Royaume d'Islam

réponses aux detracteurs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:17

1. Khadijah bint Khuwaylid 2. Sawada bint Zam'a
3. A'isha Siddiqa bint Abu Bakr 4. Hafsa bint 'Umar
5. Zaynab bint Khuzayma 6. Umm Salama bint Abi Umayya
7. Zaynab bint Jahsh 8. Juwayriya bint Al-Harith
9. Umm Habiba bint Abi Sufyan 10. Safiyya bint Huyayy
11. Maymuna bint Al-Harith 12. Maria Al-Qibtiyya


Introduction

Ce qui est qu'une femme ne peut pas faire ? Elle peut faire tout sauf qu'Allah a défendu. . Les enseignements d'Islam nous disent ce que les limites de comportement sont.Quelqu'un qui va au-delà de ces limites rencontrera probablement le problème, tant dans ce monde que dans le prochain monde. Les meilleurs de femmes ont mené leurs vies dans les limites qu'Allah a désigné et ont accompli la grandeur, souvent à travers des actions que même les meilleurs d'hommes n'auraient pas pu égaler. Elles ont gagné l'amour et respect pas seulement de ceux qui les savaient, mais aussi de ceux qui les connaissaient, longtemps après qu'elles soient morts. Parmi les meilleurs de femmes étaient les femmes du Prophète Muhammad, (sws) car il était le meilleur de création, , celui qui a toutes les bonnes vertus et les caractéristiques rassemblées ensemble en lui et en conséquence Allah lui a accordé les meilleurs de femmes dans le mariage. Aujourd'hui, même après des centaines années, de jeunes filles apprennent toujours un peu d'eux et ensuite, comme elles grandissent et deviennent des femmes, elles suivent leur exemple, en cherchant a satisfaire d'Allah. Il a été raconté par Anas que le Prophète Muhammad (sws) a dit, "de toutes les femmes dans tous les mondes, ceux-ci sont assez pour vous (le fait de vouloir dire qu'ils étaient les meilleur de femmes) : Maryam, la fille d'Imran, (et la mère de Issa, que la paix soit sur lui); et Khadijah, la fille de Khuwaylid (la première femme de Muhammad, paix et bénédictions d'Allah soient sur eux); Fatima, la fille de Muhammad (et de Khadijah); et Asiyya, la femme de Pharaon (qui a sauvé Moses du riviére de Nil quand il était un bébé et l'a élevé comme son fils,que la paix soit sur eux tous)." Anas a aussi raconté que le Messager d'Allah (sws) a dit, "Aimez Allah pour les bien faits qu'Il vous donne; aimez-moi pour Allah; et aimez les Gens de ma Maison car je les aime."

Les Femmes du Prophète Muhammad sws
Abdullah ibn Jafar a dit qu'il a entendu Sayyiduna Ali dire dans Kufa que le Messager d'Allah, sws a dit, "la meilleur des femmes de son temps était Maryam, la fille d'Imran et la sage des femmes de son temps était Khadijah, la fille de Khuwaylid."
Est-ce que ce n'est pas un grand honneur que la première personne à embrasser l'Islam était une femme ? Elle était la première à témoigner qu' il n'y a aucun Dieu sauf Allah et que son mari était le Messager d'Allah. Son mari était notre Prophète bien aimé Muhammad, (sws) et on l'a appelée Khadijah, (qu' Allah soit satisafait d'elle) on l'a aussi appelée Tahaira, qui signifiet 'la pure'.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:17

1.KHADIJA bint Khuwaylid

Khadijah, qu'Allah soit satisafit d' elle, est venu d'une famille noble. Son père Khuwaylid avait été un des chefs le plus honorés de leur tribu jusqu'à ce qu'il ait été tué dans une bataille. Son mari était aussi mort, en la laissant une femme riche-ne croyez pas qu'elle avait des puits de pétrole des palais ..mais riche a cette époque et en ce milieu buédouin et desertiqiue est synonyme d'auto suffisance Very Happy -. Quand Muhammad (sws) était encore un jeune homme, elle lui a confié un peu de sa richesse-commerce en lui demandant de faire du commerce avec cela en Syrie en son nom. Il était déjà bien connu pour son honnêteté, véracité et crédibilité. Il est revenu de Syrie après avoir fait un grand profit - bénéfice -pour Khadijah.
Après avoir entendu son compte du voyage, elle a décidé qu'il ferait le meilleur des maris, bien que beaucoup des nobles les plus importants du Quraish lui eussent déjà proposé et avaient été refusés, et en temps voulu elle lui a proposé-le mariage-. Après l'oncle du Prophète, Abu Talib, avait donné la bénédiction pour ce mariage proposé ,Muhammad et Khadijah se sont mariés. Au temps du mariage, le Prophète avait vingt-cinq ans, pendant que Khadijah avait quarante ans.
Pour les prochaines quinze années ils vivaient heureusement ensemble, et Khadijah a donné naisance a plusieurs enfants. Leur premier enfant, un fils qu'ils ont nommé Qasim, est mort quand il avait seulement deux ans. Encore deuxe fils, appelé Tayyib et Tahir, sont aussi nés, mais ils sont morts au début de leurs enfance . Cependant, Muhammad et Khadijah avaient aussi quatre filles qui ont survécu: Zaynab, Ruqayya, Umm Kulthum et Fatima.
Personne sauf Allah évidemment, ne sait plus d'un homme que sa femme, tant son ses bonnes que ses mauvaises qualités, ses forces et ses faiblesses., plus elle l'a aimé et l'a respecté. Tout le monde dans Makka l'a appelé 'al-Amin' qui signifie 'le digne de confiance ou le fidèle', et elle, plus que quelqu'un d'autre, savait comment approprié ce nom. C'est devenu l'habitude de Muhammad chaque année pour passer le mois de Ramadan dans la solitude , la réflexion priére selon la tradition hanafite-ibrahimique : de son grand pére ismael et ibrahim- dans une grotte sur la montagne de Hira, qui est à la périphérie de Makka. Khadijah s'assurerait toujours qu'à lui a été fourni de la nourriture et boisson pendant sa retraite. Vers la fin d'un Ramadan, quand il a été âgé quarante ans et Khadijah cinquante-cinq, Muhammad a paru soudainement a leur maison dans le milieu de la nuit, en tremblant avec peur en disant, "Dissimulez-moi, dissimulez-moi! "
Khadijah était très inquiété pour le voir dans un tel état. Rapidement elle a enveloppé une couverture autour de ses épaules et, quand il s'était calmé, elle a demandé qu'il décrive exactement ce qui s'était passé. Il lui a dit comment un être qu'il n'avait jamais vu auparavant - en fait c'était l'ange Jibril - avait paru soudainement à lui pendant qu'il était endormi et avait dit, "Lisez!( iqra) se traduit aussi par "récite "
"Mais je ne peux pas lire", il avait répondu, car il était illettré et ne pouvait ni lire ou écrire "Lisez! " l'ange avait répété, en serrant Muhammad près de sa poitrine. "Je ne peux pas lire", il avait répété. "Lisez! " l'ange avait répété, en le serrant fermement encore une fois. "Qu'est-ce que je lirai? " il avait demandé dans la désespérance et l'ange avait répondu:: 1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,
2. qui a créé l'homme d'une adhérence.
3. Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble,
4. qui a enseigné par la plume [le calame],
5. a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas
.
(Coran 96:1-5)Bien que Muhammad (sws) ne l'ait pas complètement réalisé à l'époque c'était le début de la révélation du Qur'an , mais dans cela en premier rencontre avec l'ange Jibril, Muhammad était très effrayé, car il ne savait pas qui l'ange Jibril était ou ce qui arrivait.. Il s'est réveillé et est sorti seulement de la caverne pour trouver encore Jibril devant lui en courant, et toutes les fois et chaque fois qu'il s'est détourné de lui, là Jibril était devant lui encore une fois,, en ayant rempli l'horizon avec son puissant belle forme.
"Oh Muhammad", a dit Jibril finalement, "vous êtes le Messager d'Allah et je suis Jibril", et avec ces mots il a disparu de la vue de Muhammad.
Après que l'ange eût disparu Muhammad (sws) avait grimpé en bas la montagne aussi vite qu'il pourrait courir, n'en sachant pas s'il faisait des folies et imaginait des choses, ou s'il avait été obsédé par un des djinns Comme elle a écouté les mots de Muhammad, Khadijah n'a partagé aucune de ces peurs. Elle s'est rendue compte que quelque chose de terrible et impressionnant était arrivé à son mari, et elle était certaine, en le connaissant comme elle a fait, qu'il n'était ni fou ni possédé. "Ne vous inquiétez pas", elle a dit, "par celui qui tient l'âme de Khadijah-par Allah-, j'espère que vous soyez le Prophète de cette nation. Allah ne vous humilierait jamais, car vous êtes bon à vos parents, vous respectez votre mot, vous aidez ceux qui sont dans le besoin, vous soutenez le faible, vous nourrissez l'invité et vous répondez à l'appel d'entre ceux qui sont dans la détresse."
Quand Muhammad (sws) a été un peu soulagé et reposé, Khadijah l'a pris pour voir son cousin, ibn NawfalWaraqa car il était un homme de connaissance, et elle était sûre qu'il serait capable d'expliquer la signification de ce qui était arrivé juste à son mari bien-aimé. Waraqa avait étudié très attentivement les livres des Juifs et des nazaréens de très prés et il avait appris beaucoup de leurs gens les plus sages. Il savait que la venue d'un autre Prophète avait été prédite par Moses et Issa savait beaucoup de signes qui confirmeraient l'identité de ce Prophète quand il apparaitera.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:18

Après avoir écouté son histoire attentivement, Waraqa qui était tant vieux qu'aveugle s'est exclamé, "C'est la même Nâmûs suprême -gabriel-qui a apporté les révélations d'Allah à Moses. Je souhaite que j'étais jeune et vous soutenir quand vos gens –les kourrachis-vous chasseront."
"Est-ce qu'ils me chasseront? " Muhammad a demandé.
"Oui", répond Waraqa . "Personne n'est venu avec ce que vous avez été donnés sans être traité avec l'inimitié; et si j'étais vivre jusqu'au jour quand vous serez chassé alorss je vous supporterais avec toute ma force,laissez-moi seulement voir votre dos." alors, Waraqa a vu entre les épaules-du prophéte- marque du Prophète et a trouvé qu'il cherchait: un petit rond, légèrement levé dans la peau, de la grandeur de l'oeuf d'un pigeon . C'était encore un a des nombreux signes que Waraqa savait déjà indiqueraient l'identité du prochain Prophète après Issa
"C'est le sceau du Prophétie! " il s'est exclamé. "Maintenant je suis certain que vous etes en effet le Prophète qui devera venir et qui a été prédit dans le Torah qui a été révélé à Moses et dans l'Injil qui a été révélé à Issa, Vous êtes en effet le Messager d'Allah, et l'être qui a paru à vous sur la montagne était en effet l'ange Jibril-gabriel-! "
Khadijah comme folle de joie et de crainte pour trouver que sa compréhension de ce qui s'était passé sur la montagne avait été confirmée. Pas longtemps après cet incident, Muhammad a été commandé dans une révélation ultérieure d'Allah, , à travers l'ange Jibril, d'appeler les gens pour adorer seulement Allah, et c'était à ce point que Khadijah n'a pas hésité d' exprimer en public ce qu'elle vait maintenant en secret connu avec certitude pour quelque temps: " Je témoigne qu'il n'y a aucun dieu sauf Allah", a t'elle dit, "et je témoigne que Muhammad est le Messager d'Allah."
Dans les années qui ont suivi, les années difficiles dans lesquelles les chefs du Quraish ont fait tout dans leur pouvoir d'arrêter le Prophète pour étendre son message, Khadijah (sws) était une source constante d'aide et console à Muhammad (sws) dans les difficultés qu'il devait faire face. Toute sa richesse a été dépensée dans le chemin d'Allah, en aidant a étendre le message de son mari, aidant a la libération d'esclaves qui avaient embrassé Islam, et aider a nourrir et abriter la communauté de Musulmans qui lentement mais sûrement ont commencé à grandir en nombres et en force.
Les Quraish ont été rendus furieux par le succès du Prophète et ont fait tout dans leur pouvoir pour le décourager ainsi que ses partisans, en leur infligeant souvent des tortures affreuses, mais sans succès. La situation est devenue si mauvaise que le Prophète a dit quelques-uns de ses partisans d'aller à Abyssinie où leur souverain, le Negus qui était un nazaréen-faut pas mélanger avec terme chrétien- sincère leur a donné refuge et protection. Finalement là venu un temps, comme Waraqa avait prédit, Muhammad et ses partisans - avec tous les membres de sa tribu, les Banu Hashim ont chassés de la ville de Mecca et forcés à dormir sous la tente dans un petit ravin dans les montagnes tout près. Cela s'est longtemps passé après que Waraqa fût mort, et approximativement sept années après cette nuit extraordinaire de pouvoir dans laquelle Muhammad (sws) avait reçu la première révélation de Coran à travers l'ange Jibril. Là, pendant que leurs maisons ont mis vide à Mecque, les Musulmans ont été exposés aux nuits très froides d'hiver et les jours chauds ardents d'été, avec très peu de nourriture et abri. Personne n'achèterait ni vendrait avec les Musulmans-au points qu'ils mangeant des feuilles d'arbres et de palmiers -, ou permet à leurs fils et filles avec n'importe lequel d'entre eux. Heureusement ce qui ont sympathisé secrètement avec les Musulmans leur enverraient quelques aliments toutes les fois que la chance est survenue, quelquefois en chargeant des vivres sur un chameau ou un cheval et l'envoyant alors dans la direction du camp, en espérant que l'animal ne s'arrêterait pas ou être perdu avant qu'il a atteint sa destination voulue.
.
Pour trois années la petite communauté musulmane menait une vie d'épreuves et privation, mais bien qu'ils aient souffert de faim et du soif, et d'exposition a la cahleur ardente du désert et de froid, c'était un temps dans lequel les coeurs des premiers Musulmans étaient tant purifiés et aussi a rempli de la lumière de connaissance et sagesse. Les Musulmans savaient qu'ils suivaient la vérité, et donc ne pourrait les décourager . Ils ne se sont pas souciés ce que le Quraish leur a fait ou a dit au sujet d'eux. Allah et Son Messager étaient assez –suffisants-pour eux!
C'était pendant cette période que les Musulmans qui avaient cherché le refuge en Abyssinie ont rendu, seulement trouver la situation encore plus pire que quand ils l'avaient laissé. Pas longtemps après, beaucoup d'entre eux sont revenus en Abyssinie,, leur nombre avait augmenté par ceux que le Prophète (sws) avait dit de les accompagner. Finalement le boycottage a été soulevé et les Musulmans ont été permis à réentrer dans la ville; mais les trois années d'épreuves avaient coûté beaucoup. En premier de l'oncle du Prophète, Abu Talib qui était agés de plus de quatre-vingts ans, est mort; et alors quelques mois plus tard, Khadijah est aussi mort pendant le mois de Ramadan, à l'âge de soixante-cinq, Le Prophète Muhammad (sws) l'a pleurée profondément. Ils avaient partagé ensemble vingt-cinq années de mariage et elle avait donné la naissance à cinq de ses enfants. Seul des femmes du futur du Prophète, Maria le Copte, lui donnerait un autre enfant, Ibrahim, et lui, comme al-Qasim, a été destiné pour mourir quand il était encore très jeune, à l'âge de dix-huit mois.
Khadijah avait été le premier a accepter Muhammad publiquement (sws) comme le Messager d'Allah, et elle n'avait jamais arrêté de faire tout ce qu'elle pourrait pour l'aider.. L'amour et la clémence avaient grandi entre eux, en augmentant par qualité et profondeur comme les années sont passés, et pas même la mort pourrait emporter cet amour .le Prophète Muhammad (sws)n'a jamais arrêté d'aimer Khadijah, et bien qu'il se soit marié de plusieurs femmes dans les années plus tardives et les aimait tous, c'est clair que Khadijah avait toujours une place spéciale dans son coeur. En effet toutes les fois que 'Aisha, sa troisième femme, a entendu le Prophète parler de Khadijah, ou l'a vu envoyer de la nourriture aux vieux amis de Khadijah et parents, elle ne pouvait pas s'empêcher de se sentir jalouse d'elle, à cause de l'amour que le Prophète avait toujours pour elle.
Une fois Aisha lui a demandé si Khadijah avait été la seule femme digne de son amour. Le Prophète (sws) a répondu: "Elle croyait en moi quand quand personne d'autre n'a fait; ; elle a accepté l' Islam quand les gens m'ont repoussé; et elle a aidé et m'a consolé quand il y avait autrement personne pour me prêter une main pour m'aider " Il avait été raconté par Abu Hurairah qu'à une occasion, quand Khadijah était encore vivant, Jibril est venu au Prophète (sws) et a dit, O,Messager d'Allah, Khadijah vient juste avec un terrine de soupe (ou nourriture ou boisson) pour vous. Quand elle vient à vous, donnez sa salutation de paix de son Seigneur et de moi et donnez-lui les bonnes nouvelles d'un palais dans un Jardin où il n'y aura ni tout bruit ni toute fatigue. Après l'oncle du Prophète, Abu Talib, et sa première femme, Khadijah, les deux étaient morts dans la même année, le Prophète Muhammad (sws) et sa petite communauté de croyants a enduré un temps de grande épreuve et persécution aux mains du Quraish. En effet le Prophète qui avait maintenant cinquante ans nomme cette année 'l'année de chagrin.'
En privé sa plus chère femme n'était plus présente à partager sa vie; et dans public les insultes qu'il a reçu du Quraish ont multiplié, maintenant qu'il n'avait plus eu la protection de son oncle mort. Même quand il a voyagé à Ta'if, une petite ville dans les montagnes à l'extérieur de Mecque, pour appeler les gens pour adorer Allah seul, il a été repoussé et a été lapidé par eux. Il a été raconté par Aisha que Jibril a paru au Prophète sur son chemin –du prophète- et a dit, "Allah, exalté et glorifié, soit il a entendu ce que les gens vous ont dit et comment ils ont répondu à votre invitation, et il a envoyé l'ange responsable des montagnes afin que vous puissiez lui dire ce que vous voulez faire avec eux." Alors l'ange chargé des montagnes lui a appelé , l'a salué et luia dit, "O Muhammad, Allah a écouté ce que vos gens vous ont dit. Je suis l'ange chargé des montagnes, et votre Seigneur m'a envoyé afin que vous puissiez m'ordonner de faire quoi que vous voulez. Si vous souhaitez, je peux réunir ensemble les montagnes des limites de la Mecque afin qu'ils soient écrasés sur eux." Mais le Messager d'Allah (sws) lui a dit "Plutôt j'espère qu'Allah fera leurs descendants les gens qui adoreront Allah seul, sans lui attribuer n'importe quel associé
C'était un temps après ceci que que Surah a été révélé:
au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Par le Jour Montant !
2. Et par la nuit quand elle couvre tout !
3. Ton Seigneur ne t'a ni abandonné, ni détesté.
4. La vie dernière t'est, certes, meilleure que la vie présente.
5. Ton Seigneur t'accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait.
6. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin ? Alors Il t'a accueilli !
7. Ne t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé.
8. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre ? Alors Il t'a enrichi.
9. Quant à l'orphelin, donc, ne le maltraite pas.
10. Quant au demandeur, ne le repousse pas.
11. Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le
.. (Coran 93:1-11)
Et donc il s'est passé. Après trois années de lutte constante, une de proche de ses parents , appelée Khawla, est allée chez lui et a montré que sa maison a été malheureusement négligée et que ses filles ont eu besoin d'une mère pour s'occuper d'eux. "Mais qui peut prendre la place de Khadijah? "elle a demandé. "Aisha, la fille d'Abu Bakr, le plus cher de gens à vous", a-t-elle répondu ,Abu Bakr (qu'Allah soit satisfait de lui) avait été le premier homme a accepter l'Islam et il étaient le compagnon le plus proche du Prophète. Comme Khadijah, IL avait fait tout qu'il pourrait faire pour aider le Prophète (sws), et avait dépensé toute sa richesse dans le chemin d'Allah. Cependant, pendant que le Prophète Muhammad (sws) avait maintenant cinquante-trois ans, Aisha comme seulement une petite fille de sept. Elle était à peine à même de s'occuper de la maison du Prophète et de sesenfants. "Elle est très jeune." Répond le Prophète. Khawla avait une solution pour tout. Elle a suggéré qu'il se marie en même temps avec une dame appelée Sawda, la veuve d'Al Sakran ibn 'Amr.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:18

2.SAWDA bint Zam'a
Sawda bint Zam'a, qu'Allah soit satisfait d'elle avait été la première femme à immigrer en Abyssinie dans le chemin d'Allah. Son mari était mort et elle vivait maintenant avec son pére âgé. Elle était avancé d''âge-vielle- ayant des orphelins, avec une disposition enjouée, gentille et juste la personne juste pour s'occuper de la maison du Prophète et de la famille. Donc Muhammad (sws) a donné la permission à Khawla pour parler à Sayyiduna Abu Bakr et à Sawda sur le sujet. Khawla est allé directement à Sawda et a dit, " aimeriez Allah pour vous donner la grande bénédiction, Sawda? " Sawda a demandé, "Et qu'est-ce qui est cela, Khawla ?" Elle a dit, "le Messager d'Allah m'a envoyé avec une proposition de mariage!" Sawda a essayé de se contenir malgré sa surprise totale et a ensuite répondu d'une voix tremblante, ""j'aimerais cela! Allez à mon père et dites-lui cela." Khawla est allé à Zam'a,l'a salué, le vieil homme l'a accueilli et a ensuite dit, Muhammad fils Abdullah d'Abdul Muttalib, m'a envoyé pour demander Sawda au mariage." Le vieil homme a crié, "UN noble. Que dit-elle ?" Khawla a répondu, "elle le voudrait." Il lui a dit de l'appeler. Quand elle est venue, il a dit, "Sawda, cette femme réclame que Muhammad fils Abdullah d'Abdul Muttalib m'a envoyé pour vous demander au mariage. C'est un noble. Voulez-vous que je vous marie avec lui ?" Elle a accepté, en sentant que c'était un grand honneur. Sawda est allé vivre dans la maison de Muhammad et a immédiatement repris soin de ses filles –du prophéte –et ses fils-les orphelins de saouda-et de sa maison, pendant qu'Aisha bint Abu Bakr est devenu fiancée à lui et est resté dans la maison de son père abu baker.
Il y avait la grande surprise dans Mecca que le Prophète (sws) voudrait se marier avec une veuve qui n'était ni jeune, ni belle.pourtant, Le Prophète, s'est souvenu des épreuves qu'elle avait subis quand elle avait immigré en Abyssinie, en quittant sa maison et propriété et a traversé le désert pour un terrain inconnu du désir de préserver sa religion islamique. Pendant les prochaines deux années, le Quraish a augmenté leurs efforts méchants de détruire le Prophète et ses disciples, malgré les signes clairs qui ont confirmé au-delà de n'importe quel doute que Muhammad sws était en effet le Messager d'Allah. Peut-être les plus grands de ces signes pendant cette période étaient le Mi'raj du Prophète, son voyage la nuit sur un cheval ailé appelé le Buraq, à travers les cieux à l'Al Aqsa Mosquée à Jérusalem où il a mené tous les plus premiers Prophètes qui avaient vécu avant lui dans la prière, suivie par son ascension sur le Buraq, accompagné par Jibril, a travers le sept cieux et ensuite au-delà du monde de formes, à la Présence d'Allah où on lui a donné les cinq prières que tous ses disciples ont accomplis après. Quand il a décrit ce voyage extraordinaire aux gens de Mecca, ils se sont moqués juste de lui, bien qu'il leur ait exactement décrit la Mosquée Al-Aqsa (et ils savaient qu'il n'avait jamais été là auparavant) et bien qu'il ait décrit l'endroit où il s'était arrêté pour une boisson sur le chemin à Jérusalem et bien qu'il leur ait dit comment sur le chemin il avait dit à un homme où son chameau perdu était et bien qu'il leur ait dit qu'il a vu une caravane, au sujet de laquelle personne ne savait,, en s'approchant de Mecca et qu'il devrait arriver plus tard ce jour. Bien que le Quraish sache que la description du Prophète de la Mosquée Al-Aqsa était complètement exacte et même lorsque ils ont finalement vu la caravane arriver et rencontré l'homme qu'il avait aidé et a vu l'endroit et a vu la place où il avait arrêté pour une boisson, ils ont refusé de le croire.
Seulement Sayyiduna Abu Bakr, son compagnon le plus proche et futur père dans la loi, a accepté immédiatement le récite du Prophète de son voyage extraordinaire : "s'il l'avait dit," a-t-il dit, -quand un Meccans méprisant lui a donné les nouvelles en premier-, "alors c'est vrai!"
Comme l'inimitié du Quraish a augmenté, (et pendant qu'Aisha était toujours une petite fille), Allah a préparé la voie à la future croissance de la communauté Musulmane dans un endroit appelé Yathrib. Pendant le temps de pèlerinage dans Mecca une année, douze hommes d'Yathrib, une petite ville de deux cents miles au nord de Mecca, ont secrètement promis la fidélité au Prophète, en jurant de n'adorer aucun Dieu autre qu'Allah, ni voler, ni mentir, ni commettre l'adultère, ni tuer leurs enfants, ni désobéir au Prophète (sws). Ils sont revenus à Yathrib, accompagné par un Musulman appelé Mus'ab ibn Umayr, qui leur a enseigné tout ce qu'il avait appris du Prophète.
Par conséquent, les nombres de Musulmans dans Madina ont commencé à augmenter et quand le temps du pèlerinage est venu de nouveau, cette fois soixante-quinze personnes d'Yathrib-dont trois étaient des femmes : Umm Sulaym, Nsayba bint Ka'b et Asma bint Amr –ont promis la fidélité a Mecca au Prophète Muhammad (sws) cette fois aussi jurant de le défendre et de le protèger, même en mourrant pour sa cause si cela est necessaire . Après cela, le Prophète sws a donné sa permission aux partisants d'émigrer à Yathrib lentement mais discrétement, par deux et trois, les Musulmans ont commencé à quitter Mecca. Les chefs du Quraish ont réalisé ce qui arrivait et ont décidé de tuer le Prophète avant qu'il avait une chance de les rejoindre. Pourtant, Allah a protégé le Prophète et sur la même nuit avant que le matin sur lequel ils avaient projeté de le tuer, le Prophète Muhammad (sws) et Abu Bakr (qu'Aallah soit satisfait de lui) s'est échappé de Mecca et s'est caché dans une grotte appelée Thawr, qui était au sud de Mecca.
Chacun sait ce qui est arrivé quand les gens qui les chassaient sont venus à la grotte : Ils ont trouvé une colombe sauvage qui se niche dans l'arbre qui a couvert la bouche de la grotte, à travers laquelle une araignée avait filé son tissu..n'importe qui entre dans la grotte aurait effrayé la colombe et aurait détruire le tissu de l'araigné donc ils ne se donnent pas la peine de regarder à l'intérieur de la grotte. Leurs poursuivants étaient ainsi proches que si un d'entre eux avait jeté un coup d'œil en bas à ses pieds, il les aurait découverts. Selon le décret d'Allah, le Prophète et Abu Bakr étaient assurés-par la protection divine-!
Dès que le Quraish avait renoncé à la recherche, le Prophète Muhammad (sws) et Abu Bakr ont tourné en rond autour du Mecca et ont monté vers e nord Seulement un homme, un guerrier appelé Suraqa ibn Jusham, a soupçonné leur emplacement et est parti dans a leur poursuite, en ayant soif de la récompense que le Quraish avait offerte à quelqu'un qui aura capturé les deux hommes pour eux. Aussitôt qu'il commenc a crié de prés des voyageurs, cependant, son cheval a subitement commencé à couler dans le sable et, en se rendant compte que s'il ne retournera pas-le chemin-et revnir d’où il est venu, alors le désert l' engloutirait lui ainsi que son cheval, il a renoncé à sa poursuite, et leur a demandé de lui pardonner et est revenu à la maison.
Après un long et dur voyage Muhammad (sws) et Abu Bakr ont atteint Yathrib parmi les scènes de grande réjouissance et allégresse. Leur temps dans Mecca venait de venir à une fin et leur temps dans Medina venait de commencer - pour Madina est le nom qui a été maintenant donné à Yathrib, Madina al Munawarra, qui signifie 'la ville lumineuse', la ville qui a été éclairée par la lumière du Prophète Muhammad et sa famille et ses Compagnons, que les bénédictions et la paix d'Allah sur eux tous. On appelle d'habitude le voyage du Prophète Muhammad et d'Abu Bakr le hijrah et c'est à ce point que la datation des Musulmans commence, car il était après le hijrah que la première communauté de Musulmans a rapidement grandi et fleuri et a donné des fruits. Quand elle était au début plus vieille et vieillisse de plus en plus avec le temps, le prophète s'était inquiété que Sawda pourrait être très affecté par le fait de devoir de rivaliser avec tant de femmes plus jeunes et elle avait une crainte exagéré qu'il le divorcera et a été contente que son époux se marriera avec une autre qui l'aidera dans sa tache tant que elle la vielle restera toujours avec muhamud sws Elle a vécu jusqu'à la fin khilafat d'Umar ibn al Khattab. Elle et Aisha restaient toujours très proches.

On conclut que si le mariage de muhamud sws a été motivé pour la jouissance jamais il n'aurait d'accepter –après 3 ans de la mort de sa 1ere femme elle aussi ni vierge ni jeune ni belle -de se marier avec saouda qui non seulement a été plus âgé que lui mais avait de plus des orphelins , n'était ni belle ni riche ce qui a surpris meme ses ennemis a savoir que muhamud sws était UN noble et tous n'importe femmes de classe aristocrate aura grande honneur de s'unir avec lui ..cette tradition enseigne aux jeunes musulmans de ne pas chercher les jeunes ,ou vierges ou riches..mais de chercher les femmes pieuses

a suivre

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:18

3.AICHA bint Abi Bakr
Progressivement les Musulmans qui sont restés dans Mecca ont quitté la ville et ont voyagé à Medina pour rejoindre leur bien aimé le Prophète et parmi eux était une jeune fille appelée 'A'isha, la fille d'Abu Bakr. Peu après l'arrivée dans Medina, 'A'isha, qui était maintenant âgé de neuf ans a dix ans-autres sources disent 12/13-, est devenue la nouvelle mariée du Prophète Muhammad (sws), qui avait maintenant cinquante-quatre ans. C'était à ce point qu'elle a quitté la maison de sa famille et a rejoint le Prophète Muhammad (sws). 'A'isha a dit plus tard que le Prophète Muhammad (sws) lui avait dit que Jibril lui est venu dans son rêve et lui a montré une son image sur un morceau de soie verte et a dit, "Elle est votre femme dans ce monde et dans l'autre monde "De son mariage, elle a raconté que peu de temps avant elle devait quitter la maison de ses parents, elle est sortie furtivement dans la cour pour jouer avec ses amies. " Je jouais sur une bascule et mes longs cheveux ruisselant sont devenus ébouriffés," elle a dit. "Ils sont venus et m'ont pris de mon jeu et m'ont préparé-pour marigae-" Ils l'ont habillée dans une robe de mariée faite du tissu strié rouge parfait du Bahrein et ensuite sa mère l'a prise à la maison nouvellement construite où certaines femmes de l'Ansar attendaient à l'extérieur de la porte. Ils l'ont accueillie avec les mots, "Pour bon et pour le bonheur, tous soyez bien." Alors, en présence du Prophète souriant (sws) une terrine de lait a été apportée. Le Prophète y a bu lui-même et l'a ensuite offert à 'A'isha. Elle l'a timidement décliné, mais quand il a exigé qu'elle boive aussi et ensuite offert la terrine à sa soeur Asma' qui s'assoyait à côté d'elle. Les autres qui ont été présents aussi y ont bu et c'était tout ce qu'il y avait à l'occasion simple et l'occasion simple et solennelle de leur mariage.
Son mariage au Prophète (sws) n'a pas changé 'les coutumes d'A'isha et ses jeunes amis ont continué régulièrement venir pour la visiter dans sa propre pièce. "Je jouerais avec mes jouets -faits de palmiers et bois ce qui est considéré a nos jour le job des prof.," elle a une fois dit, 'avec les filles qui étaient mes amis et le Prophète (la paix et les bénédictions d'Allah être sur lui) entrerait et elles glisseraient hors de la maison et il sortirait après eux et les invitent, car il était content pour moi de les avoir là avec moi." Quelquefois il dirait, "restez –la où vous êtes," avant qu'ils avaient le temps pour partir et participerait aussi à leurs jeux. "Un jour," 'A'isha a dit, "le Prophète (sws) est entré quand je jouais avec mes jouets-traduits mensongèrement par nos ennemis par poupées:il n'existe pas de darby a cette époque- et ai dit, "'A'isha, quel est cela ? ''Ce sont les chevaux de Solomon,' j'ai répondu et il a ri." Dans une autre occasion, pendant les jours d'Id al Adha, deux jeunes filles étaient avec 'A'isha dans sa pièce, en chantant une chanson de la bataille réputée de Bu'ath et en battant un tambourin à temps. "Le Messager d'Allah (sws) est entré," a dit 'A'isha, 'et détourné. Son visage Alors Abu Bakr est venu et m'a réprimandé, en disant, ' 'Qu'est-ce que cet instrument de musique de Shaytan-satan- fait-il dans la maison du Messager d'Allah ? 'Le Messager d'Allah a tourné vers lui et a dit, 'Laissent-les en paix, car ceux-ci sont les jours du 'Id'-la fête-."
Un moment après, 'A'isha a demandé aux filles de partir et le Prophète a demandé a'A'isha si elle voudrait regarder les Abyssiniens qui donnaient une exposition militante avec leurs armes dans la mosquée et elle a dit oui. "Par Allah," a dit 'A'isha, "je me souviens du Messager d'Allah (sws) étant debout à la porte de ma pièce, en me cachant avec son manteau, pour que je puisse voir le sport des Abyssiniens comme ils ont joué avec leurs lances dans la mosquée du Messager d'Allah (sws). Il a continué à être debout pour moi jusqu'à ce que j'en ai assez et ensuite je suis retourné dans donc vous pouvez bien imaginer comme une jeune fille a apprécié regarder cet exposition"

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:19

Certains pourraient avoir vu le mariage de Muhammad et 'A'isha comme un mariage exceptionnel, mais alors les deux partenaires étaient des gens exceptionnels. Le Prophète Muhammad (sws) était le dernier des Prophètes et le meilleur de création; et 'A'isha était une jeune fille très intelligente et observatrice avec une très bonne mémoire. 'A'isha (qu'Allah soit satisafit d'elle) a passé les prochaines neuf années de sa vie avec le Prophète (sws) et elle est grandi dans féminité, elle s'est souvenue de tout qu'elle a vu et a entendu avec la grande clarté, pour être la femme du Prophète était même plus qu'extraordinaire. Tellement arrivé autour de lui - le Quran a continué à être révélé, ayat par ayat et elle était un témoin d'une si grande partie de tout ce qui est survenu. Ce n'est pas surprenant, donc, que beaucoup de connaissance que nous avons toujours aujourd'hui, de comment notre bien aimé le Prophète sws a vécu et s'est comporté, a été d'abord souvenue et a ensuite enseigné à d'autres par 'A'isha. C'est est grâce à ce mariage exceptionnel, entre un homme s'approchant de la fin de sa vie et une femme très jeune, que nous savons si beaucoup de tous les deux et c'est ce qui le rend tellement plus facile pour ceux qui vsouhaitent suivre dans leurs pas et suivre leur exemple.
Alors que Khadijah était déjà une femme sage et adulte quand elle s'est mariée avec le Prophète Muhammad, 'A'isha était une jeune fille vive qui avait toujours beaucoup pour apprendre quand elle s'est mariée avec le Prophète, (sws) elle était très rapide pour apprendre, pourtant, car elle avait un coeur clair et un esprit rapide et une mémoire exacte. Elle n'a pas eu peur de répondre insolemment pour découvrir la vérité ou la rendre connu et chaque fois qu'elle a battu quelqu'un d'autre dans l'argument, le Prophète sourirait et dirait, "Elle est la fille d'Abu Bakr!" Musa ibn Talha a une fois dit, "je n'ai vu personne plus éloquent que 'A'isha." 'A'isha est devenue si sage qu'un de ses contemporains a eu l'habitude de dire que si la connaissance de 'A'isha a été placée sur un côté de la balance et celle de toutes les autres femmes sur l'autre, le côté d'aicha l'emporterait sur l'autre. Elle a eu l'habitude de s'asseoir avec les autres femmes et transmettre la connaissance qu'elle avait reçu du Prophète sws long après qu'il fût mort, et aussi long qu'elle vivait, elle était une source de connaissance et sagesse pour les femmes et les hommes. Abu Musa a une fois dit, "Chaque fois qu'un rapport nous a semblé douteux, les Compagnons du Prophète et nous en avons demandé 'a A'isha, nous apprenions toujours quelque chose d'elle au sujet de lui."
Dans une occasion, le Prophète Muhammad (sws lui a dit, "O 'A'isha, voici Jibril vous la salutation de paix." "Et sur lui la paix." Elle a dit, 'et la clémence d'Allah." Quand elle disait à Abu Salama de cela, elle a ajouté, "Il (le Prophète sws) voit que je ne vois pas." Aussi bien qu'en étant extrêmement intelligente, 'A'isha est devenu une jeune femme très gracieuse. Quand elle est d'abord venue pour vivre dans la maison du Prophète comme une jeune fille, une amitié forte et durable s'est développée entre elle et Sawda et Sawda s'est occupé d'elle avec le reste de la maison. Quand 'A'isha a garndi, Sawda, qui était d'ici là une vieille femme, a renoncé à sa part du temps du Prophète en faveur de 'A'isha-c'est-à-dire sa propre nuit- et était content de diriger sa maison et être Umm al Mumineen - 'la Mère des Croyants - un titre de respect qui a été donné à toutes les femmes du Prophète, , qui a confirmé que le Quran déclare clairement qu'aucun homme ne pourrait se marier avec aucun d'entre elles après qu'ils avaient été mariés au Prophète :
et ses épouses sont leurs mères.. (Qur'an : 33:6)
O 30. : ô femmes du Prophète ! Celle d'entre vous qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois ! Et ceci est facile pour Allah.
31. Et celle d'entre vous qui est entièrement soumise à Allah et à Son messager et qui fait le bien, Nous lui accorderons deux fois sa récompense, et Nous avons préparé pour elle une généreuse attribution.
32. ô femmes du Prophète ! Vous n'êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade [l'hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent.
33. Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l'Islam (Jahiliyah). Accomplissez le Salat, acquittez la Zakat et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et vous purifier pleinement.
34. Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur
.. (Quran 33:30-34)
C'est difficile de décrire quelquefois quelle vie a dû être comme pour les femmes et les Compagnons du Prophète parce que la lumière qui a émané de lui et à travers eux était si unique. Le Messager d'Allah sws était clair et cette lumière a éclairé les coeurs et les esprits et a fait comprendre ses partisans, . Le Prophète Muhammad sws était vraiment une clémence à tous les mondes et personne avec un coeur propre ne pourrait peut-être l'oublier,

45. ô Prophète ! Nous t'avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur.
46. appelant (les gens) à Allah, par Sa permission; et comme une lampe éclairante.
(Quran 33:45-46)
On le dit que les gens étaient rempli de crainte par le Prophète Muhammad sws quand ils étaient en sa présence et qu'ils se sont assis et ont écouté ses mots avec leurs yeux baissés, comme s'ils avaient des oiseaux perchés sur leurs têtes et qu'ils feraient n'importe quoi pour lui, si grand était leur amour pour lui. C'était à cause de la perfection du Prophète Muhammad (sws) que chacun a été commandé de demander des bénédictions sur lui :
56. Certes, Allah est Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adresses [lui] vos salutations.. (Quran 33:56)

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:19

C'était à cause de la place unique du Prophète Muhammad avec Allah que ses femmes et ses Compagnons ont été attendus par Allah se comporter avec un tel respect et une politesse vers le Prophète Muhammad sws; et que ses femmes ne pouvaient peut-être se marier avec personne d'autre après avoir été mariées avec lui:
Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès d'Allah, un énorme pêché.. (Quran 33:53)
Pendant les neufs années que 'A'isha a été marié au Prophète Muhammad sws elle a été témoin de beaucoup de grands événements qui ont formé le destin de la première communauté Musulmane de Madina al Munawarra : c'était pendant le cours de leur mariage que la direction du qibla a été changée de Jérusalem à Mecca, en distinguant ainsi plus clairement de cette façon les Musulmans des Juifs et des Chrétiens et c'était pendant le cours de leur mariage qu'elle a du être témoin d' écouter beaucoup de Juifs ,des Chrétiens et les associateurs qui sont venus au messager sws non pour l'écouter mais pour , mais se disputer avec lui, dans l'espoir qu'ils pourraient trouver n'importe quelle excuse pour justifiér le refus de son message. C'était à travers comme ceux-ci que 'A'isha a appris à distinguer ce qui était vrai de ce qui était faux. Comme les conseils prophétiques ont continué à être révélés par le Prophète Muhammad (sws), 'le mode de vie d'A'isha - avec tous les Musulmans - a été progressivement remodelé et a affiné : c'était pendant le cours de leur mariage que l'alcool a été finalement défendu, qu'il a été expliqué quels aliments étaient halals et quels aliments étaient haram, que c'est devenu nécessaire pour les femmes de porter le hijab en public et en priant, que le conseil comment jeûner a été révélé, que payer le Zakat est devenu obligatoire sur tous les Musulmans, et que tous les rites de l'hajj ont été purifiés et ont été clarifiés.
En fait chaque aspect de vie, de la naissance à mort et tout ce qui arrive entre, a été éclairé à propos dans lequel le Prophète s'est comporté - et c'était cette voie de conduite, le Sunna, que 'A'isha a aidé à préserver et a protéger, pas seulement en le personnifiant elle-même, mais aussi en l'enseignant à d'autres. 'On a une fois demandé A'isha de décrire le Prophète sws et elle a répondu qu'il était le quran qui marche', en signifiant que sa conduite était le Quran concrétisé dans l'action. Elle a fait tout qu'elle pourrait pour faire également. Ainsi elle savait non seulement et a personnifié le Sunna, mais aussi elle a appris par coeur le Quran par coeur et l'a compris. C'était pendant le cours de leur mariage que, parmi d'autres, les batailles de Badr et d'Uhud et Al-Khandaq (le Fossé) ont été luttées. Ceux-ci étaient les trois batailles importantes contre le Quraish, qui a déplacé la balance de pouvoir des mains du kafirun –incroyants-dans les mains des Musulmans. Bien qu'elle soit toujours très jeune, 'A'isha a participé à eux tous, en apportant de l'eau pour les guerriers de Musulmans et en aidant à soigner les blessés. Elle a été témoin de la vie et elle a été témoin de la mort - tant dans la voie d'Allah que dans la voie du kafirun - et elle a compris tous les deux. En effet une des significations de son nom, 'A'isha', est ''la vie'.
C'était pendant le cours de leur mariage que les Juifs ont comploté et ont essayé de tuer le Prophète dans plus qu'une occasion, sans succès et en ont été punis. D'abord Banu Qayunqa et ensuite le Banu Nadir a été expulsé de Medina; et ensuite Banu Qurayda - qui avait cassé leur accord et traité avec les Musulmans pendant la bataille d'Al-Khandaq et a conspiré à exterminer les musulmans - a été soumis à la punition qui a été décidée par l'homme l qu'ils eux-mêmes avaient voulu juger leurs actions, Sa'id ibn Mu'adh. Conformément aux ordres contenus dans leur propre livre, le Torah, tous les guerriers ont été punis - à l'exception quatre qui avaient accepté l'Islam et toutes les femmes et les enfants ont été pris captives. Il était après cet événement qu'une autre tribu, Banu al Mustaliq a commencé à se préparer à lutter contre les Musulmans et en conséquence le Prophète (sws) a mené une armée contre eux. Souvent quand le Prophète sws est allé à la guerre, il a pris une de ses femmes avec lui. Il n'a choisi personne particulièrement mais simplement tira le sort eta pris la femme dont le nom est sortit. Quand il est allé lutter contre Banu Al-Mustaliq, le sort est tombé à 'A'isha et c'était qui a voyagé avec lui.
)
. Sur la voie en arrière à Medina, après que Banu al Mustaliq avait été soumis, l'armée Musulmane arrêtée pour repos, mais alors le Prophète de façon inattendue a ordonné à l'armée de continuer la marche . Inconnue à tous les autres, 'A'isha était sorti de sa litière pour quelques minutes et avait laissé le camp, en cherchant un peu de vie privé . Sur sa voie en arrière elle avait remarqué que son collier d'onyx manquait et donc elle est revenue sur ses pas pour essayer et le trouver. Quand elle avait finalement constaté qu'elle est finalement revenu au camp, elle a constaté que tout le monde était parti. Les hommes qui avaient porté sa litière avaient cru qu'elle y était toujours et l'avaient ramassé, l'avaient attaché au chameau et ont avancé . 'A'isha, qui qui a complètement eu confiance en Allah, s'est assis et a attendu, en espérant que quelqu'un remarquerait son absence et reviendrait pour elle. Heureusement elle ne devait pas longtemps attendre, un jeune homme Musulman appelé Safwan ibn Al-Mu'attal, qui s'était laissé distancer l'armée après le fait de se reposer, a atteint le camp pendant la nuit et l'a trouvé endormis. Safwan qui la reconnaît immédiatement, parce qu'il l'avait vue au début avant qu'Allah eût commandé que les femmes musulmanes portent l'hijab.
"Inna lillahi wa inna ilayhi raji'un!" - "Sûrement nous venons d'Allah et sûrement à Lui nous revenons!" il s'est exclamé dans la surprise, en réveillant 'A'isha en haut avec l'intensité de sa voix. Il n'a dit rien d'autre et a'A'isha mettent l'écharpe qui était tombée de sa tête pendant qu'elle était endormie en arrière sur, Safwan a fait que son chameau se met à genoux près d'elle pour qu'elle puisse y grimper; et ensuite, en menant le chameau avec sa main, il est parti à pied après l'armée, en espérant qu'ils le rattraperaient bientôt qu'ils ont finalement fait plus tard le matin suivant, puisque l'armée s'était arrêtée pour un reste pendant la partie la plus chaude du jour. Malheureusement, certains hypocrites qui avaient vu Safwan et 'A'isha arrivés seuls , ensemble commencé à bavarder et étendre des mensonges calomnieux au sujet d'eux. Finalement l'histoire a atteint le Prophète lui-même sws et d'ici là la communauté entière parlait de ce qui pourrait ou pourrait maintenant être
À la suite de ce bavard,, le Prophète sws et sa maison étaient sous un grande tension et en fait 'A'isha elle-même est tombé malade, pas parce qu'elle était consciente de que les hypocrites disaient d'elle, mais parce que le Prophète n'a pas paru s'occuper d'elle autant qu'il avait fait avant la campagne contre l'al Banu Mustaliq. Finalement, quelqu'un lui a dit ce que quelques gens disaient. Cela a rendu 'A'isha même plus malade, donc avec la permission du Prophète, elle est allée rester à la maison de ses parents. Quand elle est arrivée, elle a dit à sa mère, Umm Ruman, " Mère! Que les gens disent-ils ?" Elle a répondu "O ma fille! Ne faites pas trop . Par Allah, rarement a été là une femme de beauté avec un mari qui l'aime , mais cela les gens disent beaucoup contre elle." A'isha a dit, "la Gloire est à Allah! Les gens l'ont vraiment dit ?" 'A'isha a dit, "j'ai passé la nuit entière jusqu'au matin incapable d'arrêter de pleurer et ne pouvais pas dormir du tout. Le matin m'a trouvé le fait de pleurer toujours." En attendant, quand Safwan a été affronté avec les allégations qui avaient été faites, il a répondu, "la Gloire est à Allah! Par Allah, je n'ai jamais enlevé le voile d'aucune femme!" Depuis que il n'y avait eu aucune révélation pour clarifier la question, le Prophète (sws) a demandé à Barira, qui était 'la bonne A'isha, si elle avait vu n'importe quoi dans 'la conduite d'A'isha'. "Par Lui qui vous a envoyé avec la vérité," a-t-elle répondu, "je n'ai vu rien du mal d'elle, autre que laquelle elle est une jeune fille et quelquefois elle s'endort pendant qu'elle pétrit la pâte et un agneau arrive et le mange!" Certains des compagnons qui étaient présents ont réprimandé Barira et lui ont dit de revenir dés le début. "La gloire est à Allah!" elle a répondu. " Je sais autant d'elle comme un bijoutier sait au sujet d'un morceau d'or pur! "
Le Prophète (sws) a aussi demandé à Zaynab bint Jahsh pour son opinion, depuis que il l'a évalué hautement. Bien qu'elle et A'isha soient souvent en désaccord entre eux et la soeur Hamna de Zaynab, était celui d'entre ceux qui bavardaient activement et étendaient la rumeur, elle a répondu sans hésitation, "O Messager O d'Allah," a-t-elle dit, "je ne répéterai rien que je n'ai pas entendu avec mes propres oreilles et ai vu avec mes propres yeux. Par Allah, je ne trouve rien dans elle sauf la bonté."
Le Prophète (sws) a alors essayé a essayé de défendre l'honneur d'A'isha en appeler tout le monde à la mosquée et défendant sa réputation publiquement . , mais les hypocrites qui avaient commencé seulement le problème en premier lieu ont fait pire, afin que les discussions aient éclaté partout dans la mosquée et les gens étaient presque venus à renverse la question avant que le Prophète (la paix et les bénédictions d'Allah être sur lui) les a calmés et les a faits taire.
Le Prophète (swsi) est alors venu à la maison d'Abu Bakr, où A'isha avait poussé des cris de son cœur et en présence de ses parents les shahada-témoins- ont dit, "si vous êtes innocents, alors Allah Lui-même protégera votre honneur et si par erreur il y a eu une défaillance de votre part, cherche donc le pardon d'Allah et Il vous pardonnera, car quand un esclave admet une faute et lui revient dans le repentir, alors Allah revient aussi et accepte ce repentir."
A'isha a dit, "Quand le Messager d'Allah (sws) a fini qu'il disait, mes larmes ont arrêté pour que je ne sois pas conscient d'une seule larme. J'ai dit à mon père, 'Répondez au Messager d'Allah pour moi quant à qu'il a dit.' Il a dit, 'Par Allah, je ne sais pas que dire au Messager d'Allah,' ai-je dit à ma mère, 'Répondez au Messager d'Allah pour moi quant à qu'il a dit.' Elle a dit, 'Par Allah, je ne sais pas que dire au Messager d'Allah.'"

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:20

A'isha a dit, "je suis une jeune fille qui ne récite pas encore une grande partie des Qur'an. Par Allah, je sais que vous avez entendu cette histoire que les gens disent et il a été arrangé en vous et vous l'avez cru. Si j'étais dire à vous que je suis innocente, vous ne me croiriez pas Si je devais avouer à quelque chose à vous et Allah sait que je suis innocente vous me croiriez. Par Allah, je peux seulement dire ce que le père d'Yusuf a dit, la Patience est belle et Allah est ma protection contre ce que vous décrivez. (Quran 12:18)" Alors je me suis retourné sur mon lit, Allah qui sait que j'étais innocent et espérant qu'Allah me proclamerait innocente.. Pourtant, par Allah, je n'ai pas pensé que n'importe quelle relation me concerne soi révélé. J'ai pensé trop peu à moi que l'on dirait quelque chose dans le Qur'an quant à moi, pourtant j'ai espéré que le Messager d'Allah (sws) aurait un rêve dans lequel Allah m'exonérerait Elle avait à peine fini de parler quand le Prophète sws a reçu une révélation directe de certains versets du Qur'an et quand c'était fini, il a souri et a dit, "ne t'inquiète pas, 'A'isha, Allah a révélé la preuve de votre innocence."
La mère d'A'isha, qui avait été debout à côté d'elle, a dit, "Levez-vous et remerciez-le."
"Par Allah," s'est écrié A'isha, dont le titre, 'Siddiqa', signifie 'le véridique', "je ne le remercierai pas et le louera, mais plutôt Allah qui a donné la révélation qui a protégé mon honneur!" Alors le Prophète sws est allé à la mosquée et a récité ce qui avait juste été révélé :
11. Ceux qui sont venus avec la calomnies sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme pêché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment.
12. Pourquoi, lorsque vous l'avez entendue [cette calomnie], les croyants et les croyantes n'ont-ils pas, en eux-mêmes, conjecturé favorablement, et n'ont-ils pas dit : "C'est une calomnie évidente ? "
13. Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations] quatre témoins ? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès d'Allah, les menteurs.
14. N'eussent-été la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde ici-bas comme dans l'au-delà, un énorme châtiment vous aurait touchés pour cette (calomnie) dans laquelle vous vous êtes lancés,
15. quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n'aviez aucun savoir; et vous le comptiez comme insignifiant alors qu'auprès d'Allah cela est énorme.
16. Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez-vous pas : "Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah) ! C'est une énorme calomnie" ?
17. Allah vous exhorte à ne plus jamais revenir à une chose pareille si vous êtes croyants.
18. Allah vous expose clairement les versets et Allah est Omniscient et Sage.
19. Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas.
(Quran 24:11-19).
A'isha a pardonné ceux qui s'étaient permis d'être attrapés dans la diffamation et et dans les années plus tardives n'entendrait rien mauvais a dit au sujet d'eux. Le fait que l'honneur d'aicha et sa réputation avait été protégé par une révélation d'Allah ne pouvait être ignoré par personne et à partir de ce moment-là chacun était plus conscient de sa haute place avec Allah. C'était aussi pendant le cours du mariage d'A'isha avec le Prophète Muhammad (sws) que Mecca a été finalement conquis par l'armée Musulmane et les préparations ont été faits pour la première des nombreuses batailles qui ont été avec succès luttées contre les Grecs et les Persans après les lettres de Muhammad invitant Heraclius et Choroes pour embrasser l'Islam et adorer Allah seul avait été avec mépris ignoré.
Cette expansion extraordinaire - même dont l'idée, au moment de la mort de Khadijah' a eu l'air d'un mauvais rêve a été annoncé, dans 6 AH, selon le traité de Hudaybiyya, en vertu lequel la paix a été déclarée entre le Quraish et les Musulmans depuis dix ans et le droit des Musulmans pour entrer dans Mecca et faire 'umra intact a été reconnu par le Quraish.
Bien que les Musulmans aient dû attendre depuis une année avant qu'ils pourraient faire umra, cette année n'a pas duré en passant et dans la périodicité les Juifs de Khaybar, que les autres Juifs autour de Madina avaient essayé de détruire la communauté Musulmane en cassant leur accord de paix avec les Musulmans et en soutenant les adorateurs d'idoles les mecquois ont été luttés et vaincus. Après que les Juifs de Khaybar avaient été vaincus, une Juive a réussi à servir le Prophète un peu de viande empoisonnée, qui lui-même l'a informé qu'il avait été empoisonné, pour qu'il en ait seulement un petit goût. Bien qu'un de ses compagnons qui avaient déjà mangé un peu de viande soit par la suite mort, le Messager d'Allah sws a pardonné à la Juive et lui a permis d'aller libre.
On a autorisé aux Juifs de Khaybar à rester sur leur terrain à condition qu'ils aient rendu un hommage ou tribut annuel aux Musulmans. Par conséquent, certains des Musulmans ont commencé à devenir plus riches qu'ils avaient été dans le passé. Effectivement dans une occasion, les femmes du Prophète, menées par 'A'isha et Hafsa, lui ont demandé un peu d'argent qu' il n'avait pas. Le Prophète swsa été a été affligé pas par ceci parce qu'il n'avait pas l'argent pour donner à eux, mais plutôt parce que c'était ceci qui apparemment elles ont désiré.
Abu Bakr et Umar lui ont rendu visite et ils ont trouvé le Messager d'Allah s'assis, entouré par ses femmes qui étaient toutes silencieuses. Abu Bakr lui a dit, "Par Allah, je dirai quelque chose pour encourager le Messager d'Allah! 'Donc il a dit, "O Messager d'Allah, si je devais voir la fille de Kharija me demande de l'argent, je la frapperais sur le cou!" Le Messager d'Allah a souri et a dit, 'Celes la que vous voyez autour de moi m'ont demandé de l'argent." DONC Abu Bakr est allé saisir A'isha et Umar est allé saisir Hafsa, tous les deux s'exclamant, " vous demandez au Messager d'Allah pour quelque chose qu'il n'a pas!" Les femmes ont dit, "Par Allah, nous ne demanderions jamais au Messager d'Allah pour quelque chose qu'il n'a pas!"
Ce n'était pas le seul problème conjugal qu'il a connu à ce temps. Il y avait beaucoup de rivalité entre certaines des femmes et aussi Hafsa avait dit à A'isha quelque chose que le Prophète sws lui avait dite de ne pas révéler parce qu'il était quelque chose qui augmenterait l'affrontement entre les femmes. Certaines sources disent qu'il lui avait dit qu'Abu Bakr et Umar régneraient après lui. En tout cas, il s'est absenté d'eux pendant un mois entier, pendant lequel beaucoup de ses Compagnons ont commencé à penser qu'il allait les divorcer ou qu'il avait déjà fait ainsi.
IL est raconté é par Umar qu'il est allé visiter le Prophète (sws) qui restait seul dans une petite pièce supérieure, pour découvrir ce qui arrivait. Avant tout il a visité sa fille Hafsa, qui pleurait et lui a demandé si le Prophète avait divorcé c ses femmes. "Je ne sais pas," a-t-elle répondu. Alors il est allé et a demandé de voir le Prophète. Après que l'on lui avait donné la permission d'entrer, Umar a grimpé à l'échelle et dans la petite pièce : " J'ai visité le Messager d'Allah (sws) et il s'allongeait sur un tapis. J'ai vu vers le bas et il a établi son vêtement inférieur sur lui. Il ne portait rien autrement, et le tapis avait laissé ses marques sur ses côtés. J'ai regardé autour quels approvisionnement le Messager d'Allah (sws) avait, et a vu seulement une poignée d'orge égal à un sa' et à une quantité égale de feuilles de mimosa au coin de la pièce et un sac bronzé de cuir à proximité et j'ai commencé a verser des larmes . IL –le messager-al Khattab, qu'est-ce qui vous fait crier ? 'J'ai répondu, 'le Messager O d'Allah, comment je ne peux pas pleurer ? Ce tapis a laissé des marques sur vos côtés et je peux voir ce que j'ai vu de vos magasins. Caesar et Chosroes mènent leurs vies d'abondance, pendant que vous êtes le Messager d'Allahet son élu vous n'avez pas ce qu'ils aveint ! ''Ibn al Khattab,' il a répondu, 'est-ce que ce n'est pas assez pour vous que pour nous il y a l'autre monde-paradis-, et pour eux il y a ce monde? ? ''Oui ', j'ai dit. Alors j'ai dit, 'O Messager d'Allah, qu'est-ce qui est arrivé avec vos femmes ? Si vous les avez divorcés, donc vraiment Allah est avec vous et Ses anges, Jibril et Mika'il et Abu Bakr et moi et les croyants sommes avec vous. Et rarement j'ai parlé comme qu'et a espéré qu'Allah témoigne aux mots que j'ai prononcé. Et donc il s'est passé que les ayats de choix ont été révélés:
4. Si vous vous repentez à Allah c'est que vos coeurs ont fléchi. Mais si vous vous soutenez l'une l'autre contre le Prophète, alors ses alliés seront Allah, Gabriel et les vertueux d'entre les croyants, et les Anges sont par surcroît [son] soutien.
5. S'Ils vous répudie, il se peut que Seigneur lui donne en échange des épouses meilleurs que vous, musulmanes, croyantes, obéissantes, repentantes, adoratrices, jeûneuses, déjà mariées ou vierges
.. (Quran 66:4-5

En fait le Prophète Muhammad swsn'a jamais divorcé avec une de ses femmes et comme nous devenons plus conscients de comment ils ont vécu, qu' Allah puisse etre satisafit d'eux tous, il est clair qu'ils ont possédé toutes les qualités des femmes décrites dans derniere ayat. Peut-être cet ayat leur a servi comme un pense-bête, un pense-bête qu'ils se souviendraient pour le reste de leurs jours qui pour la plupart d'entre eux ont survécu longtemps après la mort le Prophète sws

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:20

4.HAFSA bint Umar

Hafsa, qu'Allah oit satisfait d'elle était la fille de Sayyiduna Umar ibn al Khattab. Elle avait été mariée à quelqu'un d'autre, mais était veuve quand elle encore jeune, âgé seulement dix-huit /20 ans, Umar a demandé tant à Abu Bakr qu'à Uthman ibn Affan, l'un après l'autre, s'ils voudraient se marier avec elle, mais tous les deux ont refusé parce qu'ils savaient que le Prophète sws avait exprimé un souhait de se marier avec elle. Quand Umar est allé chez le Prophète pour se plaindre de leur conduite, le Prophète a souri et a dit, "Hafsa se mariera avec quelqu'un mieux qu'Uthman et Uthman se mariera avec une mieux que Hafsa." Umar a été surpris et s'est ensuite rendu compte que c'était le Prophète demandait sa main au mariage. IL a sursauté de la joie. Ils ont été mariés juste après la bataille de Badr, quand Hafsa avait environ vingt ans et le Prophète cinquante-six ans. Par ce mariage, le Prophète sws a renforcé les liens entre deux de ses Compagnons les plus proches, les deux qui deviendraient les premiers khalifs guidés après sa mort. Il s'est maintenant marié à la fille d'Abu Bakr, A'isha et à la fille d'Umar, Hafsa.

Deux des autres Compagnons les plus proches du Prophète sws qui deviendraient le troisième et quatrième Khalifs guidés ont été aussi reliés au Prophète par le mariage. Uthman ibn Affan s'est marié avec Ruqayya la fille du Prophète, a Mecca et ensuite, après sa mort dans Medina, peu après la bataille de Badr, il s'était marié avec Umm Khulthum, aussi la fille du Prophète. Il était parce qu'il s'est marié avec deux des filles du Prophète qu'Uthman a été donné le titre de Don Nurayn, qui signifie 'le possesseur de deux lumières. Et Ali ibn Abi Talib s'était marié avec Fatima, la plus jeune fille du Prophète, peu de temps avant le Prophète s'était marié avec A'isha.

Hafsa, comme A'isha avec qui elle est devenue des bonnes amies, n'avaient pas eu peur de se disputer avec le Prophète sws qui était content de leur permettre de dire ce qu'elles avaient pensé. Un jour,Umar en parlant à la mère de 'Hafsa a dit, "je crois que j'irai faire ainsi et ainsi." Après quoi sa femme a répondu, "Mais il serait mieux si vous avez fait tel et tel." "Vous disputez-vous avec moi, femme ?" a dit Umar qui était un homme dur qui ne s'est pas attendu à ce que ses femmes lui aient répondu insolemment. "Pourquoi non ?" elle a répondu. "Votre fille continue à se disputer avec le Messager d'Allah jusqu'à ce qu'elle le bouleverse pour le jour entier." Umar sws met immédiatement son manteau est allé directement à la maison de sa fille. "Est-ce qu'il est vrai que vous vous disputez avec le Messager d'Allah ?" a t-il demandé. "Effectivement je fais." Elle a répondu. Umar était presque sur le champde la châtier pour ce qu'il a considéré était de mauvaises manières, quand le Prophète est entré de la pièce et ne lui permettrait pas même de la toucher. Donc Umar est allé visiter Umm Salama, à qui Umar a été relié pour essayer d' influencer la conduite etb comportement de Hafsa à travers elle.

" je vous me demande, Ibn Khattab," a-t-elle dit, après qu'elle l'avait écouté. "Vous vous êtes mêlés dans tout. Vous mêlerez-vous maintenant entre le Messager d'Allah et ses femmes ?" Sayiduna Umar en racontant cet incident, continue " Et elle est restée après moi jusqu'à ce jusqu'à ce j'ai renoncé à une grande partie de la fureur de que j'ai pensé nécessaire." Certaines sources disent que le Prophète a divorcé Hafsa avec un divorce simple et qu'Umar avait le coeur cassé quand c'est arrivé et a commencé à mettre la poussière sur sa tête.

Alors le Prophète l'a reprise après que Jibril était descendu et lui avait dit. "Reprenez Hafsa. . Elle jeûne et prie et elle sera votre femme au paradis Comme A'isha," , Hafsa a mémorisé le Qur'an entier par coeur.. La copie écrite du Qur'an qui a été enregistré par Zayd ibn Thabit sur les directives d'Abu Bakr et qui a été alors donné à Umar pour la conservation, a été alors donnée par Umar à Hafsa pour la regarder après . Quand Uthman est finalement devenu le khalif, il a donné l'ordre que plusieurs copies écrites du Qur'an dsoient faites pour que l'on puisse les envoyer d'urgence aux centres principaux de l'empire Musulman en expansion, et c'était la copie sauvegardé chez Hafsa qui a été utilisée, après qu'il avait été méticuleusement vérifié pour son exactitude en faisant allusion à tous les autres massahifs écrits du Qur'an et à tous les Musulmans qui savaient le Qur'an par coeur.

Hafsa a vécu avec le Prophète dans Medinapour huit ans, peut et a vécu sur depuis encore trente-quatre ans après sa mort, étant témoin avec la joie des victoires et d'expansion d'Islam sous les conseils de son père et avec peine les problèmes qui assaillissent la communauté musulmane après le meurtre d'Uthman. Elle est morte en 47 AH à l'âge de soixante-trois. Mai Allah soit voulu avec elle.



5.ZAYNAB bint Khuzayma

Zaynab bint Khuzayma, qu'Allah soit satisafiot d'elle a été marié au Prophète sws au Ramadan, 4 AH, peu après son mariage à Hafsa quand il avait cinquante-six ans et elle avait trente ans. Après qu'elle eu été faite une veuve quand son mari était mort martyr a la bataille de Badr, elle s'est offerte au mariage au Prophète sws qui a accepté sa proposition et s'est marié avec elle. Zaynab bint Khuzayma était si généreux aux orphelins et aux pauvres qu'elle est venue pour être connue comme la 'Mère des Pauvres'. Elle est morte seulement huit mois après son mariage, qu' Allah être content d'elle et bien quoi quon ne connaît pas beaucoup d'elle aujourd'hui, il y aura beaucoup qui témoigneront de sa générosité le Dernier Jour.

a suivre

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:21

6.UMM SALAMA bint Abi Umayya
Umm Salama bint Abi Umayya, qu'Allah soit satisfait d'elle, s'est marié au Prophète sws en4 AH à l'âge de vingt neuf, après que son premier mari, Abdullah ibn Abdul Asad, était mort suite a des blessures qu'il avait reçues en luttant à la bataille d'Uhud. Umm Salama et Abdal Asad avaient été parmi les premiers personnes qui avaiant embrasser aux premiers jours l'islam en faisant partie de la communauté Musulmane a Mecca.. Ils avaient souffert aux mains du Quraish qui avait essayé de les forcer à abandonner leur nouvelle foi, et avaient été parmi le premier groupe de Musulmans pour chercher le refuge sous la protection du Negus en Abyssinie. Quand ils étaient revenus à Mecca, en croyant que la situation des Musulmans s'était améliorée, ils avaient constaté plutôt que la situation ne s'est pas amélioré bien c'était plus pire encore Plutôt que retourner à Abyssinie, Abdal Asad et Umm Salama avaient reçu l'autorisation du Prophète pour immigrer à Medina, mais cela s'est avéré ne pas être aussi facile qu'ils pourraient avoir imaginé.

Dans les mots d'Umm Salama: "Quand Abu Salama (mon mari) a décidé de partir pour Medina, il a préparé un chameau pour moi, m'a soulevé sur lui et a mis mon fils Salama sur mes genoux. Mon mari a pris le guide alors et est allé tout droit sans arrêter ou attendre n'importe quoi. Avant que nous fussions hors de la Mecque, cependant, quelques hommes de ma tribu, le Banu Mahkhzum, nous oont arrêtés et ont dit à mon mari: "Bien que vous puissiez être libre de faire ce que vous voulez et aimez, vous n'avez aucun pouvoir sur votre femme. Elle est notre fille. Est-ce que vous attendez que nous vous permettions de l'éloigner de nous? ' Ils l' ont saisi alors et m'ont arraché rapidement de lui. Quelques hommes de la tribu de mon mari, le Banu Abdul Asad, les a vus me prendre moi et mon enfant et sont devenus très furieux "Non, par Allah! ' Ils ont crié. 'Nous n'abandonnerons pas le garçon. Il est notre fils et nous avons une demande légitime sur lui.' Donc ils l'ont pris par son bras et l'ont tiré loin de moi. Mon mari a conduit dehors vers Medina tout seul,sa tribu avait arraché mon fils de moi; et ma propre tribu m'avait maîtrisé et m'avait forcé pour rester avec eux. À partir du jour que mon mari et mon fils ont été séparés de moi, je suis sorti le midi chaque jour et me suis assis à en droit où cette tragédie s'était produite. Je me souviendrais de ces moments terrifiants et pleurerais jusqu'au crépuscule.
"J'ai continué comme cela depuis environ une année jusqu'à un jour un homme du Banu Umayya est passé et a vu ma condition Il est allé chez ma tribu et a dit, 'Pourquoi vous ne libérez pas cette femme ? Vous avez causé a ce que que son mari et son fils étaient allé loin d'elle..' Il a continué comme cela, en essayant d'adoucir leurs coeurs et en faisant appel à leurs émotions, jusqu'à ce que finalement ils ne m'aient dit, 'Allez et rejoignez votre mari si vous voulez.' Mais comment est-ce que je pourrais me joindre mon mari a Medina, et laisse mon fils, partie de ma propre chair et sang, à Mecca parmi le Banu Abdul Asad? Comment est-ce que je pourrais rester libre d'angoisse, et mes yeux libres de larmes, si je devais atteindre l'endroit de hijrah en ne sachant rien de mon petit fils laissé à Mecca?
"Quelques gens se sont rendus compte de ce que je traversais et leurs coeurs sétaint approchés a moi Ils ont parlé le Banu Abdul Asad sur ma part et les ont persuadés de me rendre mon fils. Je n'avais aucun désir de rester à Mecca jusqu'à ce que je puisse trouver quelqu'un pour voyager avec moi, car j'avais peur que quelque chose peut se passer me retarderait ou m'arrêterait de rejoindre mon mari.. Donc j'ai préparé immédiatement mon chameau, me suis mis en route dans la direction de Medina.. J'avais atteint juste juste Tan'im (3 milles de Mecque) quand j'ai rencontré Talha ibn Uthman (a qui la charge de s'occuper du Kaa'ba, mais n'a pas embrassé l'Islam que jusqu'à la Conquête de Mecca). "ou allez,-vous? ' il a demandé. ''Je vais chez mon mari dans Medina.' 'Et est-ce qu'il n'y a personne qui puisse aller avec vous? ' 'Non, par Allah, sauf Allah et mon petit garçon ici.' 'Par Allah', il a juré, 'je ne vous laisserai pas jusqu'à ce que vous atteigniez Medina.'( remarquez bien les mœurs d'un arab djahilite qui n'avait encore embrassé l'islam !et comparez le a des exemples a nos jours )
Il a pris alors mon chameau et nous a menés sur notre chemin. Par Allah, je n'ai jamais rencontré un Arabe plus généreux et noble que lui. Toutes les fois que nous avons atteint une place pour se reposer, il ferait ace que mon chameau s'agenouille, attend jusqu'à ce que je fusse descendu et alors mener le chameau à un arbre et l'attache. Alors il irait et se reposer dans l'ombre d'un autre arbre loin de moi. Quand nous nous étions reposés, il préparerait encore le chameau le prenait et nous mènerait ensuite sur notre voie.. Ce qu'il a fait tous les jours jusqu'à ce que nous ayons atteint Medina. Quand nous avons atteint un village près de Quba (environ deux miles de Medina), appartennnant au Banu Amr ibn Awf, il a dit, 'Votre mari est dans ce village. Entrez-y avec les bénédictions d'Allah.' Alors il s'est retourné et s'est dirigé en arrière à Mecca."
Donc après que beaucoup de mois difficiles de séparation, Umm Salama et son fils aient été réunis avec Abu Salama, et dans les prochaines années qui ont suivi, ils étaient toujours au sien de la communauté musulmane croissante d'al Medina Munawarra. Ils étaient présents quand le Prophète sws et Abu Bakr sws étaient arrivés sans risque de Mecque, et à la bataille de Badr Abu Salama a luttée courageusement. À la bataille d'Uhud, cependant ,il était grièvement blessé. Au début sa blessure a eu l'air de répondre bien au traitement, en revanche son ré des blessures s'est ouvert après une expédition contre le Banu Abdul Asad. . Une fois pendant que Salama Umm le soignait, il lui a dit, "j'ai une fois entendu le Messager d'Allah sws que chaque fois qu'une calamité afflige quelqu'un il devrait dire qu'Allah lui a commandé pour dire : 'Inna lillahi wa inna ilayhi raji'un! ''Sûrement nous venons d'Allah et sûrement à Lui nous revenons! 'et ensuite il devrait dire!, O 'Seigneur, récompensez-moi pour ma détresse et donnez-moi quelque chose mieux que cela en échange, que seulement Vous, l'Exalté le Puissant,, peut donner.' "
Abu Salama est resté malade dans lit pour plusieurs jours. Un matin le Prophète sws est venu le voir. La visite était plus long qu'habituel, et pendant que le Prophète était encore à son bord du lit, Abu Salama est mort. Avec ses mains bénies, le Prophète a fermé les yeux de son Compagnon mort et ensuite les a élevés dans prière. " Allah, accordez le pardon à Abu Salama; élevez-le parmi ceux qui sont près de Vous .prenez à tous moments charge de sa famille; pardonnez nous et lui, O Seigneur des mondes; rendez sa tombe spacieux pour lui et remplissez-la de lumière. Amine."
De nouveau Umm Salama était seul, seulement maintenant elle n'avait pas un enfant, mais plusieurs. Il y avait personne pour prendre soin d'elle ansi que ses enfants. Rappeler ce que son mari lui avait dit pendant qu'elle s'occupait de lui, elle a répété le dua'a dont il s'était souvenu: "Inna lillahi wa inna ilayhi raji'un! " "Sûrement nous venons d'Allah et sûrement à Lui nous revenons! " elle a répété. O Seigneur ", récompensez-moi quelque chose mieux que cela en échange, que seulement Vous, l'Exalté et Puissant,, peut donner." Alors elle pensait à elle-même, "Quel Musulman est meilleur qu'Abu Salama dont la famille était la première devait-elle émigrer au Messager d'Allah ?" " Tous les Musulmans dans Medina étaient informés de la situation d'Umm Salama, et quand sa période de l'idda de quatre mois et dix jours était finie, Abu Bakr lui a proposé le mariage, mais elle a refusé. Alors Umar lui a demandé de se marier avec lui, mais de nouveau elle a refusé.. Alors le Prophète sws lui-même a demandé sa main dans mariage. O Messager d'Allah", Umm Salama a répondu, "j'ai trois caractéristiques principales: Je suis une femme qui est extrêmement jalouse et j'ai peur que vous verrez quelque chose en moi cela vous rendra fâché et ferait Allah me punir; je suis une femme qui est déjà avancée dans âge; et je suis une femme qui a beaucoup d'enfants."
"quant votre jalousie", a répondu au Prophète, "je prie à Allah le Tout-puissant pour l'éloigner de vous. quant votre âge, je suis plus vieux que vous. Quant a beaucoup de vos enfants, ils appartiennent à Allah et Son Messager."
La réponse du Prophète a adouci son coeur, et donc ils se sont mariés en Shawwal, 4 AH, et par cela Allah a répondu à la prière d'Umm Salama et lui a donnée mieux qu'Abu Salama. À partir de ce jour-là, Umm Salama était pas seul la mère de Salama, mais aussi est devenue la 'Mère des Croyants '"( Umm al Muminin.)
Umm Salama n'était pas la seule femme pour avoir été veuf à la suite de la bataille d'Uhud, et grâce à ce mariage, beaucoup des Compagnons ont suivi l'exemple du Prophète, en se marier avec les veuves et mettant de cette façon eux et leurs enfants au sein et avec de leurs familles, au lieu de les laisser lutter toutes seules
A'isha a dit, "Quand le Messager d'Allah sws s'est marié avec Umm Salama, je me suis senti très malheureux quand il a mentionné sa beauté à nous. J'ai attendu jusqu'à ce que je l'aie vue et elle était plus belle que sa description" même. Elle était aussi d'une famille très noble et connus pour son intelligence aiguisée. Sur plus qu'une occasion, le Prophète sws a demandé son conseil dans les situations délicates.
Comme A'isha et Hafsa, Umm Salama a appris la totalité du Qur'an par coeur, et une indication de son haut poste avec Allah peut être trouvée dans le fait qu'elle a été autorisée à voir l'ange Jibril dans une forme humaine-comma cas de mariem mère d'Isaa-: Il a été raconté par Salman que Jibril est venu au Messager sws pendant qu'Umm Salama était avec lui, et avait une conversation avec lui. Après que Jibril fût parti, le Prophète sws a dit à Umm Salama, est-ce que vous "savez qui c'était? " et elle a répondu que c'était un homme appelé l'al Dihya Khalbi. " Par Allah," a dit Umm Salama, "je n'ai pas cru qu'il soit un autre jusqu'à ce que le Messager d'Allah sws ne m'ait dit qui il était vraiment ."
."
Elle avait aussi une maison pour ses quatre enfants: Elle avait aussi une maison pour ses quatre enfants : Salama, Umar, Zaynab et Durra qui avant les enfants adoptés du Prophète .Une fois elle était avec le Prophète sws et sa fille Zaynab quand Fatima est venu avec al Hasan et al Husayn. Il a embrassé ses deux petits-fils et a dit, "la pitié et bénédictions d'Allah soit sur vous, Gens de la Maison. Il est Digne d'éloges, Glorieux." ." Umm Salama a commencé à pleurer et le Messager d'Allah sws l'a regardée et a demandé tendrement, "Pourquoi pleurez-vous ?" Elle a répondu " O,Messager d'Allah, " Il a dit, " vous les avez choisis et m'avez quitté et ma fille!" Il a dit, "Vous et votre fille êtes parmi les Gens de la Maison."." Sa fille Zaynab a grandi dans le soin du Messager d'Allah sws et devient une des femmes les plus intelligentes de son temps. Une fois Zaynab est venue pendant que le Prophète baignait et il a éclaboussé de l'eau dans son visage. Après le visage a retenu sa jeunesse même dans sa vieillesse
Son fils Salama s'est marié plus tard avec Umama, la fille de Hamza, l'oncle martyred du Prophète. Umm Salama s'est marié au Prophète sws pour sept années jusqu'à sa mort en 10 AH et l'a accompagné à beaucoup de ses expéditions: Hudaybiyya, Khaybar, la Conquête de la Mecque, le siège de Ta'if, l'expédition contre Hawazin et Thaqif, et l' Adieu du Hajj. Elle a continué à vivre pendant longtemps, en survivant à tous les autres femmes du Prophète, qu'Allah soit satisafits d'eux tous, jusqu'à ce qu'elle soit morte a 61 AH, à l'âge de quatre-vingt-quatre ansqu'Allah soit satisafit d'elle et Abu Hurairah a dit la prière de funérailles sur elle.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:21

7.ZAYNAB bint Jahsh
Zaynab bint Jahsh, qu'Allah soit satisafit d'elle, s'est marié avec le Prophète Muhammad sws en 5 AH, quand elle avait trente-cinq ans et le Prophète avait cinquante-huit ans, mais seulement après que son mariage qui avait été arrangé par le Prophète lui-même, avait terminé par le divorce. Comme avec toutes les mariages du Prophète Muhammad, il y avait beaucoup pour tous les Musulmans pour en apprendre. Zaynab bint Jahsh était la cousine du Prophète Muhammad, sa mère Umayma étant la fille d'Abdul Muttalib, le grand-père de Muhammad, qui, pendant qu'il était vivant, avait garanti la sécurité de son petit-fils, grâce à sa position comme un des chefs les plus respectés du Quraish. Ainsi Zaynab bint Jahsh est venue d'une des familles nobles du Quraish et chacun s'est attendu à ce finalement se soit mariée avec un homme avec le même haut statut social.
Le Prophète sws était bien conscient que c'est une personne effective dans les yeux d'Allah ce qui est important, plutôt que son statut dans les yeux des gens. Il a voulu qu'elle se soit mariée avec un jeune homme appelé Zayd ibn Harith, dont le dont l'origine était très différent à cela de bint Zaynab Jahsh. Zayd avait été pris le prisonnier pendant qu'il était toujours un enfant pendant une des guerres tribales qui avaient été communes avant la venue de l'Islam. Il avait été vendu comme un esclave à un neveu de Khadijah qui lui avait donné Zayd comme un cadeau. À son tour, Khadijah lui avait donné au Prophète Muhammad sws pour l'aider dans ses taches avant que la révélation du Qur'an avait commencé et le Prophète lui avait donné sa liberté et l'avait adopté comme son propre fils, à l'âge de huit ans.
Le Prophète Muhammad sws avait regardé tant Zayd que Zaynab grandir et a cru qu'ils feraient un bon couple et que et que leur mariage démontrerait que ce n'était pas qui leurs ascendants étaient, mais plutôt leur position aux yeux d'Allah,. Quand le Prophète sws demandé sa main en faveur de Zayd, Zaynab avait sa famille ont été choqués à l'idée de son mariage avec un homme qui dans leurs yeux était seulement un esclave libéré. De plus, Zaynab avait voulu se marier avec le Prophète sws lui-même et en fait il avait déjà été demandé par sa famille si vraiment il voudrait se marier avec elle. Au début tant elle que son frère ont refusé-qu'elle se mariera avec zayd-, mais alors l' ayat suivante a été révélée :
Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident. (Quran 33:36)
Quand Zayd, qui avait aussi eu des craintes de ce qui lui a été proposé et Zaynab s'est rendue compte qu'il n'y avait aucune différence entre que le Prophète a voulu et qu'Allah a voulu, tous les deux ont été d'accord pour le mariage, le Prophète fournissant un douaire élégant à Zaynab sur le nom de Zayd. Le mariage, pourtant, n'était pas un succès. Bien que tant Zaynab que Zayd soient les meilleurs des gens, qui ont aimé Allah et Son Messager, ils étaient radicalement différents et à la fin ils ne pouvaient pas surmonter leur incompatibilité. Zayd a demandé à la permission du Prophète de divorcer d'avec Zaynab plus qu'une fois et bien qu'il ait été conseillé pour tenir sa femme et craindre Allah, à la fin le divorce est survenu. Le Prophète sws a alors été ordonné par Allah de se marier avec Zaynab bint Jahsh, pendant qu'il a fait dans 5 AH, quand il avait cinquante-huit ans et elle avait trente-cinq ans. De cette manière, il a démontré indiscutablement que dans l'Islam un fils adopté n'est pas considéré dans la même qu'un fils naturel et que bien qu'un père ne puisse jamais se marier avec une femme avec qui son fils naturel s'est marié et a ensuite divorcé, on autorise au père d'un fils adopté à se marier avec une femme qui était une fois, mais n'est plus, mariée à ce fils adopté. En outre, en se mariant avec Zaynab, le Prophète sws a aussi confirmé que c'est permis pour les cousins de se marier et, en même temps, on a donné à Zaynab le désir de son coeur à être marié au Meilleur de Création.
Le Messager d'Allah sws a reçu l'ordre pour se marier avec Zaynab pendant qu'il était avec A'isha. Après qu'il avait reçu la révélation, il a souri et a dit, "qui ira et donnera les bonnes nouvelles à Zaynab ?" et il a récité l'ayat qu'il avait reçu. Certains disent que c'était Zayd lui-même qui lui a dit les bonnes nouvelles-pour monter aux gens que zayd a été d'accord avec ce mariage-. Quand Zaynab a entendu les nouvelles, elle a arrêté qu'elle faisait et a prié pour remercier Allah. Ensuite, elle aimait le fait de montrer que son mariage avait été arrangé par Allah.
la fête de mariage de Zaynab était aussi l'occasion pour un autre ayat de Qur'an à être révéler. Le Prophète sws a sacrifié un mouton et a ensuite commandé à son domestique, Anas, d'inviter les gens pour le prendre. Après qu'ils avaient mangé, deux hommes sont restés là après le repas bavarder. Le Messager d'Allah est sorti et a dit bonsoir à ses autres femmes et alors est revenu et les deux hommes étaient encore là a bavarder et causer!! C'était très dur pour le Prophète qui n'a pas aimé critiquer les gens directement et donc il a attendu avec patience jusqu'à ce qu'ils soient partis. Alors Allah a révélé ayat suivante qui est connue comme "l'Ayat de Hijab" :
53. ô vous qui croyez ! N'entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu'invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa cuisson. Mais lorsqu'on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), alors qu'Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès d'Allah, un énorme pêché.
54. Que vous divulguiez une chose ou que vous la cachiez,... Allah demeure Omniscient.
55. Nul grief sur elles au sujet de leurs pères, leur fils, leurs frères, les fils de leurs frères, les fils de leurs soeurs, leurs femmes [de suite] et les esclaves qu'elles possèdent. Et craignez Allah. Car Allah est témoin de toute chose.
56. Certes, Allah est Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adresses [lui] vos salutations
. (Quran 33:53-56)
Zaynab était une femme qui a été immergée constamment dans l'adoration d'Allah.. Il est racontéé par Anas ibn Malik que dès que le Prophète sws est entré dans la mosquée et a trouvé une corde qui pend vers le bas entre deux des piliers, et donc il a dit, ce qui est ceci? " Il a été dit, "C'est pour Zaynab. Elle prie, et quand elle perd la concentration ou se sent fatiguée, elle y tient." À ce temps le Prophète a dit, "Défaites-le. Priez aussi longtemps que vous vous sentez a l'aise, mais quand vous perdez la concentration ou vous fatiguez, vous devriez vous arrêter."
Zaynab bint Jahsh était avec le Prophète sws depuis six ans et a vécu depuis encore neuf ans après sa mort, en mourant à l'âge de cinquante ans, dans 20 AH et en réalisant ainsi l'indication et prophétie du Prophète qu'elle serait la première de ses femmes à mourir après lui. Zaynab bint Jahsh, comme Zaynab bint Khuzayma avant elle, était très généreux aux pauvres et effectivement le Prophète a dit, en parlant d'elle à ses autres femmes, "Elle est la plus généreuse parmi vous."
Il a été raconté par A'isha que le Prophète sws a une fois dit à ses femmes, "celui qui a les plus longues mains parmi vous me rencontrera de nouveau aussitôt que possible." A'isha a ajouté, "elles-femmes du prophéte-utilisent pour mesurer chacun les mains d'autre pour voir qui a les plus longues mains et c'était la main de Zaynab qui était la plus longue, parce qu'elle a eu l'habitude de travailler à la main et distribuer (qu'elle a gagné) dans la charité."." A'isha a aussi dit que Zaynab, "je n'ai jamais vu de femme si pure comme Zaynab, si Craignant Dieu, si véridique, si attentif aux liens de famille, si généreuse, si sacrifiante de soi dans la vie quotidienne, si charitable et ainsi ainsi près d'Allah, l'Exalté."
Plusieurs années après que le Prophète sws était mort, quand Umar était le khalif, la grande richesse est venue aux Musulmans à la suite de leurs victoires dans les luttes contre les Persans. Les trésors immenses, l'Empereur persan, sont tombés dans leurs mains et quand Umar a envoyé à Zaynab un tas d'or comme sa part du trésor, elle a appelé son domestique de femme de chambre et lui a dit de prendre une poingnée cela à ainsi-et-ainsi, en appelant un des pauvres gens de Medina. L'un après l'autre, elle a appelé tous les pauvres gens qu'elle connaissait, jusqu'à ce qu'ils aient tous reçu une part du trésor. Alors elle a dit à sa domestique de voir ce qui a été quitté. Tout ce qui est resté du grand tas d'or était quatre-vingts dinars et cela elle a accepté comme sa part, en en remerciant Allah; mais, parce qu'elle a cru que tant d'argent était une tentation, elle a demandé à Allah qu'elle ne serait jamais témoin d'une si grande distribution de richesse de nouveau.
Au moment où une année avait passé, quand Umar est de nouveau venu pour distribuer de l'argent parmi ces femmes du Prophète qui étaient toujours vivantes, sa prière avait été accordée car elle était déjà décédée,.
nb/
http://www.ebnmaryam.com/Zaynab.htm

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:21


8.JUWAYRIYYA bint Al-Harith

Juwayriyya bint Harith qu'Allah soit satisfait d'elle, s'est marié avec le Prophète Muhammad sws dans 5 AH, quand le Prophète avait cinquante-huit ans et elle avait vingt ans, pas longtemps après son mariage à Zaynab bint Jahsh et à la suite de la campagne réussi par Musulmans contre le Banu Mustaliq qui ont été rapidement vaincus après l'attaque de surprise du Prophète. Parmi les captifs pris dans cette campagne était bien Juwayriyya, la fille d'Al-Harith, qui était le chef du Banu Mustaliq. Elle avait peur que dès que les Musulmans aient réalisé qui elle était, ils demanderaient une rançon exorbitante pour sa libération. Après que les Musulmans étaient revenus à Medina avec leur butin et prisonniers, elle a demandé à voir le Prophète Muhammad sws espérant qu'il l' aiderait à prévenir ce qu'elle a craint.
elle a persisté et finalement elle a été autorisée à voir le Prophète sws et a été prise a lui pendant qu'il était avec A'isha. Après qu'elle avait fini de parler, le Prophète a pensé un moment et a ensuite dit, "vous dirai-je qu'est-ce qui serait mieux que cela ?"
Il lui a alors demandé de se marier avec lui et elle a immédiatement accepté. Bien que Juwayriyya soit jeune et belle et du lignage noble, le Prophète sws pensait comment la sauver et toute sa tribu d'un destin ignoble. En se mariant avec Juwayriyya, le Banu Mustaliq serait capable d'entrer dans l'Islam avec l'honneur et avec l'humiliation de leur défaite récement enlevée, afin qu'il ne se soit plus senti nécessaire par eux pour embarquer sur une guerre de vengeance qui aurait continué jusqu'à un des deux partis avait été exterminé.
.. Aussitôt que l'on a annoncé le mariage, tout le butin qui avait été pris du Banu Mustaliq a été rendu et tous les captifs ont été libérés, car ils étaient maintenant sous loi islamique :loi du Prophète Muhammad sws. Ainsi A'isha a une fois dit de Juwayriyya, "je ne sais d'aucune femme qui était plus d'une bénédiction à ses gens que Juwayriyya bint Al-Harith." Après qu'ils ont été mariés, le Prophète sws a changé son nom était Barra à Juwayriyya
Il a été raconté par Juwayriyya que tôt un matin le Messager sws a quitté sa pièce pendant qu'elle faisait la prière d'aube. Il est revenu plus tard ce matin et elle s'assoyait toujours dans le même endroit. "vous êtes-vous assis dans le même endroit depuis que je vous ai quittés ?" il a demandé. "Oui", elle a répondu. Après quoi le Prophète a dit, "j'ai récité quatre expressions trois fois après que je vous ai quittés et si ceux-ci devaient être pesés contre ce que vous avez récité depuis l'aube, ils emporteraient toujours sur eux. Ils sont : 'la gloire est à Allah et à le Louangeest à Lui autant que le nombre de ses créations et Son plaisir et le poids de Son Trône et l'encre de Ses mots.'" Lequel nous rappelle l'ayat suivante du Qur'an:
:
Dis : "Si la mer était une encre [pour écrire] les paroles de mon Seigneur, certes la mer s'épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme renfort".. (Qur'an 18:109)
Juwayriyya a été marié au Prophète sws depuis six ans et a vécu depuis encore trente-neuf ans après que sa mort, mourant dans 50 AH à l'âge de soixante-cinq ans, qu'Allah soit satisfait d'elle

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/


Dernière édition par le Mar 2 Oct - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:22

9.UMM HABIBA Ramla bint Abu Sufyan
Umm Habiba Ramla bint Abu Sufyan, qu'Allah soit satisafit d'elle en fait s'est marié avec le Prophète Muhammad sws dans 1 AH, bien qu'elle ne soit pas vraiment venue pour vivre avec lui dans Medina jusqu'à 7 AH, quand le Prophète avait soixante ans et elle avait trente-cinq ans. Umm Habiba était la fille d'Abu Sufyan, qui dans une période de sa vie était un des ennemis les plus pires du Prophète sws dépensant une grande partie de sa grande richesse dans l'opposition aux Musulmans et à la conduite des armées du kafirun contre les Musulmans dans toutes les premières batailles importantes, en incluant les batailles de Badr, Uhud et Al-Khandaq. En effet ce n'était pas jusqu'à la conquête de la Mecque, quand le Prophète lui a généreusement pardonné, qu'Abu Sufyan a embrassé l'Islam et a commencé à lutter avec les Musulmans au lieu de contre eux.
Umm Habiba et son premier mari, que l'on a appelé Ubaydullah ibn Jahsh, le frère de Zaynab bint Jahsh, étaient parmi les premiers personnes a embrasser l'Islam dans Mecca et ils étaient parmi ces premiers Musulmans qui ont émigré en Abyssinie. Une fois en Abyssinie, pourtant, Ubaydullah a abandonné l'Islam et est devenu un nazaréen. . Il a essayé de la faire devenir chrétien mais sans succés. Cela a mis Umm Habiba dans une position difficile, puisqu'une femme Musulmane peut seulement être mariée a un homme Musulman. Elle ne pouvait plus vivre avec son mari et dès qu'ils avaient été divorcés, elle ne pouvait pas revenir à son père, qui était toujours occupé en luttant contre les Musulmans. Donc elle est restée avec sa fille en Abyssinie, en menant une vie très simple dans l'isolement, en attendant pour voir qu'Allah décréterait pour elle
.
Un jour, comme Umm Habiba s'est assise dans sa pièce solitaire comme étrangére dans une terre étrange loin de sa maison, une domestique a frappé sur sa porte et lui a dit qu'elle avait été envoyée par le Negus qui avait un message pour elle. Le message était que le Prophète Muhammad sws avait demandé sa main pour le mariage et que si elle a accepté cette proposition alors elle devait appeler un des Musulmans en Abyssinie comme "son wakil", pour que la cérémonie de mariage puisse survenir en Abyssinie bien qu'elle ne soit pas dans le même endroit que le Prophète. Naturellement Umm Habiba était folle de joie et accepté immédiatement. "Allah vous a donné de bonnes nouvelles! Allah a vous donné de bonnes nouvelles!" elle a crié, elle a pleuré, en tirant de quelle petite bijouterie elle les avait donné à la fille souriante. Elle lui a demandé qu'elle répète le message trois fois depuis qu'elle pourrait croire à peine ses oreilles.
Peu après cela, tous les Musulmans qui avaient cherché le refuge en Abyssinie ont été convoqués au palais du Negus pour être témoins de la cérémonie de mariage simple a savoir que Khalid ibn Sa'id était son wakil qui devera agir en son nom-du prophéte-. Quand le mariage a été terminé, le Negus-le roi nazaréen d'Abyssinie – s'est adressé a la réunion avec ces mots :
"Je loue Allah, le Saint et je déclare qu'il n'y a aucun Dieu, sauf Allah et que Muhammad est Son domestique et Son messager et qu'Il a donné les bonnes nouvelles à Issa le fils de Mary.
"Le Messager d'Allah m'a demandé de conclure le contrat de mariage entre lui et Umm Habiba, la fille d'Abu Sufyan. J'ai accepté de faire qu'il a demandé et sur son nom je lui donne un douaire de quatre cents dinars d'or." Le Negus a rendu la quantité à Khalid ibn Sa'id qui s'est levé et a dit :
" Tout l'éloge est dû à Allah. Je le loue et je cherche Son aide et le pardon et je lui tourne dans le repentir. Je porte le témoin que Muhammad est Son domestique et Son Messager qu'Il a envoyé avec le deen de conseil et vérité afin qu'il puisse prédominer sur toutes les autres religions,, cependant beaucoup de ceux qui rejettent l'aversion de cela. "J'ai accepté de faire que le Prophète sws a demandé que j'agis comme le wakil de la part d'Umm Habiba, la fille d'Abu Sufyan. Qu'Allah bénit le messager et sa femme Félicitations à Umm Habiba pour la bonté qu'Allah a décrété pour elle

Khalid a pris le douaire et l'a rendu à Umm Habiba. Ainsi bien qu'elle ne puisse pas voyager à l' Arabie tout de suite, elle a été prévue par le Prophète, sws à partir du moment et qu'ils ont été mariés. Les Musulmans qui avaient été témoins du contrat de mariage étaient presque sur le champ de partir, quand le Negus leur a dit, "Assoyez-vous, car c'est la pratique des Prophètes pour servir de la nourriture aux mariages." Joyeusement chacun s'est assis de nouveau pour manger et célébrer l'occasion heureuse. Umm Habiba pourrait surtout à peine croire sa chance et elle a décrit plus tard comment passionée elle devait partager son bonheur, en disant : "quand j'ai reçu de l'argent comme mon douaire, j'ai envoyé cinquante mithqals d'or à la fille de domestique qui m'avait d'abord apporté les bonnes nouvelles et je lui ai dit, 'je vous ai donné que j'ai faits quand vous m'avez donné les bonnes nouvelles parce qu'en ce temps-là je n'avais pas d'argent du tout.'
"Bientôt après, elle m'est venue et m' a rendu de l'or. Et m'a donné aussi le collier que je lui avais donné, en disant, 'le Negus m'a donné l'ordre de ne pas prendre n'importe quoi de vous et il a commandé aux femmes dans sa maison pour vous présenter des cadeaux de parfum.'
"Le jour suivant, elle m'a apporté l'ambre gris, le safran et huile de bois d'aloès et a dit, 'j'ai une faveur pour demander de vous.'
'"Qu'est-ce que c'est?' J'ai demandé.
'"J'ai accepté l'Islam,' a-t-elle répondu, 'et maintenant j'ai suivi le deen de Muhammad sws Transmettez-lui s'il vous plaît ma salutation de paix a lui et laissez-le savoir que je crois dans Allah et Son Prophète. S'il vous plaît n'oubliez pas.' ".'"
Six années plus tard, en 7 AH, quand les Musulmans émigrant en Abyssinie étaient finalement capables de revenir à Arabie, Umm Habiba est venue à Medina et là le Prophète Muhammad sws qui venait de revenir victorieux de Khaybar, l'a chaleureusement accueillie. Umm Habiba s'entend : "quand j'ai rencontré le Prophète sws je lui ai dit tous au sujet des arrangements du mariage et de mon rapport avec la fille. Je lui ai dit qu'elle était devenue une Musulmane et je lui avait transmis sa salutation de paix. Il a été rempli de la joie aux nouvelles et a dit, 'Wa alayha salam wa rahmatullaahi wa barakaatuh' - 'Et sur elle soit la paix et la clémence d'Allah et de Sa bénédiction.'"
La force du caractère d'Umm Habiba' peut être mesurée par ce qui est arrivé peu de temps avant la conquête de Mecca, quand son père, Abu Sufyan, est venu à Medina après que le Quraish avait cassé le traité de Hudaybiyya, pour essayer et renégocier un règlement neuf avec le Prophète Muhammad et les Musulmans. Il est d'abord allé à la pièce d'Umm Habiba et était sur le point de s'asseoir sur la couverture sur laquelle le Prophète sws a dormi, quand Umm Habiba, qui n'avait pas vu son père depuis plus de six ans, lui a demandé de ne pas s'y asseoir et l'a vite plié et l'a rangé. "Est-ce que je suis trop bon pour le lit, ou cela l'est-ce que lit est trop bon pour moi ?" il a demandé. "comment l'ennemi d'Islam peut-il s'asseoir sur le lit du saint Prophète Saint ?" elle a répondu.
C'était seulement après qu'Abu Sufyan avait embrasser l'Islam, après la conquête de Mecca et était devenu l'ennemi des ennemis d'Islam, qu'Umm Habiba l'a accepté et l'a aimé de nouveau comme son père. Quand elle a reçu les nouvelles que son père et frère Mu'awiya, qui est devenu plus tard le Khalif des Musulmans, étaient devenus des Musulmans après la conquête, elle est tombée dans la prostration à Allah de la gratitude. Umm Habiba a passé quatre ans de sa vie avec le Prophète Muhammad sws et a vécu depuis encore trente-trois ans après qu'il était mort, en mourant à l'âge de soixante-douze ans dans 44 AH, qu'Allah soit satisfait d'elle.
Comme toutes les femmes du Prophète sws Umm Habiba a passé une grande partie de sa vie en se souvenant d'Allah et en le vénérant. Elle a raconté qu'une fois le Prophète sws lui a dit, "une maison sera construite dans le paradis pour quelqu'un qui, dans l'espace d'un jour et d'une nuit, prie douze rak'ats volontaires;" et elle a ajouté, "je n'ai jamais arrêté de le faire depuis que je l'avais entendu du Messager d'Allah sws

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:23

10.SAFIYYA bint Huyayy
Safiyya bint Huyayy, qu'Allah soit satisfait d'elle s'est marié avec le Prophète Muhammad sws en7 AH, quand le Prophète avait soixante ans et elle avait dix-sept ans. Comme en cas de juwayriyya bint Harith, ce mariage s'est produit après une des batailles décisives des Musulmans: la bataille de Khaybar. Après que la bataille de Khaybar dans lequel les Musulmans ont vaincu les Juifs, deux femmes ont été apportées devant le Prophète Muhammad sws par Bilal, mu'adhdhin noir de Medina dont la voix admirablement perçante appelait constamment les Musulmans à la prière directement jusqu'à la mort du prophéte sws . Ils avaient passé par ceux qui avaient été tués dans la bagarre. Une des deux femmes hurlait et criait et se frottait la poussière dans ses cheveux, pendant que l'autre était muet a cause choc.
La silencieuse était Safiyya, la fille de Huyayy ibn Akhtab, le chef du banu Nadir qui avait tout été expulsé de Medina dans 4 AH après le fait de comploter pour tuer le Messager d'Allah en laissant tomber une pierre sur sa tête comme il s'est assis en parlant avec leurs chefs. Le bruyant était le cousin de Safiyya. Safiyya pourrait localiser son lignage directement en arrière à Harun, le frère du Prophète Moses Le Prophète Muhammad sws a demandé à quelqu'un de soigner la femme qui criait et a ensuite enlevé son vetement et l'a placé sur les épaules de Safiyya, dont le mari avait été tué dans la bataille. C'était un geste de pitié, mais à partir de ce moment elle devait être honorée et donnée le grand respect dans la communauté Musulmane. Alors le Prophète (sws) est tourné à Bilal et a dit, "Bilal, la clémence était elle rattachée de votre coeur afin que vous laissez ce deux femmes passant prés de leurs époux qui ont été tués ?" Cela a été considéré une réprimande sévère, pour le Messager d'Allah sws a rarement critiqué le comportement d'entre ceux qui l'ont servi. Anas ibn Malik, a par exemple une fois dit, "j'ai servi le Messager d'Allah sws depuis huit ans. Il m'a jamais une fois grondé pour quelque chose que j'avais fait ou pour quelque chose que je n'avais pas fait."
Comme Umm Habiba, Safiyya était la fille d'un grand chef. La seule personne qui pourrait la sauver de sa situation après avoir apprécié une si haute position était le Prophète. Bien que son père ait projeté d'assassiner Muhammad sws après la bataille d'Uhud et ait conspiré avec le Banu Qurayza pour exterminer tous les Musulmans pendant la bataille d'Al-Khandaq, c'était une des caractéristique du Prophète Muhammad sws qu'il n'a pas porté de rancunes. Pour ceux qui lui ont fait mal, il a senti plutôt la pitié que la colère ,et pour ceux qui ne lui avaient pas fait mal, , il avait même la plus grande compassion Le Prophète Muhammad sws a invité Safiyya à embrasser l'Islam, elle a fait et l'ayant donnée, sa liberté, il s'est alors marié avec elle. Certaines personnes peuvent s'être demandées comment s'est-il fait que Safiyya puisse accepter l'Islam et se marier avec le Prophète quand son père avait été son ennemi amer et quand les batailles ensanglantées étaient survenues entre les Juifs et les Musulmans. La réponse peut être trouvée dans ce qu'elle a raconté de sa vie tôt comme la fille du chef du banu Nadir.
Elle a dit,: "j'étais la préférée de mon père et aussi la préférée de mon oncle Yasir. Ils ne pouvaient jamais me voir avec un de leurs enfants sans me recueillir. Quand le Messager d'Allah sws est venu à Medina, mon père et mon oncle sont allés le voir. C'était très tôt le matin :entre aube et lever du soleil. Ils ne sont pas revenus jusqu'à ce que le soleil couchât.. Ils sont revenus épuisés et déprimés, en marchant avec des pas lents, lourds. Je leur ai souri comme je faisais toujours, mais aucun d'entre eux n'a pris aucune remarque de moi parce qu'ils étaient si misérables. Je me dirige vers Abu Yasir qui a demandé a mon père, 'est-ce que c'Est lui? ' 'Oui, c'est lui.' 'est-ce que vous pouvez le reconnaître? Est-ce que vous pouvez le vérifier? ' 'Oui, je peux le reconnaître trop bien.' 'Qu'est-ce que vous sentez vers lui? '' 'L'inimitié, l'inimitié aussi longtemps que je vis.'
La signification de cette conversation est évidente qu'il a été bien mentionné dans le Torah qui était aux mains des Juifs d'arabie, il a été écrit qu'un Prophète viendrait qui mènerait ceux-là qui l'ont suivi à victoire.. Effectivement avant que le Prophète Muhammad sws est venu à Medina, les Juifs ont eu l'habitude de menacer les adorateurs d'idoles d'Yathrib –avec qui ils avaient des luttes tribales-, comme on l'a alors appelé, que quand le prochain Prophète viendra ils vont exterminer ces kurrachis, de même que les Juifs avaient exterminé d'autres tribus qui ont refusé d'adorer Dieu dans le passé. Comme en tout cas,le Prophète Issa ( que la paix soit sur lui)qui avait été clairement décrit dans le Torah - mais rejeté par beaucoup de Juifs quand il est vraiment venu - le prochgain et dernier Prophète a été exactement décrit dans le Torah, qui a aussi des signes par lesquels les Juifs pourraient facilement le reconnaître. Ainsi Ka'b Al-Ahbar, un des Juifs de ce temps qui a embrassé l'Islam, raconte que ce Prophète est décrit dans le Torah comme suit:
:
'Mon serviteur, Ahmad, l'élu, né dans Mecca, qui émigrera à Medina (ou il a dit Tayyiba - un autre nom donné à Yathrib); sa communauté sera ceux qui louent Allah dans chaque état.'-notez bien que cette phrase et des 10 d'autres que vous trouverez dans sources islamiques ne se trouvent pas en AT de nos jours ce qui preuve que ces juifs et chrétiens de notre temps n'ont rien a voire avec les gens de livre vivant en arabie , ce ne sont que des gens du bible : gens de Paul et de paganisme judaïque-
Et 'Amr ibn Al-'As a dit qu'il a été dit aussi dans le Torah :
'O Prophète, Nous vous t'avons envoyé comme un témoin, un annonceur de bonnes nouvelles et un avertisseur et un refuge pour l'illettré. Vous êtes Mon serviteur et Mon messager. Je vous ai appelés celui de qui les gens dépendent, celui qui n'est ni grossier, ni vulgaire et que ni ne crie dans les marchés, ni rembourse le mal avec le mal, mais pardonne plutôt et le pardon Allah ne le reprendra pas à Lui jusqu'à ce que la communauté tordue ait été tirée au clair par lui et ils disent, "Il n'y a aucun Dieu, mais Allah." Par lui, les yeux aveugles, les oreilles sourdes et les coeurs couverts seront ouverts.'-meme observation que le précédente-
C'était grâce à ces descriptions dans le Torah, que le rabbin le plus savant des Juifs, 'Abdullah ibn Salam, avait embrasser l'Islam en voyant Muhammad sws et c'était à cause de ces descriptions que Huyayy ibn Akhtab était aussi capable de le reconnaître. Pourtant Huyayy, comme la plupart des autres Juifs, a été profondément déçu que le dernier sws était un descendant d'Isma'il et pas d'Issac, , depuis que les Juifs de ce temps ont réclamé la descente exclusive d'issac par les douze fils de son fils Ya'qub ,de qui les douze tribus de l'Israël étaient nées. Pas seulement Huyayy s'offens au fait que le dernier Prophète avait apparu parmi les Arabes, mais aussi il n'a pas voulu perdre sa position de pouvoir et de direction sur ses gens.

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:23

C'était pour ces raisons que Huyayy a secrètement décidé de s'opposer et lutter contre le Prophète Muhammad sws pendant qu'en public lui et les autres chefs des Juifs ont conclu des traités de paix avec les Musulmans, et les Juifs l'ont cassé aussitôt que cela a semblé un temps favorable pour faire ainsi. Bien que Safiyya soit la fille d'Huyayy, elle avait un coeur pur et voulait toujours adorer son Créateur et Seigneur, Celui qui avait envoyé à Moses, à avec qui elle a été en rapport, et Issa et finalement Muhammad,. Ainsi aussitôt que l'opportunité est survenue, pas seulement pour suivre le dernier Prophète, mais aussi être mariée à lui,. Bien que Safiyya eût dans Muhammad sws un mari le plus gentil et prévenant, elle n'était pas toujours favorablement acceptée par certaines de ses autres femmes, surtout quand elle avait d'abord rejoint la maison du Prophète. Il est raconté par Anas que dans une occasion, le Prophète (sws) a trouvé Safiyya pleurant. Quand il lui a demandé quelle la question était, elle a répondu qu'elle a entendu dire que Hafsa l'avait de façon désobligeante décrite comme 'la fille d'un Juif'.
Le Prophète sws a répondu en disant, "Vous êtes certainement la fille d'un Prophète (Harun) et certainement votre oncle était un Prophète (Moses) et vous êtes certainement la femme d'un Prophète (Muhammad), ainsi qu'est-ce qui y est là pour être méprisant vers vous ?" Alors il a dit à Hafsa, "O Hafsa, craignez Allah!"

Dès que le Prophète a été accompagné sur un voyage par Safiyya et Zaynab bint Jahsh quand le chameau de Safiyya' est allé estropié. Zaynab avait un chameau supplémentaire et le Prophète lui a demandé si elle le donnerait à Safiyya. Zaynab a répliqué, "Dois je donner à cette Juive!" Le Prophète s'est détourné d'elle dans la colère et n'aurait pas rien à faire avec elle depuis deux ou trois mois pour ne pas montrer sa désapprobation de qu'elle avait dit. Il y a environ trois ans plus tard, quand Muhammad (sws) était dans sa dernière maladie, Safiyya l'a cherché profondément et sincèrement. "O Messager d'Allah," a-t-elle dit, " je souhaite que ce je souffrais au lieu de vous." Certaines des femmes ont cligné de l'oeil l'un à l'autre ce qui a mis le Prophète en colère et il s'est exclamé, "Par Allah, elle a parlé la vérité!"
Elle a encore subi des difficultés après la mort du Prophète (sws) une fois une servante qu'elle a est allé chez Amir al Muminin Umar et a dit, "Amir al Muminin! Safiyya aime le Sabbat et maintient des liens avec les Juifs!" Umar en a demandé à Safiyya et elle a dit, "je n'ai pas aimé le Sabbat depuis que Allah l'a remplacé avec vendredi pour moi et je maintiens seulement des liens avec ces Juifs à qui je suis rattaché par la parenté." Elle a demandé à servante ce qui l'avait possédée à porter de telle mensonge à Umar et la fille a répondu, "Shaytan!" Safiyya a dit, "Allez, vous êtes libre-je ne sais pas si ce récit est authentique ou faible-."
Safiyya était avec le Prophète depuis presque quatre ans, Elle était seulement vingt et un quand le Prophète sws est mort et a vécu comme une veuve depuis les trente-neuf ans prochains, mourant dans 50 AH, à l'âge de soixante ans qu'Allah soit satisfait d'elle
nbبين قتل زوج صفية و أوريا الحثي
http://www.ebnmaryam.com/vb/showthread.php?t=10347&highlight=%D5%DD%ED%C9

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:24

11.MAYMUNA bint al-Harith

Maymuna bint Al-Harith,qu'Allah soit satisfait d'elle , s'est marié avec le Prophète Muhammad sws en 7 AH, quand le Prophète avait soixante ans et elle avait trente-six ans. La soeur de Maymuna, Umm al-Fadl Lubaba,, était la mère d'Abdullah ibn Abbas, le fils d'un des oncles du Prophète et de celui le plus sage de ses Compagnons.. Une fois Abu Lahab, l'ennemi d'Allah et du Messager d'Allah, est entré dans la maison de son frère, Al-Abbas et a procédé attaquer le domestique d'alAbbas, Abu Rafi, parce qu'il a embrassé l'Islam. Abu Lahab l'a frappé à la terre et s'est agenouillé sur lui, en continuant à le battre. Umm al Fadl a saisi un poteau qui était là et l'a fait craquer à travers la tête d'Abu Lahab, en disant, "le persécuterez-vous parce que son maître est absent ?" Il a été traité avec la honte et est mort il y a une semaine plus tard.

Zaynab bint Khuzayma, Umm al Muminin, était aussi sa demi-soeur. ses d'autres soeurs ont inclus Asma bint Umays, la femme de Ja'far ibn Abi Talib, qui s'est mariée plus tard avec Abu Bakr et Salma bint Umays, la femme de Hamza, le "Lion d'Allah". Ses soeurs complètes étaient Lubaba, Asma et Izza. Maymuna était ainsi un du 'Ahlul-Bayt', 'les gens de la Maison', pas seulement en vertu d'être une femme du Prophète, sws mais aussi parce qu'elle lui a en rapport avec lui. Zayd bin Arqam a raconté que le Messager que le Messager d'Allah sws a dit, " je vous implore par Allah! Les Gens de ma Maison! " trois fois . On a demandé Zayd qui étaient les Gens de la Maison et il a dit, "la famille d'Ali ibn Abi Talib, la famille de Jafar ibn Abi Talib, la famille Aqil ibn Abi Talib et la famille d'Al Abbas ibn Abdal Muttalib."
Maymuna ou Barra comme on l'a alors appelée, s'est aspiré se marier avec le Prophète. Elle est allée chez sa soeur, Umm al Fadl pour lui parler de cela ,et elle à son tour, a parlé à son mari, Al-Abbas. Al-Abbas est immédiatement allé chez le Messager sws avec l'offre de Maymuna de se marier à lui et sa proposition a été acceptée. Quand les bonnes nouvelles l'avaient atteinte, elle était sur un chameau et elle est immédiatement descendue du chameau et a dit, "le chameau et ce qui y est est pour le Messager d'Allah sws." Ils ont été mariés dans le mois de Shawwal en 7 AH juste après que l'on a autorisé aux Musulmans de Medina à visiter Mecca conformément au traité de Hudaybiyya et d'exécuter umra. Allah Omnipotent en a révéle l'ayat suivante :
ô Prophète ! Nous t'avons rendue licites ... ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle .. (Quran 33:50)
Le Prophète lui a donné le nom, Maymuna, qui signifie "bénite" et Maymuna a vécu avec le Prophètepour juste trois ans, jusqu'à sa mort. Elle était évidemment de très bonne nature-comportement- et s'est bien entendue avec tout le monde et est montée bien avec chacun et aucune dispute ou désaccord avec n'importe laquelle des autres femmes du Prophète n'ont été racontés d'elle. 'A'isha a dit d'elle, "Parmi nous, elle a été la plus craignant d'Allah et a fait le plus pour maintenir des liens de parenté." C'était dans sa pièce que le Prophète a d'abord commencé à sentir les effets de ce qui est devenu sa maladie finale et a demandé la permission de ses femmes de rester dans la pièce d'A'isha pendant que cela a duré.
Après la mort du Prophète,sws Maymuna a continué à vivre dans Medina depuis encore quarante ans, en mourant à l'âge de quatre-vingts ans, en 51 AH, , étant les dernières des femmes du Prophète pour mourir. Elle a demandé d'être enterrée où s'était marié avec le Prophète à Saraf et sa demande a été réalisée. Il est raconté qu'à l'enterrement de Maymuna, Ibn Abbas a dit "c'est la femme du Messager d'Allah, sws donc quand vous soulevez sa civière, ne la secouez pas ou la déranger, mais soyez doux." Il est aussi raconté par Ibn Abbas qu'il est une fois resté la nuit comme un invité de Maymuna, qui était sa tante et le Prophète, sws Ils ont dormi. Après qu'ils avaient tous dormi pour un moment, le Prophète s'est levé au milieu de la nuit pour prier la prière tahajjud et Ibn Abbas l'a rejoint.
tous les deux ont fait wudu et il a prié onze rakats avec le sws Alors tous les deux sont retournés pour dormir de nouveau jusqu'à l'aube. Bilal a appelé l'adhan et le Prophète a fait encore deux rakats courts, avant d'entrer dans la mosquée pour mener la Prière d'Aube.
Ibn Abbas a dit qu'un des dua'ahs que le Prophète fait pendant cette nuit était : "O Allah,donne moi la lumière dans mon coeur, la lumière dans ma langue, la lumière à mon audition, la lumière sur ma vue, la lumière derrière moi, la lumière devant moi, fait que la lumière allume sur ma droite sur ma gauche ,au-dessus de moi et au-dessous de moi; placez la lumière dans mon tendon, dans ma chair, dans mon sang, dans mes cheveux et dans ma peau; placez la lumière dans mon âme rend lumière abondant pour moi; faites-moi allumer et m'accorder la lumière."
Il est consenti communément que c'était après que le Prophète se fût marié Maymuna,
Après cela, le Prophète sws ne s'est pas marié de nouveau avec une femme libre Quand pourtant, le souverain nazaréen ou Muqawqus, de l'Egypte, lui a envoyé deux malakat aymanes-ce que droits possèdent- ou 2filles chrétiennes traitées comme esclaves par le tyran et esclavagiste nazaréen Muqawqus - qui étaient des soeurs comme un cadeau (en réponse à la lettre du Prophète l'invitant à embrasser l'Islam), avec une vêtement parfaite et quelques objets en relation avec médicine ,le Prophète, a accepté une des filles, Maria, dans sa maison; il a donné à sa soeur Sereine, à un homme qu'il a voulu honorer, à savoir Hassan ibn Thabit; il a accepté le vêtement et il a rendu les objets ayant relations avec médicine avec le messager a dit "Mon Sunna est ma médecine!" Ce s'est produit en 7 AH,

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Mar 2 Oct - 18:24

12.MARIA Al-Qibtiyya
On dit que Maria Al-Qibtiyya qu'Allah soit satisfait d'elle s'était marié avec le Prophète sws et certainement tout le monde lui a donné le même titre de respect que les femmes du Prophète, 'Umm al Muminin' 'la Mère des Croyants. Maria est née dans l'Egypte d'un père copte et d'une mère grecque et a été au palais de Muqawqis quand elle était toujours très jeune. Elle est arrivée a Medina pour rejoindre la maison du Prophète juste après que le Prophète est revenu du traité avec Quraish qui a été contracté à Al-Hudaybiyya. Maria a donné naissance à un fils en bonne santé en 9 AH, la même année que sa fille Zaynab est morte et le Prophète a appelé son nouveau fils Ibrahim, l'ancêtre des arabes, le Prophète de qui la plupart de prophètes hanafites –Musulmans- sont venus après lui et ont été descendus. Malheureusement, quand il avait seulement dix-huit mois, Ibrahim est devenu sérieusement malade et mort. Bien qu'il sache que son petit fils irait au paradis,le Prophète sws ne pouvait pas s'empêcher de répandre quelques larmes. Quand certains de ses Compagnons lui ont demandé pourquoi il pleurait, il a répondu, "c'est une partie de moi -ou mon âme-."
Comme le corps d'Ibrahim était enterré, le soleil a été éclipsé et c'est devenu sombre et lugubre. Certaines personnes ont cru que c'a été asocié avec la mort d'Ibrahim, mais le Prophète l'a bientôt clarifié. "Le soleil et la lune sont deux des signes d'Allah," a-t-il dit, "ils ne sont pas éclipsés à cause de la naissance de quiconque ou de sa mort. Quand vous voyez ces signes, dépêchez –vous de vous souvenir d'Allah dans la prière." Bien que le kafirun ait eu l'habitude de se moquer du Prophète Muhammad parce qu'il n'avait aucun fils et dire qu'il a été abtar 'coupé', Allah a précisé dans surah suivante que la place du Prophète Muhammad était loin au-dessus que de tout autre homme;
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Nous t'avons certes, accordé l'Abondance.
2. Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie.
3. Celui qui te hait sera certes, sans postérité
.. (Quran 108:1-3)
40. Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes, mais le messager d'Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient. (Quran 33:40)
Maria a été honorée et a respecté par le Prophète et sa famille et les Compagnons. Elle a passé trois ans de sa vie avec le Prophète, jusqu'à sa mort et est morte il y a cinq ans plus tard en 16 AH, Pour les dernières cinq années de sa vie, elle est restée une recluse et n'est jamais sortie exceptez pour visiter la tombe du Prophète ou la tombe de son fils. Après sa mort, Umar ibn al Khattab a mené la prière sur elle et elle a été enterrée dans al Baqi.


Si certains érudits voir la plupart disent que marya la copte n'était que concubine meme s'elle jouisse de meme statut que épouses mais :

1*/
Une brève recherche aux ressources non-Islamiques confirmera que maryem a été une épouse et non concubine - par exemple, le projet de famille
http://users.legacyfamilytree.com/NorthernEurope/f110.htm

les deux liste Mariyah (RA) en tant qu'une des épouses du prophète sws

2*/
Ibn Kathir wrote:
Maria al-Qibtiyya (may Allah be pleased with her) is said to have married the Prophet (peace and blessings of Allah be upon him) and certainly everyone gave her the same title of respect as the Prophet's wives, 'Umm al Muminin' 'Mother of the Believers'. Maria was born in upper Egypt of a Coptic father and Greek mother and moved to the court of the Muqawqis when she was still very young. She arrived in Medina to join the Prophet's household just after the Prophet returned from the treaty with Quraish which was contracted at al-Hudaybiyya.

Ibn khatir

Maria al-Qibtiyya qu'Allah soit satisfait d'elle s'est mariée au prophéte muhamud sws et certainement chacun lui a donnéle même titre du respect que les épouses du prophètes, Umm Al Muminin ''mère ' des croyants." Maria est née en Egypte d'un père copte et d'une mère grecque et s'est déplacée à la cour du Muqawqis quand elle était toujours très jeune. Elle est arrivée dans Medina pour joindre la:maison du prophète juste aprés que le prophète soit retourné du traité avec Quraish qui a été contracté à Al-Hudaybiyya.

erifiez ceci en :
http://www.islamic-paths.org/Home/English/Muhammad/Book/Wives/Chapter_12.htm

3*/
supposons que mohamud sws avait variment cette concubine marya alors est ce vous etes antisémites ?? :CAR ABRAHAM ET DAVID et jacob et solomon ....qui sont des semites -n'est ce pas ?- avaient de 4 a des 100 de concubines!!!!!

4*-/

4/3
Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins, ...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou ce que votre droit a acquis -malakt yamine -. Cela afin de ne pas faire d'injustice

4/25
Et quiconque parmi vous n'a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de ce que vos droits ont acquis croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l'autorisation de leurs maîtres (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d'entre vous qui craint la débauche; mais ce serait mieux pour vous d'être endurant. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux


On voit bien que le tereme "épouser" a été utilize pour les malakt aymans doirts acquis qui peuvent etre soit des captives ou des esclaves (imaa) Et est celui qui enseigné :

Volume 3, Book 46, Number 720:

D'après Abu moussa : Le messager d'Allah a dit, "celui qui a une femme esclave et l'instruit et traite bien puis la libére et l'épousa, obtiendra une double récompense."

http://www.witness-pioneer.org/vil/hadeeth/bukhari/046.htm

et
Chapter 14 :EXCELLENCE OF EXMANCIPATING A SLAVE-GIRL AND THEN MARRYING HER
Livre 8, Numéro 3325

: Anas (Allah soit satisfait sur lui) : que le messager d'Allah (sws) a dit ( a dahya)Prenez n'importe quelle autre femme parmis les prisonniéres .et libére la puis mariez avec elle .Thabit ben Abu Hamza, quel de douaire ( mahr)deverais –je lui donnér , (mohamud sws a dit : son douaire ( mahr) est son ame libére la et prend la pour ta femme ………….

http://www.witness-pioneer.org/vil/hadeeth/muslim/008_smt.html#009_b8

[color=red]Ne mettera pas en pratique ces propres enseignements
??

5*/
SI marya a été donné comme cadeau ou esclave a muhamud sws certes muhamud sws le grand libérateur l'a libéré –meme ibn khatir a raconté dans son livre d'histoire qu'elle s'etait convertit a l'islam dans sa route a mecca – et bien quelle sera son dot –sans lequel le marriage est invalide-:

Boukhari
Volume 5, Book 59, Number 513:
Narrated 'Abdul 'Aziz bin Suhaib:
Anas bin Malik said, "The Prophet took Safiya as a captive. He manumitted her and married her." Thabit asked Anas, "What did he give her as Mahr (i.e. marriage gift)?" Anas replied. "Her Mahr was herself, for he manumitted her." http://www.usc.edu/dept/MSA/fundamentals/hadithsunnah/bukhari/059.sbt.html
traduction
anas ben malik a dit , "le prophète sws a pris Safiya en tant que captive. Il l’a libéré l'et l'a épousée."Thabit a demandé Anas, "ce qui il l'a donnée comme Mahr (i.e. cadeau de mariage) ?"Anas répondu. "son Mahr était elle-même, elle l’a libéré
aussi

Volume 5, Book 59, Number 512:
Narrated Anas:
The Prophet offered the Fajr Prayer near Khaibar when it was still dark and then said, "Allahu-Akbar! Khaibar is destroyed, for whenever we approach a (hostile) nation (to fight), then evil will be the morning for those who have been warned." Then the inhabitants of Khaibar came out running on the roads. The Prophet had their warriors killed, their offspring and woman taken as captives. Safiya was amongst the captives, She first came in the share of Dahya Alkali but later on she belonged to the Prophet . The Prophet made her manumission as her 'Mahr'. http://www.usc.edu/dept/MSA/fundamentals/hadithsunnah/bukhari/059.sbt.html
sounan abi daouad ( al ayman et nodour)

3284
*d’apres atta ben yassir a dit : mouaoui ben al hakam salami a dit O prophete j’ai un jarya ( droit acquis ou esclave) et je l’ai giflé ; et a été dur pour le prophéte et il lui a dit amenez la moi : puis le prophéte a dit au jarya ou est ALLAH et elle a répondu au ciel et lui a dit encore et qui suis-je il a repondu vous etes le messager d’allah alors mohamud sws a dit libére la elle est croyante
http://www.al-eman.com/hadeeth/viewchp.asp?BID=7&CID=48#s2
Ce hadith malheruesement vous ne le trouver pas en angalis en n*3276 avant 3276 qui dit :
http://www.usc.edu/dept/MSA/fundamentals/hadithsunnah/abudawud/021.sat.html

« La mère de Sharid a laissé un testament ou lui a conseillé pour liberer une rakabba ( esclave) croyante en son nom. Ainsi il est venu au prophète sws et a dit : messager d'Allah, ma mère a conseillé a ce que je devrais liberer une rakaba ( cou =esclave)croyante pour elle, et j'ai un Nubian une jarya ( esclave noir ) . Il a mentionné une tradition au sujet de l'essai de la fille ( c'est-à-dire meme cas que le 3276 : liberation )
Donc une droit acquis ( esclave ) devera etre liberer sans discussion et sur place si elle etait croyante et si vous voulez la prendre pour epouse son mahr est sa liberation


De ce qui est sus –visé et en ajoutant ce lien :
http://sabreislam.zikforum.com/Royaume-de-coran-f3/MOHAMUD-SWS-etait-il-un-esclavagiste-t26.htm

Il s'avére que muhamud sws s'etait marié avec marya comme épouse et non comme concubine –d’où son grand titre mére de croyants -et son dot ou douaire a été sa liberation sur le champ par les mains du grand libératuer muhamud sws ..pour cette raison que hafssa a protesté lorsqu'il a vu muhamud sws avec maria la copte chez sa maison , car ce jour la n'a pas été sa journéé –que mohamud distribue avec ses femmes – et non plus sa propre maison –car cahque épouse avait sa propre maison -et non comme avaient cru les haineux ennemis d'ALLAH car si a etait le cas il yaura lapidation selon la loi divine

notez bien : que gabirle a toujour rencontré muhamud sws en l'appelant pére d'ibrahim

http://www.ebnmaryam.com/vb/showthread.php?t=10135&highlight=%E3%C7%D1%ED%C9

http://www.ebnmaryam.com/vb/showthread.php?t=13328&highlight=%E3%C7%D1%ED%C9

http://www.ebnmaryam.com/vb/showthread.php?t=1341&highlight=%E3%C7%D1%ED%C9

http://www.ebnmaryam.com/vb/showthread.php?t=8478&highlight=%E3%C7%D1%ED%C9

http://www.ebnmaryam.com/vb/showthread.php?t=8423&highlight=%E3%C7%D1%ED%C9

http://www.ebnmaryam.com/vb/showthread.php?t=7385&highlight=%E3%C7%D1%ED%C9

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws   Aujourd'hui à 13:22

Revenir en haut Aller en bas
 
les femmes idéales: femmes du prophéte muhamud sws
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ah mes femmes, ah mes femmes, elles me rendent marteau .
» Blagues anti-femmes :D
» Les femmes selon Vichy
» Femmes SS au camp de Belsen.
» les femmes sont les plus malines!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Islam :: comprendre l'islam-
Sauter vers: