Royaume d'Islam

réponses aux detracteurs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 code morale islamique:prisionniers de guerres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: code morale islamique:prisionniers de guerres   Mar 9 Oct - 17:19

Traitez-les Avec gentillesse*
Prisonniers de guerre


Non, ce n'est pas une déclaration dans les Conventions de Genève qui résument les droits de PdG. C'est l'instruction du Prophète Muhammad à ses Compagnons il y a plus de 1400 ans.L'Islam a déposé des règles pour la guerre, en exposant en détail quand les Musulmans devraient lutter, contre qu'ils devraient lutter et comment ils devraient lutter.
Dans le temps du Prophète Muhammad, les Musulmans ont mis en place une norme sans précédent pour l'éthique de s'occuper des ennemis capturés Ils ont traité des prisonniers de guerre dans une manière qui qui doit encore être imitée dans l'histoire.l'Islam a mis la règle fondamentale que le captif est protégé par sa captivité et et le blessé par sa blessure.
L'Islam donne l'ordre aux Musulmans de libérer des captifs qui ne peuvent pas offrir la rançon (dans la forme d'argent ou d'un nombre équivalent de captifs Musulmans) ou rançonner des prisonniers de guerre.[1]
Les prisonniers de guerre ne seront pas humiliés ou seront dégradés en aucune façon. Ils ont le droit à leur dignité humaine et le droit d'être protégé d'abus sexuel, émotionnel et physique. Le soins médicaux suffisants devraient être fournis pour prisonniers qui en ont besoin . Les aliments nécessaires et les vêtements devraient aussi être fournis, aussi bien que l'équipement hygiénique. Le Prophète a aussi instruit à ses Compagnons d'abriter leurs prisonniers du soleil d'été et leur fournir de l'eau pour boire.

Les captifs sont invités pour apprendre au sujet d'Islam, mais ils ne sont sous aucune pression quoi quil soit pour se convertir. [Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement.] (Al Baqarah 2:256) signifie que la sincérité est une exigence essentielle de sa foi, ainsi, donc, personne ne peut être forcé pour devenir un Musulman quelqu'un ne devrait se converter non plus pour chercher un avantage de ce monde.
Le Qur'an décrit le vertueux:
[8. et offrent la nourriture, malgré son amour, au pauvre, à l'orphelin et au prisonnier,
9. (disant) : "C'est pour le visage d'Allah que nous vous nourrissons : nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude
..] (Al Insan 76:8-9)
En s'entendant comment les Compagnons se sont conformés sévèrement aux instructions du Prophète en traitement de PdG, un des prisonniers de la Bataille de Badr[2], Huzayr ibn Humayr, a dit : “J'étais avec une des familles Ansari, après avoir été pris comme captif. Chaque fois qu'ils ont déjeuné ou le dîner, ils ont eu l'habitude de me donner la préférence en me fournissant le pain pendant qu'ils mangeraient seulement des dates, conformément à l'ordre du Prophète de bien traiter les prisonniers.”
Un autre, Thamama ibn Athal, a été pris prisonnier et a été apporté au Prophète qui a dit “Soyez bon avec lui dans sa captivité.” Quand le Prophète est allé à la maison, il a demandé que toute nourriture dans sa maison soit rassemblée et envoyé à Thamama.
Chaque être humain a la valeur inhérente et la distinction comme la création de Dieu.
Plus tard, le Prophète s'est approché de lui respectueusement et s'est renseigné si Thamama pourrait se rançonner: “qu'est-ce qui vous avez, Thamama?” Il a répondu, “Réellement j'ai beaucoup .Si vous me tuez, vous tuez un homme dont le sang sera vengé sûrement. Si vous êtes généreux, alors vous êtes généreux à un homme qui sait comment être reconnaissant. Si vous êtes après l'argent, alors demandez le -moi quel que soit montant que vous aimez.”
Le Prophète l'a laissé et le deuxième jour quand il s'est approché de lui, Thamama a dit la même chose. Le troisième jour, le Prophète a dit, “Laissez Thamama aller.”
Ils l'ont délié et l'ont laissé aller. Il est allé sur son chemin, rapidement a pris un bain et est revenu, en déclarant, “je porte le témoin qu'il n'y a aucun Dieu sauf Allah et je porte le témoin que vous êtes le Messager d'Allah. O Muhammad! Je jure à Allah qu'il n'y avait aucun homme sur le visage du Monde que je détestais plus que vous. Maintenant vous êtes devenus à moi le plus cher d'hommes. Et je jure par Allah qu'il n'y avait sur terre aucune religion plus haïssable à moi que votre religion, mais maintenant c'est la plus bien-aimée à moi de toutes les religions. Il n'y avait sur terre aucun pays plus méprisé pour moi que votre pays, cependant maintenant je l'aime plus que tout autre pays dans le monde.” [3]
L'éthique islamique de traiter des prisonniers de guerre fait partie du système entier d'éthiques islamiques qui placent l'importance extrême sur la conservation de dignité humaine et de droits. Ce principe s'étend des droits de l'enfant pas encore né ,aux droits de femmes, les personnes âgées, non-Musulmans qui habitent dans un pays musulman, aux ennemis agressifs capturés comme prisonniers de guerre. Chaque être humain a de la valeur inhérente et distinction comme la création de Dieu.

[1] Pour plus sur le thème, voir le livre de Muhammad d'Abu Zahrah, le Concept de guerre dans l'Islam.
[2] La première bataille contre laquelle les Musulmans ont lutté contre leurs ennemis qui les avaient persécutés, les avaint force a nquitté Makkah et avaient volé leur argent et propriétés,.
[3] raporté par Al-Bukhari et Musulum

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
ismael-y
Admin


Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: code morale islamique:prisionniers de guerres   Mar 9 Oct - 17:21

Cheikh Muhammad Saleh Al-Munajjid, un savant du Musulman séoudite

"l'Islam fait la grande attention à la question de prisons et les circonstances de prisonniers. C'est rare de trouver n'importe quoi semblable à cela dans n'importe quel endroit ou temps. Les juristes ont discuté dans leurs livres les décisions se rapportant aux prisonniers, leurs circonstances et comment on devrait les traiter. Cette inquiétude provient de l'inquiétude islamique pour la protection d'homme et respecte pour son humanité.

Pour rendre la question plus facile en comprehension et rendre les décisions plus claires, les savants ont divisé le sujet en deux parties: les décisions se rapportant à la santé personnelle de prisonniers et des décisions se rapportant aux soins médicaux dans l'endroit qui est utilisé comme une prison.
Les décisions se rapportant à la santé personnelle de prisonniers

1.Les juristes ont discuté la questiond'emprisonner une personne qui est malade dans en premier place .. Est-ce que les autorités ont le droit d'emprisonner une personne malade? La réponse est que c'est un problème d'ijtihad (raisonnement juridique), et la décision finale appartient au juge qui doit évaluer la raison pourquoi cette personne doit être emprisonnée, le sérieux de sa maladie, et la possibilité de lui amener les soins en prison. Si le soins médicaux sont suffisants et disponibles pour cette personne malade en prison, et il ne souffre pas une maladie sérieuse qui pourrait le tuer s'il est détenu, c'est admissible à l'emprisonner. Si de tel soin n'est pas disponible le juge peut peut le livrer à quelqu'un qui peut le traiter et le garder, sans le libérer complètement, jusqu'à ce qu'il soit possible de l'emprisonner de nouveau.
2.Si un prisonnier devient malade pendant qu'en prison et c'est possible de le traiter là, alors il doit être traité sans le faire sortir. Les docteurs et domestiques ne devraient pas être empêchés d'entrer pour le voir, le traiter et le servir. Si le manque de traitement cause sa mort, les charges criminelles doivent être posées contre ceux qui étaient la cause de cela et ils doivent être punis. Le Prophète (sws) est passé à côté d'un prisonnier qui était dans les chaînes, et il a crié, “O Muhammad, O Muhammad!” Il est venu à lui et a dit, “ce qui est le problème?” Il a dit, “j'ai faim, nourrissez-moi. J'ai soif, donnez-moi de l'eau.” Le Prophète (sws) lui) a commandé que ses besoins devraient être satisfaits. (rapporté par Muslim). Et sans doute le traitement médical consiste en ce que la personne malade a besoin.
Mais s'il n'est pas possible de le traiter à l'intérieur de la prison, il doit être emmené à un endroit où il est possible de le traiter, sous la surveillance de la prison ou quiconque est délégué à la tâche de surveillance et de garde

En ce qui concerne ces décisions, les juristes ne font pas la différence entre la maladie physique et la maladie psychologique (la vraie maladie psychologique, , ) D'où les juristes avaient déclaré que ce n'est pas admissible à fermer à clé la porte sur le prisoner—ou pour le mettre dans une pièce sombre, ou lui faire du mal en aucune façon ou faire n'importe quoi ce qui le rendra terrifié.. Ses parents ne devraient pas être empêchés de lui rendre visite, parce que cela aura un effet sur sa santé et psychologie.

3.Il est prescrit aux autorités ou leur représentant pour installer une aile médicale spéciale dans la prison pour s'occuper des besoins de santé des prisonniers.. Cela les épargnera le besoin de les emmener dehors aux hôpitaux publics et les exposer à l' insulte possible et humiliation.

4.Les prisonniers devraient être autorisés a voir leurs époux et avoir des relations intimes avec eux, s'il y a une place convenable pour cela dans la prison, comme une protection pour eux et leurs époux.

5.Les juristes ont déclaré que c'est obligatoire de permettre aux prisonniers de faire l'ablution et se purifier ,qui est sans doute une précaution protectrice importante contre l'affection.


Les décisions se rapportant aux soins médicaux dans la prison

L'endroit qui est utilisée comme une prison devrait être spacieux, propre, bien aéré, a allumé par lumière du soleil naturelle, et meublé avec les installations nécessaires telles que toilettes, etc.,
Ce n'est pas admissible à rassembler un tel grand nombre de prisonniers dans une place qu'ils ne seront pas capables de faire l'ablution et prier.

Les prohibitions dans le fait de discipliner ou s'occupant des prisonniers


1.Mutiler. Il n'est pas autorisé à punir un prisonnier en coupant n'importe quelle partie de son corps ou en cassant n'importe lequel de ses os.. Le Prophète (sws) a défendu mutilation de prisonniers de guerre et a dit, “ne mutilez pas.” (Raconté par Musulum).

2.Frapper le visage, ect. Cela est interdit à cause de l'humiliation impliquée. De la même façon, il n'est pas autorisé à mettre des chaînes sur les cous de prisonniers ou les poser sur la terre pour les fouetter, même si c'est le hadd (la punition Islamique) prescrit pour eux, parce que cela implique l'humiliation et fait du mal à leur santé et corps.
3.Punition par feu, strangulation ou tenue la tête d'un prisonnier sous eau. L'exception est dans cas de qisaas (revanche) et et où la punition doit correspondre au crime pâr exemple, si une personne a commis l'agression contre un autre en le brûlant, c'est admissible à exiger le châtiment contre lui de la même manière.

4.Prisonniers affamés ou les exposer au froid ou leur nourrir des choses malfaisantes, ou les empêcher de porter des vêtements. Si un prisonnier meurt à cause de telles choses, son geôlier peut être exécuté dans qisaas du châtiment ou peut être exigé pour payer diyah (prixt du sang).

5.Enlevant Vêtementde prisonniers '. Cela est interdit parce qu'il découvre leur ` awrah (parties privées) et les expose à la maladie physique et psychologique.

6.Les empêcher de les soulager, en faisant l'ablution et priére. C'est évident que c'est c'est malfaisant pour la santé des prisonniers.

Les exemples de l'inquiétude de Musulmans pour les prisonniers

Le Hadith a mentionné au-dessus de spectacles comment le Prophète (sws) a publié des ordres que les prisonniers devraient être soignés et leurs besoins pour nourriture et boisson satisafaits. Le Prophète (sws) souvent donnait des prisonniers à ses Compagnons et les conseille vivement de les bien traiter bien.
Le Calife bien Guidé ` Ali ibn Abi Talib (RAa eu l'habitude d'inspecter les prisons, rencontrer les prisonniers et se renseigner au sujet de leurs circonstances.
Umar ibn 'Abdul-' Aziz, le cinquième Calife bien Guidé, a usage a écrire à ses employés, leur dire de voir comment les prisonniers étaient et prendre soin du malade parmi eux.
Le Calife Al-Mu `tadid a alloué 1500 dinars du budget mensuel à être dépensé sur les besoins et traitement médical de prisonniers.
Quand le Calife Abbasid Al-Muqtadir a emprisonné un de ses ministres, Ibn Muqlah, et le ministre est tombé malade. Donc le calife a envoyé ibn Thabit le docteur célèbre ibn Sinan ,ibn Thabit ibn Qurrah pour le traiter en prison, et il lui a conseillé vivement de le bien traiter bien. Le docteur a eu l'habitude de le nourrir avec sa propre main et l'a traité avec gentilesse

avec les modifications légères, de: www.islam-qa.com

_________________
s inscrire gratuitement au meilleur forum : cheers
http://nazisislamistes.vraiforum.com/index.php

http://talmudetjudaisme.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sabreislam.zikforum.com
 
code morale islamique:prisionniers de guerres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Code binaire : à quoi ça sert ?
» CODE-ANIMAL.COM recherche le cirque Luigi Zavatta.
» Code Marketing
» Cas pratique sur la personne morale
» AUX PAPAS ET AUX MAMANS SEPARES ET EN DETRESSE MORALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Islam :: comprendre l'islam-
Sauter vers: