes de référence
donc ceux qui avaient compris terme nasskh par reproduction,copiage ..vaient nié totalement qu'il ya abrogation au coran et cette école est une minorité et pour eux la loi est etrnelle et cette école a toujours représenté la minorité a tarvers l'ere islamique
*et ceux qui avaient compris terme naskh par abrogation ou resiliation notament les 1ers musulmans des premiers temps, ( ce uqi les differencie des contemporians) cela ne signifie qu'Allah a commandé ou a interdit quelque chose et puis a pensé mieux à lui et a décidé de décommander son ancienne commande. C'est impossible parce qu'il implique d'attribuer l'ignorance à Allah (Allah interdit). En outre il n'est pas possible pour qu'Allah commande ou d'interdit quelque chose et puis sans aucun changement de temps, le sujet ou les conditions abrogent son injonction depuis qui mènerait à attribuer l'imperfection à Allah. Allah est EXEMPT de n'importe quelle imperfection quelconques.
Ce qui le Naskh/Mansookh signifié est qu'Allah sait qu'une certaine commandement demeurera valide pour des personnes jusqu'à certain temps et puis cessera d'être applicable. Quand cet instant spécifique est atteint, on envoie une nouvelle commande à laquelle semble abrogent ou changent l'ancienne injonction mais à laquelle, en fait, ne fait rien mais marque l'expiration de sa validité. Puisque l'ancienne commande n'a pas eu une période spécifique de validité attachée à elle, nous prenons la nouvelle injonction comme annulation de l'ancien a signaler que le coran en entier a été en dans laouh mahfoud( tablette):
*85/21
Mais c'est plutôt un Coran glorifié préservé sur une Tablette (auprès d'Allah).
donc ALLAH savait d'avance qu'un evenment ou une circonstance s'achevera et deja autre commandement devera avoir lieu
cheers
*2/185
le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens,

44/3
Nous l'avons fait descendre( c'est a dire le coran) en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit,

97/1
Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d'Al-Qadr.
ibn katir dans son tafssir
http://www.tafsir.com/default.asp?sid=97&tid=58796
ibn Abbas et d'autres ont indiqué, "Allah a revélé tout le Qur'an en bas de tous en même temps du tablette préservé (Al-Mahfuz d'Al-Lawh) à la Chambre de la gloire (Baytul-`Izzah), ce qui est dans le ciel de ce monde. Alors il est descendu en morceaux au messager d'Allah basé sur les incidents et les circonstances qui se sont produits pendant vingt-trois ans.le ''alors Allah a magnifié le statut de la nuit d'Al-Qadr, ce qu'il a choisi pour la révélation du Qur'an puissant, par son énonciation,
al hakim , nissai , baihaki et sahih fath al bari tous mentionnent que tout le coran a été descndu en 1 seul fois ramadan ( nuit d'al kadr) au ciel puis a été desndu en morceau selon les circonstances a mohamud sws .alors c'est idiot de dire apres cela que la 2eme definition de naskh : abrogation veut dire que dieu change d'avis
exemple :

Un employeur pourrait commander un de ses employés de faire certain chargent avec l'intention de lui demander de en faire qu'autre chargent après un an, sans, cependant, révélation de son intention à l'employé. Après l'accomplissement de l'année, quand l'employeur demandent à l'employé de faire l'autre travail, l'employé pourrait penser que l'employeur a changé oua modifié ses ordres, quoique ce ne soit pas le cas, en fait, l'employeur n'a fait aucun changement ou n'a pas modifié ses plans. Comme tous autres phénomènes changeants autour de nous, ces changements ou amendements apparents de l'injonction divine font partie de sagesse divine, que nous sachions sa signification ou pas.
ainsi, l'abrogation n'implique aucune imperfection quelconques de la part de Dieu, comme les critiques allèguent. Il ne signifie pas que Dieu a fait une erreur ou qu'il n'a pas prévu un événement. Plutôt, Dieu a su à l'avance, et prévu pour envoyer des lois provisoires pour les premiers musulmans qui plus tard seraient abrogés par le passé la société musulmane est devenu établi.

Il est analogue à un professeur qui demande à ses étudiants de réaliser 30 minutes d'étudier de journalier pour la première semaine. Pendant la deuxième semaine, il 'a abrogé son commande initiale et demande à ses étudiants de réaliser 1 heure d'étudier chaque jour. Le professeur n'a pas fait une erreur au commencement, ni il a réagi à un événement imprévu. Plutôt, il avait toujours projeté donner à une charge plus légère la première semaine à ses étudiants, et augmentez alors la charge de travail la semaine suivante parce qu'il a su qu'ils seraient prêts pour elle. En fait, il a eu son plan pour le cours entier noté et enregistré. Ainsi quand il a au commencement donné l'ordre pour exécuter 30 minutes de travail, il a su qu'il abrogent plus tard cette commande.
De même, Allah a au commencement donné quelques actes qui plus tard ont été abrogés, mais il a su et a prévu
3. Ainsi la question qui demeure est, "la doctrine de l'abrogation contredit-elle les vers déclarant qu'aucune ne peut changer les décrets de Dieu ?"et la réponse est non, parce que Dieu avait décrété bien du commencement qu'il indiquerait les lois provisoires qui seraient abrogées. Il a décrété bien du commencement que les musulmans suivraient cette loi pour cette quantité de temps, et alors plus tard il serait abrogé par cette loi. C'était son décret, Son mot. L'abrogation n'est pas changer de ses mots, mais c'est l'addition de nouveau régner à suivre, comme à l'origine décrété. Allant de nouveau à l'exemple du professeur, nous pourrions dire cela : :
e professeur a dit sa classe au début du cours, "j'ai noté ce que nous ferons pendant ce cours. Je l'ai projeté soigneusement, et noté tout ce nous ferons, mot pour le mot. Personne ne peuvent changer mes mots."puis, pendant la deuxième semaine quand le professeur change régner de 30 minutes de travail en 1 heure, un étudiant se plaint et dit, "mais monsieur, vous avez changé vos mots !"le professeur répond en disant, "non, Je n'ai pas changé mes mots, J'avais projeté cette droite du commencement."évidemment, il se réfère à son plan en tant que ses mots.
Ainsi, Allah nous a informés que personne ne peuvent changer le destin ce qu'il a décrété pour l'univers, et personne ne peuvent abroger ses décisions et décrets. C'est complètement différent du phénomène du naskh, dans ce que nouveau régner est suivi, selon son décret original. En conséquence, il n'y a aucune contradiction entre les deux vers

voila la nature de la 2eme definition de naskh pour ceux qui naskh veut dire abrogation
la question que les polytheistes trintaires cachent :meme pour la 2eme ecole qui dit que naskh =abrogation ( a savoirqu'on expliqué la varie definition d'abrogation qui ne veut certaienement pas dire changement d'avais ) combiens de versets abrogés AU CORAN ??ILS NE depassent pas 5 parmis 100 de milliers de verset au coran soit 0,000000000...001 pour cent c'est a dire certains dient 2 verset autres 3 et autres pour eux ces 2 ou ces 3 ne le sont pas mais il ya autres 2 ou 3 ect....donc il ya divergence + meme pour cette 2eme ecole et pour n'importe quel musulman il n'ya pas un seul iota d'abrogation pour al akaida : CROYANCE


conclusion :al naskh il ya des musulmans qui n'en croient pas et autres qui en croient mais qui ne depassent pas 5 verset au maximum parmis les 100 de milliers de verset du coran et cela n'a rien a voir avec changement d'avais comme exemple deja évoqués .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
 
Nask et non Abrogation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abrogation règlement d'application fondant les poursuites
» lumiere sur l'abrogation coranique.
» Abrogation et retrait d'un acte administratif
» Abrogation de la loi Tepa
» abrogation du décret du 30 août 1985 pour codification

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Islam :: Royaume de coran-
Sauter vers: