Royaume d'Islam

réponses aux detracteurs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mariage multiple du prophète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Le mariage multiple du prophète   Mar 2 Oct - 18:10

Le mariage multiple du prophète
Passion ou Sagesse
?


Extrait du chapitre "le mariage du prophète" dans le livre: "Rawae’e albayane fi tafsir Ayates al-ahkam fi el-Coran" (La grandeur de l'éclaircissement dans l'interprétation des Versets juridiques du Coran). Par: Muhammad Ali Sabouni.

Dénigrer l’Islam, discréditer le prophète, tel est le souci de ceux qui cherchent à semer le doute dans les cœurs des croyants et à les éloigner de leur religion. Pourtant, il n'est pas étonnant d'entendre parler des calomnies à l’encontre des prophètes et des Messagers d’Allah, parce que c'est Sa loi, et certes nous ne trouverons jamais de changement dans la loi d'Allah. Allah Le Tout Puissant dit:
"C'est ainsi que Nous fîmes à chaque prophète un ennemi parmi les criminels. Mais ton Seigneur suffit comme guide et comme soutien" (S25:V31).
L’une de ces accusations mensongères dit que le prophète était un homme capricieux qui ne se contenta pas d'une ou de quatre femmes comme il l'avait commandé à ses compagnons, mais il se maria avec plus que dix femmes... Ils prétendent aussi qu'il y a une grande différence entre Jésus qui combattait les caprices et Muhammad qui suivait ses désirs. "Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches! Ce qu'ils disent n'est que mensonge" (S18:V5).
Le prophète Muhammad n'était pas capricieux mais il était un prophète humain, se maria comme tous les hommes afin d’être l'exemple à suivre pour ceux qui cherchent le droit chemin. Il n'était ni un dieu ni un fils de dieu comme les chrétiens pensent de Jésus mais il était un être humain qu'Allah a distingué des autres hommes par la révélation et le message divin:
"Dis: Je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique. Quiconque donc espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur" (S18:V110).
Le prophète Muhammad n'était non plus une innovation parmi les messagers. Allah dit:
"Dis: Je ne suis pas une innovation parmi les messagers; et je ne sais pas ce que l'on fera de moi, ni de vous. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé; et je ne suis qu'un avertisseur clair" (S46:V9).
Allah Gloire à Lui dit aussi:
"Et Nous avons certes envoyé avant toi des messagers, et leur avons donné des épouses et des descendants. Et il n'appartient pas à un Messager d'apporter un miracle, si ce n'est qu'avec la permission d'Allah. Chaque échéance a son terme prescrit" (S13:V38).
Pourquoi racontent-ils alors ces mensonges sur le prophète Muhammad?
"Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent
" (S22:V46)

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Le mariage multiple du prophète   Mar 2 Oct - 18:10

Pour répondre à ces calomnies, deux points essentiels doivent être pris en considération:
1- Le prophète Muhammad ne multiplia ses épouses qu'après avoir 50 ans.
2- Toutes les femmes du prophète avaient déjà consommé le mariage à l'exception de Aïcha.
Par conséquent, si la polygamie était secondaire à un caprice ou un désir vif, le prophète aurait dû se marier tout au long de la jeunesse et non pendant la vieillesse; de plus, le prophète aurait dû se marier avec des jeunes filles vierges mais pas avec des femmes âgées ayant déjà consommé le mariage . Jaber bin Abd'Allah alla un jour voir le prophète et sur lui figuraient des signes de faveur ; le prophète lui dit :"tu t'es marié? il répondit: Oui. Le prophète lui demanda: Est-elle jeune vierge ? Il lui répondit qu'elle n'est pas vierge. Le prophète dit alors: "pourquoi n'as-tu pas épousé une fille jeune vierge, tu te réjouis avec elle et elle se réjouit avec toi et tu te marres avec elle et elle se marre avec toi ?!"
Etant donné que le prophète conseilla Jaber d'épouser les filles jeunes vierges, pourquoi se maria-t-il lui-même avec des femmes âgées non vierges? Pourquoi laissa-t-il tomber la jeunesse et ne multiplia-t-il ses épouses qu’après avoir cinquante ans?
En fait, le prophète ne se maria pas par passion, mais plutôt pour des raisons qui relèvent d’une sagesse divine. On peut ainsi distinguer:
1- La sagesse éducative.
2- La sagesse législative.
3- La sagesse sociale.
4- La sagesse politique.


1- La sagesse éducative


Le but principal du mariage du prophète est d’instruire, éduquer et former la femme musulmane à la jurisprudence. Les femmes constituent en effet la moitié de la société, et beaucoup des femmes timides par leur nature hésitaient de questionner le prophète Muhammad au sujet des menstrues, de l'enfantement, du mariage,... Le prophète était aussi du caractère très timide. En effet, d'après Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle), une femme interrogea le Prophète, bénédiction et paix d’Allah sur lui, sur la façon dont elle devait se laver de ses menstrues. Il lui donna ses instructions sur la manière de se laver et ajouta: "Prends ensuite un chiffon parfumé de musc et purifie-toi au moyen de ce chiffon". - "Comment m'y prendrai-je pour me purifier?", ajouta-t-elle. "Pureté à Allah! riposta le Prophète, purifie-toi". A ce moment, le Prophète (pris d'un sentiment de pudeur) détourna le visage; Sufyân ibn Uyayna nous montra alors du doigt le visage du Prophète. Aïcha ajouta: J'attirai cette femme et, ayant compris ce que l'Envoyé d'Allah, bénédiction et paix d’Allah sur lui, voulait dire, je lui dis: "Passe successivement ce chiffon sur toutes les traces de sang". Dans les deux livres authentiques de Boukhari et de Mouslim, d'après Omm Salamah (qu'Allah soit satisfait d'elle), Omm Sulaym vint trouver l'Envoyé d'Allah, bénédiction et paix d’Allah sur lui, et lui dit: "Si la femme, tout comme l'homme, eut un songe érotique qu'est-ce qu'elle doit faire?" - "Si elle éjacule, répondit le Prophète, elle devra se laver". Toute honteuse, je demandai au Prophète: "La femme éjacule donc?" - "Oui, répliqua-t-il. Et sinon, d'où vient la ressemblance entre elle et son enfant?
Le prophète voulait dire que le fœtus se constitue de l'eau de l'homme (sperme) et de l'eau de la femme (ovule) et c'est ainsi que l'enfant ressemble à sa mère? Allah dit:
"En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé pour le mettre à l'épreuve. C'est pourquoi Nous l'avons fait entendant et voyant" (S75:V2).
Il est donc évident que seules les femmes ayant vécu avec le prophète sous le même toit peuvent répondre à des questions aussi intimes. Aïcha disait:
Qu'Allah soit miséricorde envers les femmes des Ansars (les médinois musulmans qui ont accueilli les réfugiés mécquois), la timidité ne les a pas empêchées d'apprendre la religion"
Par ailleurs, il est largement connu que la Sunnah du prophète n'est pas constituée uniquement de ses paroles, mais aussi de ses actes que toute la communauté doit connaître et les suivre. Qui peut-il donc nous décrire les actes du prophète si ce ne sont pas ses femmes? Les épouses du prophète sont devenues après la mort du prophète Muhammad, des véritables éducatrices qui avaient pris la charge de transmettre la Sunnah du prophète à ses compagnons. Elles étaient notoires pour leur intelligence et leur mémoire forte.

-2. La sagesse législative

Le deuxième but était pour abolir de mauvaises coutumes qui régnaient la société comme l'adoption, tradition appliquée avant l'Islam. En effet, les arabes avaient l'habitude d'adopter un garçon et de le rendre un véritable fils qui a les même droits que leurs propres enfants au regard de l'héritage et du mariage. Allah, Gloire à Lui, inspira au prophète avant la révélation d'adopter un garçon qui avait été traité comme un esclave, Zayd bin (le fils de) Haritha. Les gens l'appelaient aussi Zayd bin Muhammad. Bukhari et Muslim ont rapporté que le fils d'Omar dit: On n'a pas appelé Zayd par son véritable nom Zayd bin Haritha qu'après la révélation du Verset suivant:
"Appelez-les du nom de leurs pères: c'est plus équitable devant Allah. Mais si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères en religion ou vos alliés. Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux" (S33:V5).

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Le mariage multiple du prophète   Mar 2 Oct - 18:11

Le prophète dit alors à Zayd: "tu es Zayd bin Haritha bin Charahil". Zayd se maria avec Zaynab la fille de Jahch Al-Assadiyah; ce mariage ne dura longtemps du fait que Zaynab, issue d'une famille noble, voyait en lui l'image d'un esclave. Le divorce a mis fin à ce mariage, et peu de temps après, Allah Gloire à Lui, ordonna Son Messager d'épouser Zaynab, rendant ainsi inopérant l'adoption. Le Messager d'Allah se tarda d'annoncer l'ordre d'Allah qui lui révéla le Verset suivant:
"Quand tu disais à celui qu'Allah avait comblé de bienfait, tout comme toi-même l'avais comblé: "Garde pour toi ton épouse et crains Allah", et tu cachais en ton âme ce qu'Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c'est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eut cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu'il n'y ait aucun empêchement pour les croyants d'épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d'Allah doit être exécuté" (S33:V37).

Dores et déjà, l'adoption n'existe plus dans l'Islam et Allah l'Exalté révéla le Verset suivant pour mettre fin à cette tradition:
"Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes, mais le messager d'Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient" (S33:V40).
Par conséquent, le mariage du prophète Muhammad, bénédiction et paix d'Allah sui lui, avec Zaynab relève d'ordre d'Allah et non d'une passion. Il a pour but :
"afin qu'il n'y ait aucun empêchement pour les croyants d'épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles" (S33:V37).
Zaynab, qu'Allah lui accorde son agrément, était fière de ce mariage. Boukhari rapporte que Zaynab disait aux autres femmes du prophète: "ce sont vos parents qui vous ont mariées alors que c'est Allah, au-dessus de sept cieux, qui m'a mariée (au prophète)"

3- La sagesse sociale


Cette sagesse parait claire dans le mariage du prophète avec la fille d'Abou Bakr, son compagnon et son premier ministre, avec la fille d'Omar, son compagnon et son deuxième ministre, et avec des femmes choisies de différentes tribus de Quraych. Ce mariage a d'une part consolidé le lien entre les différentes tribus et d'autre part attaché les cœurs au prophète et à la vocation de l'Islam.
Le prophète Muhammad, bénédiction et paix sur lui, a épousé Aïcha, la fille de l'homme le plus loué, c'est Abou Bakr Assiddique qui fut le premier à se convertir à l'islam et qui sacrifia son âme et son argent pour triompher l'islam et défendre le prophète qui dit selon un Hadith rapporté par al-Tirmidhi: "Il n'existe aucune main qui passe devant nous sans pouvoir la récompenser, exception faite pour la main d'Abou Bakr que Seul Allah puisse récompenser le Jour de Jugement, et aucun argent ne m'a autant rendu profit que celui d'Abou Bakr; et je n'ai présenté l'Islam à quelqu'un sans qu'il hésite (de se convertir), excepté Abou Bakr qui n'a pas hésité; et si j'ai à prendre un ami privilégié, il sera Abou Bakr mais je suis l'ami privilégié d'Allah"
Donc le Messager d'Allah n'a trouvé une récompense digne d'Abou Bakr que cet honneur d'épouser sa fille et devenir son gendre. Le prophète, bénédiction et paix sur lui, a épousé aussi Hafsa la fille d'Omar, le deuxième ministre qui était sincère et véridique et qui a rendu l'Islam plus puissant. Par ailleurs, le prophète Muhammad a récompensé Othman et Ali en leur donnant ses filles comme épouses

4-La sagesse politique

Le prophète Muhammad, bénédiction et paix d'Allah sur lui, se maria avec des femmes de différentes tribus dans le but de les unir sur une seule voie qui est celle de l'Islam. Ainsi, le prophète se maria avec Jouwayra la fille d'al-Hareth chef de tribu d'al-Mustaleq. Cette femme était détenue avec son peuple par les musulmans, et elle voulait se libérer en payant une rançon. Elle alla voir le prophète demandant son aide. Il lui proposa le mariage. Quand elle accepta d'épouser le prophète, les musulmans se demandaient: "les alliés du prophète (par parenté) sont détenus chez nous?" ils ont libéré tout le peuple de la tribu al-Mustaleq. Quand celle-ci a réalisé l'honnêteté et la générosité des musulmans, ils ont tous embrassé l'islam pour devenir des croyants fidèles. C'est ainsi que le mariage du prophète avec Jowayra était une bénédiction sur elle et sur son peuple.
Le prophète Muhammad, bénédiction et paix sur lui, épousa aussi Safiyah la fille de Huyay qui était captée après la mort de son mari au cours de l'incursion de Khaybar. Les musulmans ont tenu conseil et ont décidé de la présenter au prophète du fait qu'elle représentait la tribu Quraydha. Le prophète lui dit: "ton père était très hostile à mon égard jusqu'à ce qu'il s'est fait tué" Elle répondit: "Allah dit dans Son Livre: "Personne ne portera le fardeau d'autrui" (S6:V164)
Le prophète dit: "Si tu choisis l'Islam, je t'épouserai et si tu choisis le Judaïsme, je te libérerai et tu suivras ton peuple" Elle répondit: "ô Messager d'Allah! J'avais choisi l'Islam et j'avais cru en toi avant de m'appeler chez toi; je n'intéresse pas au Judaïsme; je n'ai ni père ni frère; tu m'as appelé à choisir entre la mécréance et l'Islam, certes je préfère Allah et Son Messager sur la liberté et la rentrée chez mon peuple". Safiyah était impressionnée par l'honnêteté et les bonnes manières du prophète. Elle et beaucoup de ses concitoyens ont embrassé l'Islam.
Le prophète se maria aussi avec Omm Habibah Ramlah la fille d'un opposé à l'Islam: Abou Soufiane. Ramlah embrassa l'Islam à la Mecque puis elle s'est émigrée avec son époux vers Abyssinie pour fuir la mécréance. Quand elle est devenue veuve et seule sans moyens et ressources, le prophète envoya au gouverneur abyssin demandant la main de Ramlah. Elle était très heureuse d’avoir épousé le prophète qui lui a offerte 400 dinars comme dote ainsi que des cadeaux précieux. Avant le mariage, elle ne pouvait pas rentrer à la Mecque par crainte de torture et du retour forcé à l'idolâtrie de la part de son père et son peuple; mais quand elle est revenue à la Mecque et s'est mariée avec le prophète, son père Abou Soufiane dit au regard de prophète: "c'est lui le brave, personne ne peut le vaincre". Ce mariage était comme une récompense pour la patience et la foi d'Omm Habibah, et il était ultérieurement l'une de causes de conversion d'Abou Soufiane et de son peuple à l'Islam.
Source :
http://www.angelfire.com/journal/sunnah/Femme/

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Le mariage multiple du prophète   Mar 2 Oct - 18:11

Citation :
pourkoi mohamud avait plus de 4 femmes ,?
Dr.Jamal A. Badawi,

Pour n'importe quel prophète se marier et engendrer les enfants est tout à fait naturel. C'est la norme, pas l'exception. [Qur'an, 13:38]. La pratique de polygamie[1] par les prophètes s'entend à leur mission. Par les obligations conjugales avec de différentes tribus et des clans, les prophètes ont cherché à unir des gens différents et réduire leur inimitié. La polygamie a été pratiquée par beaucoup grands prophétes Biblique [et Qur'anic, en incluant Abraham, Jacob, David et Solomon. Selon la Bible, on dit que certains de ces prophètes ait eu des douzaines de femmes et de concubines.[2]

À la différence de l'adultère par ceux qui sont "officiellement monogames", la polygamie n'est pas en soi immorale. Il a été pratiqué dans beaucoup de cultures partout dans l'histoire. C'est simplement une autre forme alternative de structure de famille convenues aux certaines circonstances et aux besoins sociaux aux différents temps et cultures. Les exemples de tels besoins incluent le fait de so'occuper des veuves et des orphelins ,de victimes de guerres ou s'occupant des problèmes démographiques comme les déséquilibres occasionnels dans le rapport sexuel. La polygamie a été pratiquée aussi par les différentes communautés religieuses , en incluant certains Juifs, Chrétiens et Musulmans.[3]

En fait, le Qur'an est le seul livre saint monothéiste qui a explicitement limité, restreint et a régulé de ce temps-là la pratique non régulée de polygamie [Qur'an, 4:3; 129]. Pourtant, en raison de la large circulation de renseignements erronés sur l'Islam, beaucoup ont l'impression que l'Islam a introduit cette forme de mariage.

Parmi tous les grands prophètes polygames, le Prophète Muhammad est souvent choisi pour la critique pour avoir pratiquer la polygamie au cours des quelques dernières années de sa vie. En fait, aucun de ses mariages ne lève aucune question à propos de sa chasteté et excellente morale. Certains demandent, pourtant, pourquoi le Prophète Muhammad a-t-il limité ses disciples à un maximum de quatre femmes, pendant qu'il lui-même a excédé ce maximum ? [4]
La question lui-même reflète un malentendu sérieux. Ces limites, aussi l'exception du prophète était toutes les instructions divines dans le Qur'an, qui pour Musulmans est la parole de Dieu, pas la parole de Muhammad ou ses propres instructions ou exceptions. Enfin, la pratique de polygamie illimitée était commune et en société accepté dans Arabie pré-islamique. S'il était vrai que le Prophète a voulu avoir plus de quatre femmes que "il a restreint" a ses disciples, donc pourquoi les a-t-il "restreints" en premier lieu ? ? Une question liée est : Pourquoi le Prophète s'est-il limité à une femme [Khadijah] pour l'heure d'écoute maximum de sa jeunesse et âge viril, de l'âge de 25 jusqu'à ce qu'il ait 50 ans quand elle est morte ? Ce très long mariage monogame s'étendant sur la plupart de sa vie conjugale est survenu quand la polygamie a été en société acceptée et pratiquée largement et avant n'importe quelle révélation Qur'anic restreignant une telle pratique et limitant le nombre de femmes à un maximum de quatre. Réclamer que le Prophète "inventait" mensongèrement ou forgeait des verets coraniques pour "se donner" une exception, est contardictoire avec son intégrité et véracité admise. Il est aussi complètement contraire a la raison .

Une question légitime est pourtant cela : pourquoi Dieu a-t-il fait une telle exception au Prophète ? Comme autres prophètes avant lui, le Prophète Muhammad n'était pas seulement un prophète, mais aussi une tête d'une communauté et finalement une entité politique. Comme la personnalité centrale tant de la foi que de la communauté, il était dans une position unique pour réconcilier des gens en conflit différents l'un à l'autre, réconcilier les coeurs de ses ennemis et réaliser sa mission par les moyens les plus pacifiques possibles. Un moyen efficace d'accomplir cette mission dans une société tribale lie à travers ce mariage avec les femmes de ces tribus ou clans.

C'est une des explications probables du mariage du Prophète à Umm Habibah, la fille de son ennemi par excellence, Abu-Sufian. Umm Habibah a émigré à Abbysinia avec son mari en raison de la persécution de Musulmans dans Makkah. Son mari s'est apostaté et l'a invité à l'apostasie mais elle a refusé et est restée ferme dans sa foi. Il est mort plus tard là. Le Prophète lui a proposé le mariage avec elle et elle a accepté. En plus du geste humanitaire vers une veuve impuissante qui a été déjà rejetée par sa famille en raison de sa foi, ce mariage pourrait avoir adouci le coeur de son père, quelque peu. En fait, il a embrassé plus tard l'Islam etce qui a aidé à éviter l'effusion de sang inutile.

Un cas semblable est son mariage à Maymounah Al-Hilaaliyyah, une femme de la région Najd qui a été deux fois mariée auparavant et dont les gens étaient parti des traitres qui avaient massacré à sang-froid soixante-dix de musulmans memorisant parfaitement le coran et qui etaient en mission éducative pacifique. Au lieu de la vengeance et de plus de massacre, le Prophète s'est marié avec une de leurs femmes qui ont eu besoin de se soucier. À la suite de cet acte de gentillesse, ses gens ont été au moins neutralisés et quelque uns ont embrassé l'islam .

Pour réconcilier les coeurs d'entre ceux qui ont lutté contre lui et donner un bon exemple de traitement des captifs de guerre, le Prophète lui-même a libéré trois captifs de femmes . Cet acte de grandeur d'âme a aidé à adoucir la haine et l'inimitié de leurs clans. L'offre d'être les femmes du Prophète lui-même et devenir les "Mères des Croyants" n'était pas seulement geste d'exploit et honneur pour eux et leurs clans. C'était aussi un geste de bonne volonté remarquable par le Prophète vers ceux qui lui ont injustement montré l'inimitié et n'ont épargné aucun effort dans le fait d'aneantir sa mission. Juwairiyah, Safiyyah et Rihaanah tombent dans cette catégorie. En cas de Juwairiyah, l'exemple du Prophète en la libérant ensuivi dans une action immédiate par les Musulmans victorieux qui ont libéré tous leurs captifs de sa tribu. Comment pourrions-nous avoir les parents par alliance de notre Prophète comme les captifs de guerre ? ils ont dit. Le père de Juwayriyah, les hostilités cessées par Al-Harith contre les Musulmans et ont embrassé l'islam plus tard . Cela semble illustrer une des mesures pour libérer ceux dans la captivité et progressivement et doucement mettre fin aux formes existantes d'esclavage en asséchant même la dernière source de captivité; captifs de guerre.

D'autres mariages du Prophète ont été apparemment destinés pour cimenter le rapport entre le Prophète et ses amis les plus proches . Cette catégorie inclut son mariage à `Aishah et les filles Hafsah de ses compagnons les plus proches Abu-Bakr et Umar.

Dans le cas d'Hafsah il y avait un autre aspect humanitaire vu dans d'autres mariages du Prophète aussi; l'enseignement à la communauté à s'occuper des veuves. C'est surtout vrai des veuves et des enfants orphelins d'entre ceux qui ont sacrifié leurs vies à la défense de leur foi et leur communauté. L'ancien mari d'Hafsah, Khonays était un défenseur courageux dans la Bataille de Badr et a continué à lutter malgré ses blessures. Il est mort plus tard à cause de ses blessures. Ce motif dernier est évidemment derrière le mariage du Prophète aux veuves d'autres martyrs comme Zainab Bint Khozaymah [qui est mort peu après son mariage à lui] et Umm Salamah, qui avait quatre enfants orphelins pour en prendre soin après le martyre de son mari. La même attitude bienveillante s'applique à Sawdah, une veuve assez âgée avec qui il s'est marié après la mort de sa première femme Khadijah. Ce mariage a ouvert les coeurs de beaucoup de son clan à l'Islam.

Un des mariages du Prophète était évidemment pour une raison législative; son mariage à la Fille de Zainab bent Jahsh. Zainab était une cousine du Prophète. Il l'a persuadée de se marier avec son esclave libéré et ancien "fils adopté" Zaid. La raison apparente pour son encouragement, malgré son dégoût était de casser l'attitude d'aristocratie où une personne d'une classe noble ne considérerait pas le mariage avec simple citoyen ou roturier. Le prophète a cherché à affirmer la nature égalitaire d'Islam où une personne devrait être évaluée seulement sur la base de ses qualités et conduite morale, pas sur la base de son statut socio-économique. Les problèmes conjugaux entre Zaid et Zainab ont mené finalement a la divorce . Les Arabes ont considéré un fils adopté, le même comme un fils biologique. Ils lui ont donné nom de son pére adoptant , une habitude que le Qur'an invalidait comme il a demandé l'identité en ligne directe véridique. [Qur'an, 33:4-5; 40] puisque cette habitude était un tabou, personne autre que le Prophète n'était assez approprié à commencer et mener le brisement de ce tabou et exécuter la nouvelle loi divine. Une étude prudente du Qur'an décrit une telle raison. Il indique que le Prophète a été commandé de lancer ce changement dans une manière pratique en se mariant avec Zainab, le divorcé de son ancien "fils adopté" Zaid [Qur'an, 33 : 37-39]. Certains auteurs ont renoncé à la source la plus authentique de la vie du Prophète; le Qur'an, en faveur de moins de narrations authentiques bien que certains d'historiens normalement sûrs l'aient signalé. Selon ceux-ci les narrations souvent contradictoires, Zaid a divorcé avec sa femme pour que le Prophète puisse légitimement se marier avec elle. À part de la non authenticité de l'histoire et de sa contradiction à l'explication Qur'anic, c'est complètement illogique. Zainab, était enfin une cousine du Prophète et il l'a vue et connaissait pendant les décennies comme un parent proche. Elle aurait été honorée plus d'accepter pour se marier avec le Prophète s'il a voulu. Pourquoi le Prophète la persuaderait-il de se marier avec son ancien esclave pour demeurer avec elle comme son mari, la divorca ensuite pour que le Prophète puisse se marier avec elle ? Pourquoi pas se marie avec elle avant le fait de vivre avec un autre homme comme une femme ? [5]


Une autre critique sur le Prophète s'entend à son mariage à `Aisha, la fille de son compagnon Abu-Bakr. Certains montrent que dans la collection de Hadeeth par Bukhari, `Aisha a dit que son contrat conjugal est survenu quand elle avait six ans et qu'elle n'a pas vécu avec le Prophète jusqu'à il y a trois ans plus tard, après la migration à Madinah. Certains appellent ce mariage comme " agression sexuelle d'enfant" ou "pedophilie". Une merveille comment un père aisé si respectable comme Abu-Bakr, donnerait à sa fille aimée `Aisha pour être "importunée" et avec les bénédictions de sa femme ? Et comment se fait-il qu'aucun des critiques attentifs et des ennemis par excellence du Prophète n'a jamais levé aucune question à propos de ce mariage, bien qu'ils soient, comme certains de critiques d'aujourd'hui, désireux de trouver une faute qui peut discréditer le Prophète ? Cela indique que l'âge nubile dans cette culture en ce temps-là, peut être dans d'autres cultures et temps aussi, l'adolescence atteinte considérée [qui peut survenir plus tôt dans quelques cultures] comme un âge nubile acceptable. Le fait que cela ils étaient intervallé de trois années entre l'accord conjugal et l'habitation de `Aisha avec le Prophète semble soutenir l'existence de cette habitude. En fait, `Aisha a été engagé à une autre personne avant que ses parents ont décidé de la marier avec le Prophète . Cela montre comment cette pratique était commun. Inutile de dire que l'augmentation successive de l'âge nubile minimal, après avoir atteindre l'adolescence , soit une question arbitraire basée sur les normes culturelles et sociales, qui est soumis au changement avec le temps, la culture et d'autres circonstances.

Il devrait être noté que l'exception spéciale au prophète concernant le nombre maximum de femmes [Qur'an, 33 : 50] inclut des restrictions aussi spéciales sur lui et ses femmes des privilèges disponibles pour tous les autres. Par exemple, on n'a pas permis à ses femmes comme "les mères des croyants" de se remarier après lui [Qur'an 33 : 53]. Si le Prophète a été tenu de divorcer d'avec les femmes au-delà du maximum de quatre, il les aurait faits l'injustice; être divorcé et refusé pour se remarier. En outre, pour chacun des mariages du Prophète il y avait une leçon spécifique, sociale ou législative. En divorçant avec certaines de ses femmes, ces leçons sont efficacement niées, surtout la fonction unifiante de femmes se mariant de différents clans et régions ou race. Cette diversité a permis l'observation proche de sa vie privée et enseignements et le fait de les communiquer à leurs gens respectifs. Aussi, à la différence de n'importe quel Musulman ordinaire, on n'a pas permis au Prophète de divorcer avec n'importe laquelle de ses femmes et mariage avec d'autres [33:52].


En conclusion, il devrait être noté que quand il vient à la chasteté du Prophète, l'autodiscipline et l'excellence morale, il n'y a aucun équivalence Son rôle est universel, vertueux et pratique. Il a gardé sa chasteté comme un jeune célibataire, a maintenu la monogamie réelle et fidèle, pour les années primordiales de sa jeunesse et avait alors un âge viril; 25 ans. Même lorsque il a pratiqué la polygamie, il a fait ainsi pour les raisons humanitaires et réconciliantes et dans les dernieres années de sa vie. Son agenda extraordinaire et responsabilités, ses très longues prières nocturnes régulières, ses réalisations stupéfiantes dans un temps si court, tout ce qui exclut n'importe quelle notion d'obsession avec les plaisirs de ce monde. En s'occupant des femmes, surtout les plus vielles et pour leurs enfants orphelins dans un contexte de rapport conjugal ne sont pas nécessairement et exclusivement une question "sensuelle", surtout dans un cadre si social. Ceux-là qui essaient de tacher le caractère noble du Prophète seulement tachent leur propre objectivité et sens d'honnêteté. qu' Allah libére leurs coeurs de la haine,d'l'ignorance et les aider tous à apprendre des vies de tous les grands prophètes au lieu de les injurer injustement et injuriant par ignorance . Avec joie assez, la majorité de leurs coreligionnaires ne partagent pas leur "logique" ou d'ailleurs leurs positions préjudicielles, injurieuses et offensives.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Le mariage multiple du prophète   Mar 2 Oct - 18:12

Fethullah Gulen
Certains critiques d'Islam ont injurié le Prophète (P) comme un libertin indulgent de soi. Ils l'ont accusé de défauts de caractère qui sont à peine compatibles avec être de vertu moyenne, sans parler d'avec être un Prophète et le dernier Messager de Dieu, aussi bien que le meilleur modèle pour l'humanité pour suivre. Pourtant, basé sur un grand nombre de biographies disponibles et des actions et paroles bien authentifiés , il est tout à fait clair qu'il a mené la vie le plus sévèrement disciplinée et que ses mariages ont fait partie des nombreux fardeaux qu'il a supportés comme le dernier Messager de Dieu.

Les raisons pour ses mariages multiples varient. Pourtant, tous ont été rattachés à son rôle comme le chef de la communauté Musulmane et de sa responsabilité de guider les nouveaux Musulmans vers les normes et les valeurs d'Islam.

Quand Muhammad (P) avait 25 ans , vant qu'il ait été appelé à sa future mission, il s'est marié avec Khadija, sa première femme. Étant donné l'environnement culturel entourant, pour ne pas mentionner le climat et de telles autres considérations comme sa jeunesse, il est remarquable qu'il a apprécié une réputation pour la chasteté parfaite, l'intégrité et la loyauté. Aussitôt qu'il a été appelé Prophetie il a acquis des ennemis qui n'ont pas hésité à élever pas une fois de fausses calomnies et inventer quelque chose d'incroyable contre lui.


Khadija était 15 ans plus aîné. Ce mariage était très haut et exceptionnel dans les yeux du Prophète et de Dieu. Depuis 23 ans, leur vie était une période de contentement continu dans la fidélité parfaite. Dans la huitième année de Prophetie, pourtant, elle est décédée, en quittant le Prophète sws comme le parent unique de leurs enfants de 4 ou 5 ans. Même ses ennemis sont forcés à reconnaître que, pendant ces années, ils ne peuvent trouver aucun défaut dans son caractère moral. Le Prophète sws n'a pris nulle autre femme pendant la vie de Khadija, bien que l'opinion publique lui ait permis de faire ainsi. Quand il a commencé à se marier avec d'autres femmes, il était de 55 ans, quand le très peu d'intérêt réel et désir pour le mariage reste.

Comment un Prophète pourrait-il être polygame ? Cette question est souvent posée par les gens sans n'importe quelle religion, ou par les Juifs et les Chrétiens. À l'égard du premier groupe, ils n'ont aucun droit de reprocher aux gens qui suivent un mode de vie religieux. Leur propre conduite avec le sexe opposé ne suit rien que leur propre désir, sans tenir compte de qu'ils disent. Ils ne s'inquiètent pas des conséquences de telles liaisons à eux-mêmes, aux enfants résultants, ou comment leurs mauvaise conduite influence les jeunes gens en général. En se voyant aussi libre, ils se livrent à de telles pratiques condamnées que l'homosexualité et, encore plus extrêmes (mais avec optimisme limité), l'inceste, pedophilie et les partenaires mâles/femelles multiples (le fait de vouloir dire que le vrai père de l'enfant est inconnu). De tels gens critiquent le Prophète sws seulement pour rabaisser d'autres à leur propre niveau.

Les juifs et les Chrétiens qui attaquent le Prophète sws pour sa polygamie font ainsi de leur peur et haine jalouseie d'Islam. Ils oublient que grands patriarchs juifs, appelés des Prophètes dans la Bible et le Qur'an et vénérés par les disciples de toutes les trois foi comme des modèles d'excellence morale, tous pratiquent la mpolygamie et bien plus a grande échelle.

La polygamie n'est pas née avec les Musulmans. En outre, en cas du Prophète cette pratique a beaucoup plus de signification que les gens réalisent généralement . Dans un sens, le Prophète sws devait être polygame pour transmettre son Sunna (les statuts et les normes de loi Islamique). Comme l'Islam couvre chaque partie de sa vie, les relations conjugales privées ne peuvent pas rester intactes. Donc, il doit y avoir des femmes qui peuvent guider d'autres femmes dans ces questions. Il n'y a aucune pièce pour la langue allusive d'allusions et d'insinuations. Les femmes chastes et vertueuses de la maison du Prophète étaient responsables d'expliquer les normes et les règles de telles sphères privées à d'autres Musulmans.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Le mariage multiple du prophète   Mar 2 Oct - 18:12

Certains des mariages du Prophète ont été contractés pour les raisons spécifiques :

• puisque ses femmes étaient jeunes, d'âge mûr et vieilles, les exigences et les normes de loi Islamique pourraient être illustrés par rapport à leurs différents stades de vie et expériences. Ceux-ci ont été appris et ont fait une demande d'abord dans la maison du Prophète et l' ont ensuite transmis à d'autres Musulmans par leurs femmes.

• Chaque femme était d'un différent clan ou d'une tribu, qui a permis au Prophète d'établir des obligations de parenté et d'affinité partout dans la communauté Musulmane en expansion rapide . Cela lui a aussi permis à un attachement profond de s'étendre parmi tous les Musulmans, en créant ainsi et en protégeant l'égalité et la fraternité d'une façon la plus pratique et sur la base de la religion.


• Chaque femme, tant pendant qu'après la vie du Prophète, prouvée pour être au grand avantage et un service pour la cause d'Islam. elles ont transmis son message et l'ont interprété à leurs clans : l'expérience extérieure et intérieure et les qualités, les manières et la foi de l'homme dont la vie était la personnification du Qur'an-Islam en pratique. De cette manière, tous les Musulmans ont appris du Qur'an, hadith, l'interprétation de coranique et le commentaire et la jurisprudence Islamique et sont ainsi devenus complètement conscients de l'essence et esprit d'islam


• Par ses mariages, le Prophète les liensa établi des liens partout dans Arabie. Cela lui a donné la liberté de bouger et être accepté comme un membre dans chaque famille. Depuis que ils l'ont considéré comme un de leurs propres, ils ont estimé qu'ils pourraient aller chez lui en personne et lui demander directement de cette vie et l'Au-delà. . Les tribus lui ont aussi profité collectivement de leur proximité : ils se sont considérés heureux et ont été fiers de ce rapport, comme l'Umayyads (par Umm Habiba), le Hashimites (par Zaynab bint Jahsh) et le Bani Makhzum (par Umm Salama).

Que nous avons dit pour l'instant est général et, dans quelques respects, pourrait être vrais de tous les Prophètes. Pourtant, maintenant nous discuterons les esquisses de vie d'Ummahat Al-Mu’minin (les mères des croyants), pas dans l'ordre des mariages, mais d'une perspective différente.

Khadija était la première femme du prophéte . Comme mentionné ci-dessus, elle s'est mariée avec lui avant son appel à la prophétie . Bien qu'elle fût 15 ans plus aîné, elle a enfanté tous ses enfants, à part Ibrahim, qui n'a pas survécu à la première enfance. Khadija était aussi son amie, le partageurs de ses inclinations et idéaux à un degré remarquable. Leur mariage a été bénit car ils ont vécu ensemble dans l'harmonie profonde depuis 23 ans. Par chaque essai et persécution lancée par les incroyants Makkan, elle était son compagnon le plus cher et son aide. Il l'a aimée très profondément et ne s'est marié avec nulle autre femme pendant qu'elle était vivante.

Ce mariage est l'idéal d'intimité, amitié, respect mutuel , soutien et consolation. Bien que fidèle et fidèle envers toutes ses femmes, il n'ait jamais oublié Khadija et ait mentionné ses vertus et mérites abondamment dans beaucoup d'occasions. Il s'est marié avec une autre femme seulement 4 ou 5 ans après la mort de Khadija. Jusqu'à ce temps, il a exercé les fonctions tant de mère que d'un père à ses enfants, en fournissant leurs aliments quotidiens et provisions aussi bien qu'en supportant leurs problèmes et épreuves. Prétendre ce un tel homme était un sensualiste ou commandé par convoitise sexuelle est absurde.

‘Aisha était la fille d'Abu Bakr (R), son ami le plus proche et symaptisant. Un des premiers convertis, Abu Bakr (R) espérait longtemps cimenter l'attachement profond entre lui et le Prophète (P) par le mariage. En se mariant ‘avec A'isha, le Prophète a accordé le plus haut honneur et la politesse à un homme qui avait partagé tous les bons et mauvais temps avec lui. De cette manière, Abu Bakr et ‘A'isha ont acquis la distinction d'être spirituellement et physiquement près du Prophète.

‘A’isha s'est avéré être une femme remarquablement intelligente et sage, car elle avait tant nature et l'humour pour reporter le travail de mission Prophétique. Son mariage l'a préparée pour être un guide spirituel et un enseignant à toutes les femmes. Elle est devenue un des étudiants et desciples importants du Prophète . a travers lui, comme tant de Musulmans de ce bienheureux temps , ses comptétences et talents ont été mûris et parfaits pour qu'elle puisse le rejoindre dans la demeure de félicitatio et bénediction tant comme la femme que comme étudiant.

Sa vie et service à l'Islam prouvent qu'une telle personne exceptionnelle était noble d'être la femme du Prophète. Elle était une des plus grandes autorités en hadiths( paroles de mohamud sws et ses actions), un excellent commentateur coarnique et un expert le plus distingué et bien informé en loi Islamique. Elle a vraiment représenté les qualités intérieures et extérnes et les expériences de Prophète Muhammad . C'est sûrement pourquoi il a été dit au Prophète (P) dans un rêvedans un rêve qu'il se marierait a A'isha. Ainsi, quand elle était toujours innocente et ne savait rien d'hommes et d'affaires de ce monde, elle a été préparée et est entrée dans la maison du Prophète.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mariage multiple du prophète   Aujourd'hui à 17:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mariage multiple du prophète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'âge de Aïcha lors de son mariage avec le Prophète Mohammed
» Le mariage du Prophète Mohammed et de Aicha
» Le mariage du prophete (qpssl) avec Khadidja
» J'avais six ans lorsque le Prophète m'épousa
» Le Prophète Idris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Islam :: comprendre l'islam-
Sauter vers: