Royaume d'Islam

réponses aux detracteurs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 sourat 9/29

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: sourat 9/29   Mar 3 Juin - 12:30

Citation :
9/29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .
ceratins gens ont conclu faussement de verset 9:29, que les Musulmans sont commandés pour attaquer tous les non-Musulmans jusqu'à ce qu'ils paient de l'argent-jizya-. En fait, une telle interprétation est complètement fausse et contredit des enseignements islamiques authentiques.En commentant ce verset, Shaykh Jalal Abualrub écrit:

Ces Ayats (les vers de Coran) insistent sur la nécessité de luetter contre les Gens de la Sainte Écriture, mais sous qu'est-ce qui conditionne ? Nous avons auparavant établi le fait que l'on n'autorise pas a ce que l'État Islamique attaque des non-musulmans qui ne sont pas hostiles à l'Islam, qui n'oppriment pas de Musulmans, ou essaient de convertir des Musulmans par la force de leur religion, ou les expulser de leurs terres, ou guerre salariale contre eux, ou se préparer aux attaques contre eux. Si n'importe laquelle de ces offenses se produit, pourtant, on autorise aux Musulmans à se défendre et protéger leur religion. On n'autorise pas aux musulmans à attaquer des non-musulmans qui ont signé des pactes de paix avec eux, ou les non-musulmans qui vivent dans la protection de l'État Islamique. (Abualrub, guerres Saintes, Croisades, Jihad)
Également, fatwa suivant montre que les Musulmans ne peuvent pas attaquer un pays non-musulman pacifique :
Question : est-ce que c'est une obligation d'un état Islamique d'attaquer les états non-musulmans avoisinants et recueillir ‘jizya’ d'eux ? Le voyons-nous dans l'exemple des Califes correctement guidés qui ont lutté contre les Empires romains et persans sans agression lançante d'eux ?
Répondu par Cheikh Hânî al-Jubayr, juge DE LA Court Suprême a judah
si le pays non-musulman n'a pas attaqué le musulman ni le mobilisé a prévenir la pratique et s'étendre l'Islam, ni transgresse contre mosquées, ni travaille pour opprimer les gens musulmans dans leur droit a professer leur foi et décrier l'incrédulité, alors ce n'est pas pour le pays musulman pour attaquer ce pays On a seulement autorisé à Jihâd d'une nature militaire aider des Musulmans à défendre leur religion et enlever l'oppression des gens.
Les Persans et Romains en fait ont fait aggression contre Islam et avaient attaqué en premier les Musulmans.

Le Chosroe de Perse était allé si loin comme pour ordonner spécifiquement à son commandant au Yémen de tuer le Prophète (la paix est sur lui). Les Romains ont mobilisé leurs forces pour lutter le Prophète (la paix est sur lui), et les Musulmans les ont affrontés dans les Batailles de Mu'tah et Tabûk pendant la vie du Prophète.

Le fatwa précité fait référence au contexte historique dans lequel le Prophète Muhammad (la paix est sur lui) a lutté contre autres nations. Le Prophète Muhammad n'a pas commencé l' agression contre n'importe qui, plutôt lui et ses partisans étaient sous attaque de tout qui ont cherché à écraser le nouvel état islamique. Les premières hostilités entre les Musulmans et l'empire romain ont commencé quand le Prophète le messager de Muhammad à la tribu Ghassan (un sous gouvernment de l'empire romain), Al Harith bin Umayr Al-Azdi, a été attaché et a été décapité (Al-Mubarakpuri, Ar-Raheeq Al-Makhtum, p. 383). Le meurtre d'un diplomate était un acte ouvert de guerre, et le Prophète Muhammad a envoyé une force armé pour affronter la tribu, mais l'empire romain a amené renforts et le conflit s'ensuit, connu comme la Bataille de Mut'ah, était un échec pour les Musulmans. Seulement après ceci des batailles subséquentes entre les Musulmans et l'Empire romain se produisent, et les Musulmans ont émergé victorieux. Également, comme mentionné dans le fatwa précité, les hostiltiies entre les Musulmans et les Persans ont commencé seulement après que l'empereur Chosroe persan ait ordonné à son gouverneur dans Yémen Badham, de tuer le Prophète sws Muhammad, bien que ses efforts aient été contrecarrés quand l'Islam a été accepté par dernier. . D'autres groupes non-musulmans, comme ceux dans Madinah, ont aussi lancé des hostilités contre les Musulmans malgré les traités de paix comme Shaykh Sayyid Sabiq écrit:

Quant à la luettee contre les Juifs (les Gens de la Sainte Écriture), ils avaient accompli un pacte de paix avec le Messager après qu'il a émigré à Madinah. Bientôt ensuite, ils ont trahi le pacte de paix et ont rejoint des forces avec les païens et les hypocrites contre les Musulmans. Ils ont aussi lutté contre les Musulmans pendant la Bataille d'al ahzab, alors Allah a révélé … [le verset 9:29] (Sayyid Sabiq, Fiqhu de-Sunnah, Vol. 3, p. 80)
À la lumière du contexte historique de ce verset, il devient très éclaircit que le verset a été révélé à propos d'agression commencée contre Musulmans. Comme Dr. Jamal Badawi très correctement conclut quant au verset 9:29 et verset semblables:
Tous ces versets, sans exception, si étudié avec soin, l'agression d et oppression engagées contre Musulmans au temps du Prophète (la paix et bénédictions soientsur lui), si par les Arabes idolâtres, quelques-unes des tribus juives dans Madinah, ou par quelques Chrétiens.
Par conséquent, l'ordre pour lutter dans verset 9:29 est en rapport avec ces non-muslims qui commettent agression et pas ce qui se sont engagés pour vivre en paix. Le verset est soumis à certaines conditions qui étaient apparentes quand il a été rendu effectif dans le temps du Prophète Muhammad, comme Shaykh Sayyid Sabiq écrit:
Que nous avons exposé le fait de préciser que l'Islam n'a pas permis le fait de lancer d'hostilités, sauf : 1. repousser l'agression; 2. protégez la propagation Islamique; 3. dissuadez Fitnah et l'oppression et garantissez la liberté de religion. Dans de tels cas, la lutte devient une nécessité de la religion et d'un de ses ordinations sacrés. On l'appelle alors, ‘Jihad’. (Sayyid Sabiq, Fiqhu -Sunnah, Vol. 3, p. 81)





Le vers procède alors a mentionner quelques éditions se rapportant à l'état Islamique et gouvernant des citoyens non-musulmans de l'état Islamique. Dr Maher Hathout commente les règlements dans le verset 9:29 :
La liberté de religion est un aspect essentiel dans un état Islamique. Une des cinq piliers d'Islam est zakat (auomone). Les Gens du Livre ne sont pas obligés de payer zakat Islamique qui est passé par l'état pour les nécessités sociales et les affaires publiques comme défini dans le Quran (voir 9:60). Mais ils doivent payer d'autres taxes pour partager dans le budget public. S'ils refusent de payer cette taxe à l'état et serebeller contre l'état, donc c'est l'obligation de l'état de les affronter
jusqu'à ce qu'ils le paient. C'est que le Calife Abu Bakr a fait après la mort du Prophète, quand certaines personnes ont refusé de payer zakat. (Hathout, Jihad contre le Terrorisme; le Multimédia USA Vera International, 2002, p.53)
Le verset mentionne Jizya, qui est malheureusement mal compris par certaines personnes. Comme n'importe quelle nation, le gouvernement Islamique exige à ses citoyens de payer des taxes en échange de ses services. Puisque les Musulmans paient le Zakat, les citoyens non-musulmans sont tenus de payer Jizya (pour plus de renseignements sur Jizya, faites s'il vous plaît Jizya dans Islam et Jizyah et minorités du non-muslim). Dr Monqiz écrit Comme-Saqqar concernant la taxe de Jizya :
La somme de jizya n'était jamais grande à la mesure que les hommes étaient incapables de payer. Plutôt c'était toujours disponible et raisonnable. Pendant le règne du Prophète, la paix et les bénédictions soient sur lui, jizya n'a jamais excédé un dinar annuellement et il n'a jamais excédé quatre dinars conformément à la règle d'Umayyad.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: sourat 9/29   Mar 3 Juin - 12:30

Shaykh Abu'l-Hasan Al-Mawardi (d. 1058CE) montre explicitement que le Jizya devrait être exigéé conformément aux moyens des gens et l'Imam devrait juger le fait de conclure la quantité à la satisfaction des chefs d'entre ceux taxés :
Les fuqaha (les Juristes) diffèrent comme d'un montant du Jizya. Abu Hanifa estime que ceux-là font subir à cette taxe est de trois sortes : les riches dont quarante-huit dirhams sont prises; ceux de moyenne qui vingt-quatre sont priess et les pauvres dont douze dirhams sont pris : il a ainsi stipulé le minimum et le maximum s'élève et interdit le nouveau jugement de la part de ces responsables de sa collection. Malik, pourtant, ne fixe pas son minimum et le maximum s'élèvent et estime que ces responsables devraient faire leur propre jugement quant au minimum et au maximum. al-Shafi'i estime que le minimum est un dinar et qu'il n'est pas autorisé à aller au-dessous de cela pendant qu'il ne stipule pas le maximum, le dernier étant la personne à charge sur l'ijtihad (le jugement) de ces responsables : l'Imam, pourtant, devrait essayer de s'accorder entre les différentes quantités, ou à exiger une quantité conformément aux moyens des gens. S'il a utilisé son jugement pour conclure le contrat de jizyah à la satisfaction des chefs des gens étant taxés, donc cela devient se liant sur tous et leurs descendants, la génération après la génération et un chef peut ne pas ensuite changer cet amunt, être pour le diminuer ou l'augmenter. (Al-Mawardi, Al-Ahkam -Sultaniyyah, Ta-Ha Publishers Ltd. 1996, le pp 209-210)

D'où, les lois d'Islam défendent aux Musulmans d'opresser les non-muslims et commandent qu'ils traitent des autres avec justice et compassion. En fait, le Prophète Muhammad sws lui-même a défendu aux Musulmans de faire du mal aux citoyens non-muslimans sous état islamique ou tout non-muslim avec qui il y avait un accord de paix, comme il a dit,
"Celui qui lèse un covenanter ou affaiblit son droit ou le surmène ou prend par force quelque chose de lui, je sera son plaignant le jour de Jugement. (Sunan Abi Dawud 170/3 non. 3052, Sunan al Nasa'i 25/8 non. 2749, vérifié et authentifié par Al-Albani non. 2626).
En conclusion, le verset 9:29 commande aux Musulmans pour lutter contre seulement ceux qui lancent l'agression comme illustated par son contexte historique. Les musulmans peuvent seulement lutter dans les conditions strictes et sont commandés de vivre paisiblement avec les voisins non-musulmans pacifiques
.

Narration Semblable
Bukhari : le Messager d'ALLAH( Gloire et pureté a lui) a dit, on m'a ordonné de lutter avec les gens jusqu'à ce qu'ils disent,, Personne n'a le droit à être vénéré, Sauf Alla. (Le volume 4, le Livre 52, Numéro 196)
En ce qui concerne la narration, seulement la partie de cela a été citée et le texte entier lit :
Et le Prophète (la paix soit sur lui) a dit, "on m'a ordonné de lutter contre les gens jusqu'à ce qu'ils attestent qu'il n'y a aucune divinité digne de vénération autre qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah, établissez la prière et payez zakat et s'ils le font, alors leur sang et argent seront protégés de moi, sauf par un droit Islamique et leur compte sera avec Allah.

Cette narration énumère certaines des piliers d'Islam auquel les Musulmans doivent adhérer. La luette étant décrétée ici fait allusion à la mise en vigueur de lois et de règlements dans un état Islamique. De même que les gouvernements modernes font respecter leurs politiques juridiques, donc à fait l'état Islamique. Ces politiques juridiques font allusion aux Musulmans payant leur Zakat (la taxe de charité) et respectant les lois dans un état Islamique. Ceux-là qui ont compris les paroles du Prophète Muhammad (la paix soit sur lui) dériver une meilleure compréhension, étaient ses compagnons et nous pouvons examiner leur application du sayings du Prophète Muhammad (la paix soit sur lui) pour tirer une meilleure compréhension. Nous constatons qu'après la mort du Prophète Muhammad (la paix être sur lui), beaucoup d'hypocrites qui avaient fait semblant d'être Musulmans ont commencé à se détourner et quitter leurs devoirs religieux, un exemple était Zakat (la taxe de charité). Ils ont voulu compromettre les ordres de Dieu. Il était alors qu'Abu Bakr, le Premier Calife et le Calife de ce temps, a cité cette narration pour préciser qu'un compromis ne serait pas toléré et il lutterait contre eux avant qu'ils n'aient accepté de suivre l'Islam en toutes lettres. La lutte qui s'est ensuivie était connue comme les guerres Riddah. De même nous pouvons voir que les gouvernements d'aujourd'hui ne le toléreraient pas si un citoyen a refusé de payer la taxe ou respecter les lois du pays. Si on vit dans un état ou un pays ils doivent respecter les règlements pour garantir une société sûre et en bonne santé. Nous devrions noter 'que les gens' renvoyés à dans cette narration ne font pas allusion à toute l'humanité. Comme Shaykh Ahmed Ibn Taymiyyah dit :
“Il fait référence à lutter ceux-là qui font guerre qu'Allah nous a autorisés à lutter. Il ne fait pas référence à ceux qui ont une convention avec nous avec qui Allah commande que nous accomplissions notre convention.” (Majmu ` al Fatawa 19/20)
Clairement, ce récit ne fait pas référence à Islam imposant sur non-Musulmans, depuis le Qur'an explicitement états:
2:256 il n'y a aucune contrainte dans religion...
Aussi, nous nous sommes déjà occupés des revendications que ce verset a été abrogésous notre discussion de vers 9:5. Une fois compris dans leur contexte correct, ces versets et narrations deviennent clairs.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
 
sourat 9/29
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sourat elkahf
» Vendredi salat alanabi s.a.w,Doua,sourat elkahf.
» Sourat An-Nissa (4)
» Reve de sourat al baqara
» qui a nommé les noms des sourat dans le coran?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Islam :: Royaume de coran-
Sauter vers: